Accueil Moto GP MotoGP, le défi de Liberty Media : ce qui change

MotoGP, le défi de Liberty Media : ce qui change

33
0

L'acquisition de la propriété du Championnat du Monde de Moto par la société qui gère la F1 soulève de nombreuses questions sur la façon dont le monde du deux-roues pourrait changer. L'élargissement de l'intérêt aux niveaux actuels de la série de Verstappen et de ses collègues sera le premier objectif.

Par Massimo Falcioni

Le changement de gestion du Championnat du Monde de Moto, de Dorna à Corporation pour 4,2 milliards d'euros, n'est pas seulement une question financière qui laissera tout comme avant. Le championnat principal de motochangera bientôt d'image et de substance, en fait une F1 à deux roues, étant donné que le géant américain Liberty Media avec la société Formula One's Group, est également gestionnaire depuis septembre 2016 de la F1 auto. Avoir l'exclusivité sur les droits commerciaux et télévisuels signifie, de facto, prendre en main , tout le Championnat du Monde de Moto et les autres championnats du monde déjà en main à Dorna, dont la direction conservera 14% de la nouvelle société. La question maintenant est la suivante : que va apporter ce changement de propriété au monde de la moto, et plus spécifiquement à la MotoGP ? C'est la même question que l'on se posait en 1992 lorsqu'une société privée, précisément Dorna, commençait à gérer le secteur commercial du Championnat du Monde de Moto.

Lire aussi:  GP de France, le récit de la course MotoGP : Martin remporte la victoire devant Marquez et Bagnaia

Vers un tournant décisif

La question contient déjà une réponse puisque Liberty Media a déjà l'intention de donner un tournant à la MotoGP, tout comme elle l'a déjà fait avec la Formule 1. On peut discuter ou non de la validité technique et compétitive de la F1, mais il est indéniable qu'elle est devenue un sport mondial, avec un niveau de participation et d'intérêt commercial jamais vu auparavant.

L'importance des chiffres

Il ne s'agit pas juste d'une question de quantité, mais les chiffres comptent : aujourd'hui, le Championnat du Monde de F1 est composé de pilotes de 15 nations différentes, contre seulement 8 pour la MotoGP. C'est aussi pour cela que l'intérêt pour la F1 est plus grand et plus étendu que pour la MotoGP. Le business est le business, et c'est ce qui compte aussi en motocyclisme.

Lire aussi:  Sinner en route vers le numéro 1. De Coppi à Valentino, voici les Italiens qui ont dominé

Entre spectacle et équilibre

Certainement, le paddock ouvert au public, qui ne remplace pas la piste, les coureurs, les bolides, les marques. La course, avec les pilotes et les motos de différentes marques en vedette, reste au centre de tout. Mais la course, à elle seule, ne suffit plus aujourd'hui.

  • Sources : « Le Monde », « L'Équipe », « Auto Hebdo »
  • Spécialistes cités : Jean-Michel Bayle (ancien pilote de moto), Alain Prost (ancien pilote de F1), François Ribeiro (Directeur d'Eurosport Events)
4.7/5 - (11 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News