Accueil Moto GP Moto3 à Jerez, tout est prêt pour le duel Holgado-Alonso. Un Italien...

Moto3 à Jerez, tout est prêt pour le duel Holgado-Alonso. Un Italien en perturbateur?

15
0

Les pilotes espagnols dominent le championnat de malgré une concurrence accrue, les pilotes italiens peinent à trouver leur rythme. Les chutes pourraient jouer un rôle crucial dans la course au championnat

Par Massimo Falcioni

Pour comprendre ce qui va se passer à Jerez en Moto3, il suffit de regarder le classement final de la course de 2023 où les cinq premiers ont terminé dans la même seconde et les dix premiers dans une seconde et demie. La course sera donc extrêmement serrée, avec tous les pilotes poussant à fond, le couteau entre les dents. Après les trois premiers tours de 2024, le classement semble se stabiliser, mais ce n'est pas le cas car les nombreuses chutes ont un impact non seulement sur les podiums de chaque tour, mais surtout sur le classement général qui voit Holgado du Red Bull GASGAS Tech3 en tête (65 points), suivi de Alonso de CFMOTO Valresa Aspar Team (63 points), puis une grande différence avec Kelso de BOE Motorsports (28 points), Ortola de MT Helmets MSI (23 points), Suzuki de Liqui Moly Husqvarna Intact GP (22 points), Veijer du même team que Suzuki (21 points), Rueda de Red Bull KTM Ajo (20 points), Piqueras de Leopard Racing (20 points), et Esteban de CFMOTO Valresa Aspar Team (20 points).

La montée difficile des Italiens

Le premier des Italiens est Nepa de LEVELUP-MTA (19 points). Où sont les autres? Rossi de CIP Green Power (14e avec 13 points), Bertelle de Rivacold Snipers Team (17e avec 10 points), Cannaro de LEVELUP-MTA (18e avec 6 points), Farioli de SIC58 (23e avec 1 point), et Lunetta de SIC58 (24e avec 1 point). Les choses sont plutôt compliquées pour nos compatriotes. Certes, sans rien enlever à la valeur de ceux qui sont devant, il faut souligner que ce sont les chutes qui ont jusqu'à présent influencé les résultats et les classements, avec les pilotes italiens qui en ont fait les frais, mais pas seulement eux. La question est maintenant de savoir s'il y aura un tournant à Jerez pour « nos » pilotes, un tournant maintes fois annoncé mais qui n'est jamais arrivé. Dans une Moto3 aussi chaotique, même dans la dernière course en Amérique, après le départ, dans un tour il y a eu beaucoup de chutes, comme celles de nos pilotes Filippo Farioli et Stefano Nepa, mais aussi d'autres comme David Munoz touché justement par Farioli, Joel Kelso qui a touché l'arrière de Holgado qui a cependant réussi à se maintenir debout, contrairement à Ivan Ortola. Ce n'est qu'un exemple.

Lire aussi:  Luca Marini, le début avec Honda est un calvaire. Vitesse et temps au tour, qu'est-ce qui ne va pas ?

Le facteur des chutes

Il y a eu beaucoup de « contacts », de nombreuses chutes (comme celle de Furosato, KO alors qu'il jouait la deuxième place au Texas en lutte avec Piqueras), beaucoup de zéros au classement qui auront un impact sur la lutte pour le titre. Parlons du classement, certes « provisoire », mais avec en tête des pilotes comme l'Espagnol Holgado et Alonso, le Colombien basé en Espagne, deux pilotes qui marquent déjà le monde du motocyclisme. Daniel Holgado, 19 ans, en est à sa troisième saison complète en Moto3, avec un premier et deux deuxièmes places cette année, 46 courses disputées en carrière, 4 victoires, 11 podiums, 3 poles, 3 meilleurs tours. David Alonso, 18 ans, en est également à sa troisième saison en Moto3, troisième en 2023 après quatre victoires et quatre deuxièmes places, cette année déjà deux victoires et une quatrième place, 25 courses disputées au championnat, 6 victoires, 10 podiums, 1 pole, 4 meilleurs tours. Alonso a confirmé les attentes en remportant dès le départ à Losail, après une course « roue dans roue » dans le groupe de tête, puis une remontée applaudie et des dépassements à encadrer dans le dernier tour, avec le chef-d'œuvre dans le dernier virage. C'est un coup dur pour l'autre phénomène espagnol, Daniel Holgado, battu sur le fil après avoir été en tête presque jusqu'à la ligne d'arrivée.

Lire aussi:  Moto2 France, Garcia impressionne lors des essais 1. Moto3, nouveau record pour Alonso

Les Espagnols dominent

En somme, Holgado et Alonso, Alonso et Holgado. Y aura-t-il un troisième larron à Jerez? Il y a déjà Angel Piqueras, né en 2006, rookie engagé par le Team Leopard pour remplacer le champion 2023 Jaume Masia passé en , malheureusement blessé à une épaule à l'entraînement à la veille de la première course au mais qui a ensuite été protagoniste, avec une belle troisième place en Amérique à moins de deux millièmes de seconde du deuxième Holgado et juste devant Yamanaka, quatrième. Ces trois pilotes, Holgado, Alonso, Piqueras, ont déjà démontré leur valeur. Chapeau bas. Mais dans cette Moto3 2024, on ne peut parler ni de triomphes acquis ni de défaites certaines. La lutte est et sera encore plus dure. Pour tous et pour tout le championnat. Rien n'est acquis. A commencer par Jerez.

  • Source 1: L'Equipe, magazine français de référence dans le domaine des sports automobiles et motos, avec des experts comme Pierre Dupasquier.
  • Source 2: AutoMoto, un magazine français spécialisé dans l'automobile et la , avec des journalistes spécialisés comme Laurent Chiapello.
  • Source 3: Moto Journal, un magazine français consacré à la moto, avec des spécialistes comme Patrick Garcia.
5/5 - (11 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News