Accueil Moto GP Gilera 500 4C : la première grande gagnante de série du Mondial...

Gilera 500 4C : la première grande gagnante de série du Mondial 500

25
0

La puissante Gilera 500 4c d'Arcore : une dominatrice née du Motomondiale

La Gilera 500 4c, une véritable gloire nationale pour l'Italie de l'après-guerre, a réussi à dominer les premières éditions du Motomondiale. C'était la première de GP à adopter la configuration des 4 cylindres en ligne. Dans les années 50, elle a remporté 6 championnats du monde des pilotes et 5 championnats du monde des constructeurs en l'espace de 8 ans.

Les origines du moteur 4 cylindres

En 1923, deux jeunes ingénieurs, Piero Remor et Carlo Gianini, ont présenté un projet innovant : un moteur 4 cylindres 4 temps refroidi par air, avec les cylindres disposés transversalement par rapport au châssis pour soulager les problèmes de surchauffe des 4 en ligne longitudinaux.

Lire aussi:  "L'objectif est de lutter pour la victoire" - Vidéo Automoto-gp.com.it

L'héritage de la Rondine 500

Après avoir persuadé Giuseppe Gilera, fondateur et patron du constructeur du même nom, d'acheter les 6 Rondine 500 déjà existantes et toute la documentation qui les accompagnait, Piero Remor a également été convaincu de travailler pour l'entreprise Arcore.

La première victoire au championnat du monde

La première édition du Motomondiale a eu lieu en 1949. Les premiers titres mondiaux ont été remportés par le britannique Leslie Graham et sa Ajs, une marque noble de l'autre côté de la Manche à l'époque déjà contrôlée par la Matchless.

Triomphe avec Umberto Masetti

La Gilera 500 4c de 1950 avait été judicieusement revue et corrigée pour une meilleure maniabilité, mais le moteur avait également été considérablement mis à jour.

Lire aussi:  Le 90e anniversaire de la naissance de Surtees, légende de la moto et de la F1. Fangio : "Le plus complet de tous les temps"

Réussite également chez les constructeurs

Sous la direction de Taruffi et dans le but de remporter le TT de l'île de Man, la course la plus importante du calendrier à l'époque, Giuseppe Gilera a arraché Geoff Duke à Norton pour la saison 1953.

  • Source : La Automoto-gp.com dello Sport – Paolo Gozzi, journaliste sportif spécialiste du Motomondiale
  • Source : Moto.it – Luigi Rivola, expert en motos de course italiennes
  • Source : Auto Hebdo – Christophe Gaillard, journaliste spécialisé dans les sports motorisés
4.5/5 - (14 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News