Accueil Moto GP La Formule 1 acquiert la MotoGP

La Formule 1 acquiert la MotoGP

16
0

Liberty Media s'apprête à acquérir la , doublant ainsi sa présence dans les sports mécaniques

Liberty Media, déjà propriétaire des droits des Grands Prix de Formule 1, est sur le point de renforcer sa présence dans le monde du sport mécanique. Selon des informations révélées par le Financial Times, la vente de la MotoGP à la société américaine qui contrôle également le show mettant en vedette Max Verstappen et ses collègues devrait être finalisée dans les prochaines semaines, voire même avant le Grand Prix des Amériques, prévu à Austin le week-end du 14 avril.

Liberty Media, dirigée par le magnat des télécommunications et du divertissement John Malone et en Formule 1 par le président et directeur général Stefano Domenicali, conclurait ainsi une négociation entamée il y a plus d'un an pour acquérir la MotoGP à Bridgepoint, une société de private equity, et au fonds de pension canadien Canada Pension Plan Investment Board. Le montant de la transaction dépasserait les 4 milliards d'euros, dettes incluses.

Liberty Media : une présence croissante dans les sports mécaniques

La société américaine rachèterait ainsi Dorna Sports, la société espagnole qui détient les droits du championnat du monde de moto et de Superbike, après avoir rejeté une offre concurrente de TKO, le groupe sportif et de divertissement dirigé par le magnat d'Hollywood Ari Emanuel. Même Qatar Sports Investments, le groupe soutenu par l'État qui possède le club de football français Paris Saint-Germain, avait initialement manifesté son intérêt pour acquérir la MotoGP, souvent lancée sur le circuit de Losail, au Qatar.

Lire aussi:  Sbk Australie, course 2 : Alex Lowes surprend Bautista et gagne. Petrucci termine troisième.

Liberty Media et les enjeux antitrust

Cette acquisition pourrait toutefois soulever des questions de monopole au niveau de l'Union européenne. En effet, une situation similaire s'était déjà produite lorsque la société de private equity CVC Capital Partners possédait à la fois la Formule 1 et la MotoGP, mais avait été contrainte en 2006 de vendre cette dernière après que les autorités de régulation de la concurrence de l'UE avaient exprimé des doutes sur l'opération.

Selon plusieurs experts, l'histoire de la Formule 1 et de la MotoGP et les dimensions d'un éventuel groupe combiné pourraient conduire à des enquêtes sur la concurrence, tant au Royaume-Uni et en Allemagne qu'au niveau européen en général. Le feu vert de l'antitrust sera donc essentiel, notamment en ce qui concerne les droits de télévision et de diffusion.

Lire aussi:  MotoGP, Vinales roi à Austin : revivez le dernier tour

Les États-Unis, un marché clé pour Liberty Media

L'acquisition de la MotoGP par Liberty Media coïnciderait avec le seul Grand Prix américain programmé, un marché particulièrement important pour la société américaine qui, sous la houlette du PDG Greg Maffei et surtout grâce à Domenicali, a considérablement étendu sa présence aux États-Unis ces dernières années.

Sous Liberty, la Formule 1 a connu une croissance importante, notamment grâce à la promotion du sport sur les réseaux sociaux et sur Netflix avec la série réelle Drive to Survive. En 2023, les revenus de la Formule 1 ont atteint 3,2 milliards de dollars, soit une augmentation de 64% par rapport à l'année précédente, tandis que les revenus de la MotoGP ont atteint 483 millions d'euros.

Selon des sources proches du dossier, deux entités commerciales distinctes seraient créées lors de l'officialisation de l'achat. Au départ, il n'y aurait pas de changements majeurs au niveau de la direction, sauf de manière limitée.

  • Source : Financial Times
  • Expert automobile : Jean-Luc Moreau
  • Journaliste spécialiste du sport automobile : Philippe Da Silva
4.7/5 - (12 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News

Article précédentMoto3, beaucoup de spectacle et domination espagnole habituelle
Article suivantMoto GP Riccione et tragédie de Bergamonti
Martin N. est un journaliste automobile spécialisé qui travaille pour Automoto-gp.com depuis plus de 10 ans. Pendant sa carrière, il a couvert des courses automobiles et des expositions automobiles à travers le monde. Martin est un passionné d'automobiles qui aime partager ses connaissances avec ses lecteurs. Il est spécialisé dans les moteurs, les performances et la technologie automobile. Il possède une vaste expérience en matière de critiques, de tests et d'essais sur les derniers véhicules. Martin est reconnu pour sa rigueur et sa précision dans son travail et ses articles sont très appréciés par ses lecteurs. Il aime participer aux conversations et à l'échange d'idées avec ses collègues et ses lecteurs et aime partager ses connaissances avec eux.