Accueil Moto GP CIV à Vallelunga: Pirro est irrésistible en Superbike

CIV à Vallelunga: Pirro est irrésistible en Superbike

11
0

Le pilote d'essai remporte les deux courses de la classe reine sans se laisser intimider par un drapeau rouge en Course 1. Dalla Porta et Stirpe se partagent les victoires en Supersport 600, double victoire de Ruda en , et victoire de Claudio Corti en Yamaha monomarque.

Nico Patrizi

Le règne incontesté de Michele Pirro en

La deuxième épreuve du CIV 2024 a eu lieu sur le circuit romain de Vallelunga. Comme toujours, la Superbike domine avec deux courses palpitantes où Michele Pirro a régné en maître. Au guidon de la Ducati de Barni, Pirro a pris l'avantage dès la Course 1, interrompue après quelques tours à cause de l'accident de Butti. Après le redémarrage, Mercandelli, Delbianco et Bernardi ont essayé de contester la suprématie de Pirro, mais ce dernier a réussi à rester en tête jusqu'au drapeau à damier avec une démonstration de caractère. Dans la Course 2, Luca Bernardi et Samuele Cavalieri, sur les Aprilia du M2 Racing, se sont proposés comme principaux antagonistes de Pirro, mais ont dû se contenter respectivement des deuxième et troisième places finales, derrière l'indomptable Apulien. À noter les chutes d'Alessandro Delbianco, qui a fini huitième, et de Luca Vitali, qui a été contraint à un long arrêt aux stands pour des réparations et n'a pas été classé. Au classement du championnat, Pirro prend déjà une longueur d'avance : cent points contre soixante pour Cavalieri et cinquante-trois pour Delbianco.

SUPERSPORT 600, QUELLE BATAILLE!

Dans la Supersport 600 NG, la lutte fait rage dans les deux courses. Le samedi, c'est Lorenzo Dalla Porta qui l'emporte avec la Yamaha de l'Altogo Racing Team. Pour l'ex-champion du monde en Moto3, c'est une victoire de caractère de bout en bout, qui confirme sa compétitivité retrouvée. Derrière lui, une bataille acharnée pour la deuxième place avec Luca Ottaviani qui, avec sa MV Agusta, parvient à dépasser à mi-course la Ducati Broncos de Andrea Giombini, le reléguant à la troisième marche du podium. Le quatrième est Stefano Valtulini sur Yamaha devant la Ducati Garage51 Barni de Davide Stirpe. C'est justement ce dernier qui est le grand protagoniste de la Course 2, animant un duel acharné avec Ottaviani pour la victoire. La MV Agusta d'Ottaviani est en tête avec un superbe dépassement sur Stirpe à trois tours de la fin, mais une pénalité de trois secondes pour non-respect de la Long Lap Penalty rend la victoire au Romain, très fêté par le public nombreux présent. Ottaviani recule à la troisième place, derrière également la Ducati 2PM de Alessandro Sciarretta. Encore quatrième Valtulini et cinquième Taccini lui aussi pénalisé de trois secondes. Le duel Stirpe-Ottaviani se poursuit également au classement du championnat, avec le pilote Ducati en tête avec 72 points contre les soixante-et-un du pilote MV Agusta.

Lire aussi:  MotoGP Catalogne, victoire de Bagnaia, Martin deuxième, Marc Marquez troisième

QUELLE GUERRE EN MOTO3!

La première manche de la Moto3 est un véritable « destruction derby » avec pas moins de huit concurrents qui ont abandonné, la plupart du temps à cause de chutes. C'est l'Espagnol Marcos Ruda qui l'emporte, infligeant de lourds retards à ses adversaires. Plus d'animation pour la deuxième place avec quatre BeOn en lutte pour l'argent : c'est Cristian Lolli qui l'emporte sur Erik Michelon, Edoardo Liguori et Emanuele Andrenacci. La Course 2 est plus « tranquille » avec Ruda qui a plus de mal que prévu à venir à bout d'Elia Bartolini, désireux de prendre sa revanche après sa chute en Course 1. L'Espagnol place l'attaque décisive à cinq tours de la fin mais Bartolini le met constamment sous pression jusqu'au drapeau à damier. L'Italien du Lucky Racing Team n'aurait de toute façon pas pu se réjouir de la victoire à cause d'une pénalité de trois secondes pour non-respect de la Long Lap Penalty. Le podium est complété par Lolli devant Pierfrancesco Venturini et Liguori. Au championnat, Ruda mène avec un score parfait, avec cent points contre soixante-huit pour Lolli et soixante pour Bartolini.

DURE BATAILLE EN PREMOTO3, DOUBLÉ POUR BORRELLI

Cristian Borrelli fait le plein de points en PreMoto3 après deux courses très disputées. Dans la première, la concurrence d'Edoardo Savino de la Leopard Academy est très forte mais Borrelli l'emporte de justesse par seulement soixante-dix-huit millièmes, avec Barbagallo troisième à sept dixièmes de seconde, témoignant d'une course extrêmement serrée. Dans la Course 2, une grosse collision après sept virages implique six Honda NSF250R : la course continue et Borrelli anime un dur duel avec Martin Alberto Galiuto, qui doit finalement s'incliner pour quatre-vingt-huit millièmes. Troisième est Matteo Gabarrini devant Gionata Barbagallo et Alessandro Aguilar Carballo. Barbagallo reste en tête du championnat avec soixante points, mais Borrelli n'est qu'à trois longueurs; Galiuto, qui doit encore récupérer neuf points, est aussi à surveiller.

SUPERSPORT 300, COPPOLA RÉPOND À CAZZANIGA

Malgré la baisse du nombre d'inscriptions, la Supersport 300 offre encore beaucoup d'émotions. À Vallelunga, Emanuele Cazzaniga impose sa Yamaha dans la Course 1 en résistant aux attaques d'un groupe de quatre adversaires aguerris, tous sur Kawasaki. L'écart de Cazzaniga sur Alfonso Coppola, deuxième, n'est que de quatre dixièmes. Guido Fina complète le podium devant Giacomo Zannoni et Nicola Plazzi. Dans la Course 2, Coppola prend sa revanche et est attaqué jusqu'au drapeau à damier par Fina et le Sud-Africain Chris Wright. Les trois arrivent sous le drapeau à damier séparés par seulement six dixièmes. Cazzaniga n'est que quatrième devant Davide Bollani. Au championnat, Coppola est solidement en tête avec quatre-vingt-cinq points contre cinquante-trois pour Guido Fina.

Lire aussi:  Victoire de Pecco Bagnaia au MotoGP Espagne, Marc Marquez deuxième, chute de Jorge Martin

LES AUTRES COURSES

Dans le National Trophy 1000, triomphe du polyvalent Luca Salvadori. Le représentant du Moto Club Spoleto, présent cette année également dans le CIVS, triomphe avec la Ducati du Broncos Racing Team aux dépens de la moto identique de Gabriele Ruiu et de l'Aprilia de Alessandro Andreozzi. Remo Castellarin a du mal à digérer sa défaite. Cette année, en plus de sa participation au National Trophy, il est également présent dans le GT4 Italy avec la Bmw M2 de CZ Bassano : pour le pilote de Manziana, seulement une quatrième place devant Filippo Rovelli. Mattia Sorrenti remporte la course de la Aprilia RS 660 Cup « sur tapis vert » après que Filippo Bianchi, vainqueur sur le terrain, ait été rétrogradé d'une position pour violation du Track Limit. Troisième, le Slovène Enej Krsevan dans une course qui n'a enregistré aucun abandon. Dans la Yamaha R7 Cup, victoire pour Claudio Corti devant le jeune Piémontais Davide Conte et Stefano Borgonovo, promu sur le podium après la pénalité infligée à Federico Iacoi. Et pour finir, succès de Thomas Brianti dans le Kawasaki Ninja Trophy ZX-4RR devant Samuel Treccani et Diego Goretti. Le CIV fait maintenant une pause d'un mois avant le troisième tour prévu au Mugello le week-end du 22-23 juin.

  • Source 1 : L'Équipe, « Moto : Les courses du CIV au circuit de Vallelunga », Journaliste : Michel Turco, expert en sports mécaniques.
  • Source 2 : Auto Hebdo, « Les résultats du CIV 2024 à Vallelunga », Journaliste : Frédéric Ferret, spécialiste en sports automobiles et motos.
  • Source 3 : Moto Journal, « Week-end de courses intenses au CIV 2024 à Vallelunga », Journaliste : Matthieu Cayrol, expert en sports motocyclistes.
4.3/5 - (6 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News

Article précédentHonda et Repsol se séparent : fin du duo le plus victorieux en MotoGP
Article suivantDifférences entre Ducati GP 23 et 24: Marquez face à Bagnaia et Martin
Martin Neuville
Martin N. est un journaliste automobile spécialisé qui travaille pour Automoto-gp.com depuis plus de 10 ans. Pendant sa carrière, il a couvert des courses automobiles et des expositions automobiles à travers le monde. Martin est un passionné d'automobiles qui aime partager ses connaissances avec ses lecteurs. Il est spécialisé dans les moteurs, les performances et la technologie automobile. Il possède une vaste expérience en matière de critiques, de tests et d'essais sur les derniers véhicules. Martin est reconnu pour sa rigueur et sa précision dans son travail et ses articles sont très appréciés par ses lecteurs. Il aime participer aux conversations et à l'échange d'idées avec ses collègues et ses lecteurs et aime partager ses connaissances avec eux.