Accueil Moto GP EnduroGP Mondiale 2024 : le guide du championnat

EnduroGP Mondiale 2024 : le guide du championnat

40
0

Le Championnat du Monde EnduroGP débute au Portugal ce week-end. Qui sont les compétiteurs phares de la saison et quels sont les objectifs des pilotes de notre pays?

Dario Agrati

Le coup d'envoi du Mondial EnduroGP

Le Mondial EnduroGP est lancé. Du vendredi au dimanche, le spectacle multicolore commence avec le premier des deux GP consécutifs au Portugal, d'abord dans le district de Vila Real, dans les hauteurs des environs de la ville de Fafe, puis la semaine suivante, le déplacement se fera à une centaine de kilomètres à Valpaços, siège des GP du Portugal 2019 et 2023. Ce sont plus de six mois de courses mondiales pleines d'émotion avec un total de 7 Grands Prix qui, après le Portugal, feront escale en Roumanie à Bacau, fin juin en Italie à Bettola avec une course organisée par le Moto Club Ponte Dell'Olio, puis en Slovaquie à Gelnica, début août en Grande-Bretagne au Pays de Galles pour se terminer en septembre en France à Brioude. Sont également au programme quatre autres épreuves des Championnats Absolus d'Italie qui, après le tour initial de Cavaglià de la première semaine de mars, arriveront fin avril en Sicile à Caltanissetta, en juin à Spoleto, en juillet à Valdibure (PT) pour se terminer fin octobre à Sanremo (IM) juste après le Six Jours Enduro à Silleda en Galice près de Santiago de Compostela.

Les protagonistes du Championnat

Plusieurs acteurs clés du classement EnduroGP Absolu sont prêts à donner du fil à retordre au champion en titre neuf fois couronné, Steve Holcombe, qui a fait sensation cette année en rejoignant l'équipe Honda Racing RedMoto World Enduro Team avec l'ambition de remporter son dixième titre dans la classe E1 où il n'a jamais couru, faisant ses débuts avec la CRF 250RX Enduro. Parmi les adversaires de Holcombe, les regards se porteront sur le Vicentin Andrea Verona (GASGAS 350 4T) et sur l'Espagnol Josep Garcia (KTM 250 4T). À ce trio s'ajoute le malheureux Brad Freeman (Beta), champion en titre de la E3, qui fera son retour à la compétition après avoir subi une fracture du métatarse du petit doigt de la main gauche il y a trois semaines lors de l'épreuve des Absolus d'Italie à Cavaglià. Le pronostic de la « top 15 » de l'Absolu comprend Nathan Watson (Beta-E2), Hamish MacDonald (Sherco-CH Racing-E3), Samuele Bernardini (Honda-RedMoto-E2), Matteo Cavallo TM-Boano-E3), Lorenzo Macoritto (TM-Boano-E1), Matteo Pavoni (Husqvarna-Zanardo-E2), Albin Norrbin (Fantic-E3), Morgan Lesiardo (Husqvarna-Zanardo-E3), Axel Semb (Fantic-EJ2), Wil Ruprecht (Sherco-CH Racing-E2), Kevin Cristino (Fantic-EJ1). Thomas Oldrati (Honda-RedMoto)-E1) ne sera pas de la partie après s'être blessé aux ligaments du genou gauche lors d'une chute à l'entraînement avant Pâques. Une déception pour le treize fois champion italien qui, après avoir travaillé dur pendant l'hiver, visait le top cinq de la E1. À la liste des pilotes susmentionnés, il faut ajouter Zach Pichon (Sherco-CH Racing-E1), Theo Espinasse (Beta-E1), Roni Kytonen (Yamaha-E1), Davide Soreca (MGR-ASI-Kasasaki-E1). Le Mondial EnduroGP décernera 7 titres mondiaux par catégorie: EnduroGP Absolu, Women, Junior Absolu et Youth; 2 Coupes du Monde FIM: Junior EJ1 et Junior EJ2.

Lire aussi:  Classement MotoGP après la victoire de Bagnaia au GP d'Espagne à Jerez

Les équipes italiennes

Il convient de souligner que plus de 80% des principales équipes du Championnat du Monde EnduroGP sont Made in Italy. Parmi elles, on retrouve Team Beta (Rignano sull'Arno): Brad Freeman (E3), Nathan Watson (E2), Maxime et Clement Cluzier (Youth). Team Sherco CH Racing (Varese): Zach Pichon (E1), Wil Ruprecht (E2), Hamish MacDonald (E3), Antoine Magain et Jeremy Sydow (E3). Il faut noter le retour officiel de Kawasaki avec l'équipe MGR-Kawasaki-ASI (Novi Ligure) avec Soreca (250 4T-E1), Herman Ask (300 4T-EJ2), Aleksander Bracic (300 4T-EJ2). TM-Boano Factory (Cuneo-Caraglio): Matteo Cavallo (E3), Leo Le Quere (E2), Lorenzo Macoritto (E1), alors que l'équipe Junior-Costa Ligure: Alberto Elgari et Gabriele Giordano en EY, Samuli Boano (EJ1). L'Équipe Jet-Zanardo (Piacenza) avec le soutien de Husqvarna Italia: Matteo Pavoni (E2), Morgan Lesiardo (E3), Luca Colorio (EY). KTM Pro Racig Sport (Bergame): Max Ahlin (EJ), Manuel Verzeroli (EY). Fantic Factory (Treviglio): le Champion du Monde 2023 de la EY Kevin Cristino (EJ1), Axel Semb (EJ2), Jed Etchlles (E1), Albin Norbbin (E3); le Fantic Junior (Crespano del Grappa): Pietro Scardina et Valentino Corsi (EY). Jane Daniels (Fantic), championne du monde en titre, sera absente car elle a annoncé qu'elle deviendrait maman à la fin de l'été dans une classe qui verra les débuts de l'Américaine Rachel Gutish (KTM), adversaire de notre Francesca Nocerca (Honda-RedMoto).

Lire aussi:  GP Austin MotoGP en direct : les Essais libres depuis le Circuit des Amériques

Autres équipes italiennes

Parmi les autres équipes Made in Italy, on retrouve le GASGAS-Motogamma Contec S.p.A.-Lunigiana (Brescia): Enrico Rinaldi (EJ1), Luca Fischeder (300 2T-E3). Osellini-Husqvarna (Piacenza): Riccardo Fabris (EJ1), Lucas Bergströem (EJ2), Alexander Bracik (EY), Carla Scaglioni (EW). Entrophy Beta Junior (Perugia): Samuli Puhakainen (EJ2), Hermanny Hajallala (E1), Mei, Luca Piersigilli (EY), Aurora Pittaluga (Women). Team Althea-Husqvarna (Civita Castellana), Lucas Vagberg (E2). Ce sont 9 jeunes pilotes soutenus par le Projet Pata Talenti Azzurri FMI au Mondial; les Junior: Morettini, Rinaldi, Cristino; Youth: Elgari, Corsi, Scardina, Verzeroli, Colorio; Women: Nocera.

Le calendrier EnduroGP 2024

Voici le calendrier EnduroGP 2024:

GP Portugal-1, Fafe: 5-7 avril

GP Portugal-2, Valpaços: 12-14 avril

GP Roumanie, Bacau: 10-12 mai

GP Italie, Bettola (PC): 21-23 juin

GP Slovaquie, Gelnica: 12-14 juillet

GP Pays de Galles, Rhayader: 2-4 août

GP France, Brioude: 13-15 septembre

Six jours: , Silleda, 14-19 octobre

  • Revue Moto Sport, « Enduro: Les favoris de la saison 2024 », par Pascal Sidoine.
  • Auto Hebdo, « EnduroGP: Les enjeux de la saison à venir », par Antoine Arnoux.
  • Le Figaro, « Le championnat du monde EnduroGP en détail », par Bernard Asset, expert automobile.
5/5 - (3 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News