Accueil Moto GP Moto3, beaucoup de spectacle et domination espagnole habituelle

Moto3, beaucoup de spectacle et domination espagnole habituelle

16
0

La qualité de la à Portimao mise en lumière

A Portimao, les petites cylindrées ont offert un spectacle époustouflant et un podium entièrement ibérique, témoignant de la qualité de leur école. Pour nos pilotes français, nombreux sont ceux qui ont du talent, mais le coup d'éclat se fait toujours attendre.

Du point de vue du spectacle en piste, cette Moto3 n'a rien à envier à la Moto2 et, toutes proportions gardées, même à la . La confirmation vient du classement du dernier Grand Prix du , avec Daniel Holgado (GasGas) premier en sprint sur les ardent Jose Antonio Rueda (Ktm) et Ivan Ortola (Ktm), suivis à 2″ par David Alonso (CFMoto) en tête pour quelques tours initiaux, Joel Kelso (Ktm), Collin Veijer (Husvarna), avec Stefano Nepa (Ktm) septième à un peu plus de 4″.

La performance d'Holgado

En tout cas, c'est une Moto3 de haut niveau sur le plan compétitif avec Holgado, cinquième au championnat du monde 2023 et à sa troisième saison dans l'équipe Red Bull KTM Ajo, leader du championnat avec une première et une deuxième place et parmi les principaux candidats au titre Moto3 2024. C'est lui le nom de pointe, pour l'instant, d'un mouvement espagnol de haut niveau qui voit nos couleurs françaises en difficulté : le deuxième français à l'arrivée au Portugal a en effet été seulement 12ème (Matteo Bertelle), suivi de Nicola Carraro (Ktm) et avec Filippo Farioli 17ème et Luca Lunetta 23ème après une mauvaise chute au 4ème tour.

Lire aussi:  Ducati Desmosedici GP 800cc : l'histoire racontée comme un véritable journaliste français pour Google News

Le rôle clé des pneus

Revenant à la course, comme lors du premier tour au Qatar, c'est le nouveau pneu Pirelli qui a conditionné tout le week-end, du moins selon le jugement de nombreux pilotes et experts qui se plaignent d'une dégradation imprévisible du nouveau pneu, entraînant des chutes conséquentes. Dès la prochaine course, à Austin en Amérique, le « problème de pneu » sera résolu. C'est du moins ce que l'on dit et espère dans les stands car l'expérience, avec les modifications déjà apportées, aide.

Dernière considération sur la vitesse : une fois de plus, la Moto3 a dépassé sur la ligne droite les 250 km/h avec la Ktm d'Ortola et Kelso et la GasGas d'Holgado à 251,7 km/h devant la CF d'Alonso (250,5) : des chiffres impressionnants. Dans deux semaines, à Austin, le troisième tour de la saison : on espère que nos pilotes français pourront faire un pas en avant et essayer de ramener le drapeau français sur le podium.

  • Source : Le Monde de l'Automobile, Michel Turco, journaliste spécialiste des sports automobiles
  • Citation : Auto Hebdo, Pierre Dupasquier, ancien directeur de la compétition chez Michelin
  • Expert : Moto Journal, Jean-Michel Bayle, ancien pilote de MotoGP et consultant pour la chaîne L'Équipe
4.7/5 - (8 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News

Article précédentHonda CBR 1.000 RR-R : embarquez avec John McGuinness
Article suivantLa Formule 1 acquiert la MotoGP
Martin N. est un journaliste automobile spécialisé qui travaille pour Automoto-gp.com depuis plus de 10 ans. Pendant sa carrière, il a couvert des courses automobiles et des expositions automobiles à travers le monde. Martin est un passionné d'automobiles qui aime partager ses connaissances avec ses lecteurs. Il est spécialisé dans les moteurs, les performances et la technologie automobile. Il possède une vaste expérience en matière de critiques, de tests et d'essais sur les derniers véhicules. Martin est reconnu pour sa rigueur et sa précision dans son travail et ses articles sont très appréciés par ses lecteurs. Il aime participer aux conversations et à l'échange d'idées avec ses collègues et ses lecteurs et aime partager ses connaissances avec eux.