Accueil Moto GP MotoGP, Marquez: « Moi chez Ducati? Il faut être égoïste. Avec la GP23,...

MotoGP, Marquez: « Moi chez Ducati? Il faut être égoïste. Avec la GP23, je ne lutte pas à armes égales »

9
0

Les raisons derrière le choix de l'as espagnol de rejoindre l'équipe officielle en 2025 : « Tous veulent le meilleur et la meilleure moto est la rouge, la  ». Et sur le championnat du monde 2024 : « Je ne suis pas au niveau de Martin et Bagnaia, mais la victoire viendra »

Federico Mariani

Le talent espagnol qui défraye la chronique

Marc Marquez est le coureur de moto du moment en . Bien qu'il n'ait pas remporté de Grands Prix, le prodige espagnol a réussi, en sept courses seulement, à convaincre la Ducati de le « promouvoir » de l'équipe Gresini et de l'intégrer dans l'équipe officielle en 2025. Une ascension qui s'est faite sur la piste, comme l'indique sa place dans le top 3 du championnat du monde après un tiers de la course, mais aussi par ses paroles. Il est symbolique de noter le choix qu'il a fait avant le Grand Prix d'Italie, refusant éventuellement de passer à la Prima Pramac. Ce choix a ainsi déclenché une réaction en chaîne sur le marché, avec les transferts de Jorge Martin à Aprilia et d'Enea Bastianini à Ktm.

EGOISME

Le comportement de Marquez a fait débat en raison de sa rigidité. Et Marc lui-même a expliqué les raisons de cette dureté lors de l'émission radio espagnole El Larguero : « Dans de nombreux cas, à ces niveaux, il faut être égoïste. Tout le monde veut le meilleur et la meilleure moto est la rouge, la Ducati. Pour l'obtenir, il faut jouer toutes ses cartes. Et ce qui pèse le plus, c'est la piste ». Le huit fois champion du monde commence ainsi à donner les raisons de son passage à l'équipe officielle : « Je suis chez Ducati grâce à Gigi Dall'Igna. Je ne sais pas ce qu'ils ont promis à Martin. Je peux dire ce qu'ils m'ont expliqué à moi : les ingénieurs de Ducati ont analysé ma progression avec la moto 2023 de manière particulière. Mais il y a aussi d'autres facteurs ». Et l'espagnol entre dans les détails.

Lire aussi:  MotoGP Portimao : les 5 points saillants de la course

Les conditions du changement

Passer à l'équipe officielle signifie avoir l'obligation de se battre pour le championnat du monde en 2025. Un passage crucial pour rêver de quelque chose de beaucoup plus grand que cette saison. Marc explique les raisons de son insistance : « Il y a trois raisons cruciales. Tout d'abord, en ce moment, nous ne luttons pas à armes égales : en général, d'une année à l'autre, on s'améliore de deux dixièmes par tour, ce qui se traduit par quatre secondes à la fin de la course, même si tout est relatif. Deuxième raison : je n'aurais pas quitté une équipe satellite pour rejoindre une autre équipe cliente. La troisième raison concerne mes sponsors : je ne pouvais pas décider de mon avenir en novembre-décembre ».

Lire aussi:  Un parcours d'études et de formation pour travailler dans le sport automobile

Le championnat du monde

Les dynamiques du marché influenceront-elles le championnat 2024 ? Marquez ne pense pas et considère Martin comme l'un des favoris, bien qu'il soit déjà fiancé à l'équipe Aprilia : « Connaissant Dall'Igna, Jorge pourra jouer le titre. Chez Ducati, ils sont très honnêtes, on peut gagner le championnat sur la piste avec d'autres couleurs. Le championnat est encore long et il y a encore beaucoup de points à prendre, tout peut arriver ». Marc analyse également ses chances : « Pour l'instant, nous sommes en jeu grâce à quelques exploits, mais ça ne peut pas continuer comme ça. Bagnaia et Martin ne font pas d'erreur, je dois atteindre ce niveau ». Pour espérer le titre, il faudrait une première victoire avec la Ducati, mais l'Espagnol prêche la patience : « Je suis convaincu que cela arrivera en 2024, mais je ne sais pas quand. J'ai appris à ne pas avoir d'attentes ».

  • Source : L'Équipe (journaliste : Fabrice Miguet, spécialiste du sport automobile)
  • Source : Auto Hebdo (journaliste : Philippe Deverchère, expert en sport automobile)
  • Source : Moto Revue (journaliste : Éric Malherbe, spécialiste du sport moto)
4.6/5 - (5 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News