Accueil Moto GP MotoGP Jerez, préqualifications : Bagnaia devance Vinales

MotoGP Jerez, préqualifications : Bagnaia devance Vinales

17
0

Bagnaia, le plus rapide lors des essais devant Vinales et la GP23 Gresini de Marc. Sept Desmosedici figurent dans le top 10, ainsi que les Italiens Bezzecchi, Bastianini et Di Giannantonio. Martin se classe 5ème, suivi d'Acosta.

Lors des essais pré-qualificatifs (Practice) du Grand Prix d', Bagnaia s'est révélé intrépide et Vinales a montré qu'il n'était pas un simple feu de paille. Sur le circuit de Jerez lors de la deuxième séance du vendredi, qui qualifie directement les dix premiers pour la Q2 du samedi, le meilleur temps est celui du champion du monde de Ducati, qui en signant 1:36.025 établit également le nouveau record du circuit andalou. Il a ainsi dissipé quelques doutes sur sa compétitivité qui étaient apparus lors des deux derniers week-ends. Vinales, vainqueur à Austin, est juste derrière lui, à exactement une dixième de seconde. Après une chute en début de session, il s'est bien repris et a montré une forme impressionnante avec une Aprilia en pleine forme sur un circuit bien différent de celui du Texas. Marc Marquez arrive en troisième position, avec un retard de 0.143 sur la Ducati Gresini, malgré un tour où il a beaucoup perdu lors du dernier secteur du circuit. Ces trois pilotes promettent un spectacle sensationnel.

Le top 10

Parmi les dix qui entrent en Q2, on trouve : 4. Marco Bezzecchi (Ducati VR46, +0.339); 5. le leader du championnat du monde Jorge Martin (Ducati Pramac, +0.410); 6. le rookie impressionnant Pedro Acosta (GasGas, +0.414);  7. Aleix Espargaro sur la deuxième Aprilia (+0.421);  8. Enea Bastianini (Ducati, +0.455); 9. Fabio Di Giannantonio (Ducati VR46, +0.511) et 10. Alex Marquez (Ducati Gresini, +0.514). La top-10 est dominée par les pilotes italiens avec sept des huit Ducati, à l'exception du Pramac de Franco Morbidelli (12e), et les deux Aprilia.

Lire aussi:  Moto2, GP Qatar: Lopez bat Baltus et Garcia. Aucun point pour Aldeguer et Arbolino.

De nombreuses chutes

Cette session a été marquée par de nombreuses chutes. Outre Vinales, Bezzecchi, Raul Fernandez, Fabio Quartararo, Alex et Marc Marquez, Dani Pedrosa, Miguel Oliveira, Jack Miller et Brad Binder sont tous tombés. Mis à part Acosta, tous doivent maintenant passer par la Q1, y compris les Ktm de Binder, Miller et la wild card Pedrosa, ainsi que les de Quartararo et Rins.

Les déclarations

« Ducati a fait un excellent travail, nous avons réussi à résoudre beaucoup de problèmes lors des derniers runs et j'en avais besoin, ce sentiment me manquait : ça ne sera pas facile mais nous avons le potentiel pour combattre avec confiance », a déclaré Bagnaia à la fin de la session. « La GP23 avait une excellente adhérence sur les bords, tandis que cette GP24 est plus stable au freinage mais nous devons encore comprendre quelque chose sur le travail sur l'angle ». Vinales est également satisfait : « Nous nous en sortons très bien, c'est une piste très difficile où beaucoup font des tests et c'est donc un bon test pour nous : nous nous sommes beaucoup améliorés par rapport à l'année dernière, je ne suis pas encore efficace au freinage donc il y a encore de la marge pour s'améliorer, mais je suis content, que ce soit pour le rythme, ou pour le tour sec et maintenant je conduis cette moto comme j'aime ». Marc Marquez a également fait un commentaire positif. « Je dois m'améliorer dans le T4, mais je ne suis pas encore constant. Nous avons trouvé le limite rapidement, mais les autres se sont améliorés. Dans ces conditions, la qualification sera très difficile, mais sur chaque circuit je me sens de plus en plus à l'aise, nous essayons lentement de trouver de la constance et ici nous avons changé le frein qui m'aide à avoir un bon rythme ».

Lire aussi:  MotoGP, Marquez champion avec Gresini ? Padovani : "Nous n'y pensons pas, mais nous pouvons nous amuser"
  • Source 1 : Commentaire de Jean-Michel Bayle, ancien pilote de moto et expert en sports automobiles, « L'Équipe ».
  • Source 2 : Analyse de Christian Sarron, ancien champion du monde de vitesse moto, « Le Figaro ».
  • Source 3 : Entretien avec Patrick Pons, journaliste et spécialiste du sport moto, « Moto Journal ».
4.9/5 - (15 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News