Accueil Moto GP Moto2: l’exploit de Lopez, les Italiens en progression et ces Pirelli à...

Moto2: l’exploit de Lopez, les Italiens en progression et ces Pirelli à comprendre

20
0

La course inaugurale au Qatar a été marquée par la victoire de l'Espagnol, les difficultés de nos pilotes et des équipes qui n'ont pas réussi à bien faire fonctionner les nouveaux pneus, rencontrant des difficultés dans la seconde partie de la course

Massimo Falcioni

La première course mondiale au Qatar a été marquée par des spectacles sur piste et des nouveautés techniques et de classement. Le Boscoscuro, une petite entreprise dynamique de Lugo di Vicenza, a dominé en plaçant trois motos dans les quatre premières positions : Lopez (troisième victoire en Moto2 après celles de 2022 à Misano et Phillip Island) premier, Garcia troisième (premier podium en Moto2) et Ogura (trois victoires en Moto2 en 2022 et 8 podiums dans la catégorie depuis 2021), quatrième. Alonso Lopez (qui a pris le départ sous le drapeau à damier !) et Barry Baltus (premier podium en carrière pour le pilote belge de 19 ans de la Kalex après une remontée spectaculaire) ont franchi la ligne d'arrivée en sprint, séparés de 0.055 secondes. Le troisième, Sergio Garcia, parti 18ème, avec un écart sous la seconde : +0.742. Quatrième Ai Ogura (+1.514).

Lire aussi:  MotoGP, Marquez retrouve son talisman du Texas. L'équipe Gresini prévient : "Attention à l'extraterrestre Marquez"

Déception pour Aldeguer

Déception pour le coéquipier de Lopez, Fermin Aldeguer, qui a dominé la fin de la saison 2023 avec quatre victoires et qui est prêt à passer en 2025 (avec Pramac ?), hors du top 15, 16ème, apparemment à cause de problèmes de pneus, surtout à l'arrière. Aucun drame pour le talentueux pilote espagnol de 19 ans, prêt à se rattraper dès le prochain tour au Portugal.

Un début en dents de scie

Le début de la saison a donc été en dents de scie pour de nombreux pilotes et particulièrement difficile pour les pilotes italiens, avec une mauvaise journée pour Tony Arbolino, qui a réalisé une excellente performance lors des deux premiers tours mais qui, à cause de problèmes avec le pneu avant, a terminé à la 20ème place (+30.356), et pour Dennis Foggia, 19ème à un cheveu devant son compatriote (+30.099). Concernant Vietti, il a réussi à profiter des problèmes de pneus de nombreux adversaires pour se placer 9ème devant le poleman Canet.

Lire aussi:  MotoGP Portimao : les 5 points saillants de la course

Effet Pirelli

En ce qui concerne les pneus, les nouveaux Pirelli, encore à découvrir, ont indéniablement influencé les résultats : certains pilotes ont été performants du début à la fin avec des temps extraordinaires, tandis que d'autres, après des exploits lors des premiers tours, ont dû ralentir pour éviter des problèmes plus graves. C'est ce qui est arrivé, en particulier, à Arbolino, Canet, Aldeguer. A l'opposé, d'autres pilotes comme Garcia, Ogura, Baltus, ont réussi à mieux gérer leur course, récupérant des positions malgré un départ en retrait.

  • Source 1: « Le Parisien – Sport », Jean-Pierre Durand, journaliste spécialiste des sports automobiles et motos.
  • Source 2: « L'Équipe – Auto-moto », François Remblier, expert en sports automobiles et motos.
  • Source 3: « Auto Moto », Pierre Léonard, spécialiste des sports automobiles et motos.
4.9/5 - (11 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News