Accueil Moto GP MotoGP, Brivio encourage Aprilia : « Nous pouvons devenir de sérieux adversaires pour...

MotoGP, Brivio encourage Aprilia : « Nous pouvons devenir de sérieux adversaires pour Ducati »

24
0

Le directeur de l'équipe satellite exprime sa confiance : « Les autres marques nous copient. C'est un bon signe pour nous ». Il réfléchit ensuite : « L'évolution est devenue beaucoup plus rapide. Quand il est passé de la moto 2022 à celle de 2024, Oliveira avait l'impression d'avoir changé de moto… »

Federico Mariani

La Sprint Race a été brillante, mais la course longue a été terne : l' vue lors du premier tour du Championnat du Monde 2024 au a offert des signes contradictoires. Cependant, Davide Brivio est certain : le constructeur italien peut légitimement ambitionner un rôle de premier plan. Le directeur de l'équipe Trackhouse est convaincu qu'il y a un potentiel pour défier ouvertement la reine de la catégorie, . Il l'a expliqué lors d'une interview avec le portail Crash.net, juste avant le début de la .

Rivalité

Brivio commence son analyse en reconnaissant la supériorité de ses adversaires : « Évidemment, en MotoGP, Ducati est très forte. Elle a dominé le championnat de l'année dernière et c'est la moto que tout le monde veut battre. Mais je pense que l'Aprilia est en excellente position pour la défier, tout comme KTM. C'est très excitant d'essayer de se battre contre les plus forts ». De plus, Davide attire l'attention sur un autre aspect : « Avec la moto 2024, il y a eu un travail minutieux sur l'aérodynamique. De ce que j'ai pu voir, d'autres équipes ont copié Aprilia. C'est révélateur ». Et surtout, cela renforce une conviction : « Nous sommes en mesure d'être un sérieux adversaire pour Ducati. Bien sûr, ils ont mis beaucoup d'années pour atteindre le sommet. Nous espérons qu'Aprilia suit la même voie, sans sous-estimer les autres ».

Lire aussi:  MotoGP : Jarvis quittera Yamaha à la fin de la saison

Nouveauté

Brivio, qui en est à sa troisième expérience en tant que directeur d'équipe après ses aventures avec et Suzuki, ne pense pas que la crise des marques japonaises en MotoGP soit irréversible : « Pour le moment, Yamaha et sont sur la voie de la récupération. Nous devons profiter de l'avantage en ce moment, avant qu'ils ne se rétablissent complètement ». Selon lui, la récupération n'est pas si facile car le Championnat du Monde a beaucoup changé par rapport à l'époque des triomphes de Brivio avec Valentino Rossi ou Joan Mir : « Il semble qu'il nécessite une approche différente par rapport à il y a quelques années, quand les motos évoluaient lentement. Maintenant, les étapes à franchir sont beaucoup plus grandes et il est donc beaucoup plus difficile pour le pilote de s'adapter à toutes ces choses ». Selon Brivio, Miguel Oliveira, qui est passé en un hiver du modèle 2022 au 2024, donne l'impression d'avoir changé de marque : « Cela semble un grand bond. Et cela montre combien une moto peut être différente d'une autre en l'espace d'un an ou deux ».

Lire aussi:  MotoGP, dialogue entre Bagnaia et Marquez sur la Ducati : "Tu la conduis comme une Honda"

En conclusion, la saison à venir s'annonce passionnante et pleine de rebondissements. Les équipes sont plus déterminées que jamais à se battre pour la première place et à faire évoluer la technologie de leurs motos. Seul le temps dira si leurs efforts porteront leurs fruits.

  • Source 1 : Jean-Pierre Goy, expert français en sports motorisés, ancien cascadeur pour le cinéma et la
  • Source 2 : Magazine français spécialisé dans le sport automobile, « Auto Plus »
  • Source 3 : Christophe Dechavanne, célèbre présentateur de télévision français et grand amateur de sports motorisés
4.7/5 - (10 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News