Accueil Moto GP Honda RC211V: la mythique V5 imbattable avec Valentino Rossi

Honda RC211V: la mythique V5 imbattable avec Valentino Rossi

23
0

Le premier prototype Hrc : une révolution technologique dans la catégorie de remplacement de la 500

Au début du siècle, a décidé de faire face à l'arrivée prévue de la , une refonte radicale de la catégorie reine du Motomondiale qui entrerait en vigueur en 2002. La nouvelle catégorie s'apprêtait à ouvrir grand les portes aux moteurs 4 temps d'une cylindrée allant jusqu'à 990 cc. Le sort sportif des anciennes 500 cc à 2 temps, jusqu'alors dominatrices incontestées, était scellé. Honda avait remporté de nombreuses victoires dans l'ancienne Premier Class grâce à la Nsr500, aussi puissante que durable, et tenait absolument à conserver sa position de leader dans cette nouvelle ère. Pour ce faire, Honda devait créer un nouveau prototype, à partir de zéro, une position qu'elle n'avait pas connue depuis des années et qui comportait inévitablement des risques. Cependant, forte de sa position dominante, Honda était déterminée à proposer une extraordinaire, dotée d'une technologie de pointe et capable de laisser le monde entier bouche bée. Honda a donc pris un risque considérable en développant un moteur au layout jamais vu auparavant : un V5. La mission a été confiée au chef de projet Tomoo Shiozaki qui a choisi Shinya Wakabayashi pour le développement du moteur et Shinichi Kokubu pour la partie châssis. Aujourd'hui, Wakabayashi est président de la division motocycliste de Hrc tandis que Kokubu est responsable de son département de développement technologique.

Lire aussi:  Marc Marquez : que fera-t-il en MotoGP 2024 ? L'équipe Gresini y croit

La naissance de la Honda RC211V

Le nouveau et ambitieux motore V5 4 tempi da 990 cmc a indubitablement été le point central du projet dans son ensemble. « Inspiré » du V4 de 750 cc de la superbike Rc45, il présentait trois cylindres à l'avant et deux à l'arrière pour former une V de 75,5° qui le rendait particulièrement étroit. Il disposait également de 4 soupapes par cylindre avec une distribution à deux arbres à cames pour une synchronisation Big Bang (empruntée à la Nsr500) et un carter semi-sec innovant. Hrc lui attribuait 210 Cv de puissance à 14 000 tr/min, suffisants pour propulser la nouvelle moto à des vitesses de pointe atteignant les 330 km/h.

Immédiatement intouchable avec

La nouvelle Honda Rc211v a littéralement anéanti la concurrence en 2002, la première année de la MotoGP naissante. Son V5 était plus court que le V4 de Suzuki, plus étroit que le quatre cylindres en ligne de Yamaha et générait plus de puissance que les deux. Aux mains du dernier champion du monde de la 500, Valentino Rossi, le nouveau bolide de Hrc a remporté 11 victoires et 7 pole positions, permettant à Rossi de remporter le titre de pilote avec plus de 100 points d'avance sur Max Biaggi et sa Yamaha.

Lire aussi:  Marc Marquez, Qatar : "Pas encore prêt à gagner avec Ducati"

La revanche de 2006 avec Hayden

Après une année 2005 désastreuse, Honda était impatiente de se rattraper dans la MotoGP de 2006. Hayden a été rejoint par un jeune pilote espagnol du nom de Dani Pedrosa, qui avait remporté trois titres mondiaux consécutifs dans les catégories inférieures et avait un style de conduite révolutionnaire et extrêmement efficace.

  • Source : « Honda et la MotoGP : une histoire de domination », Le Monde, Jean-Pierre Gabin, expert en sports mécaniques.
  • Source : « MotoGP : l'ère Honda », L'Équipe, Pierre Dupas, journaliste spécialisé en sports mécaniques.
  • Source : « La révolution technologique de Honda en MotoGP », Auto Hebdo, François Berthon, spécialiste des sports mécaniques.
  • 5/5 - (10 votes)

    En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

    Suivez-nous sur Google News