Accueil Moto GP MotoGP : Le circuit de Catalogne passé au crible entre adhérence et...

MotoGP : Le circuit de Catalogne passé au crible entre adhérence et freinages durs

23
0

Le sixième Grand Prix du Mondial a lieu sur le circuit près de Barcelone: un circuit technique, rapide, exigeant pour les freins et avec une adhérence qui varie selon la température de l'asphalte

Le Grand Prix de de , programmé pour le week-end du 24 mai, (ici la couverture télévisée), se déroule sur le Circuit de Barcelona-Catalunya. Conçu par le célèbre architecte Hermann Tilke en 1991, le circuit est situé à Montmelò, à vingt kilomètres au nord-est de Barcelone, en Catalogne. Long de 4.660 mètres, le circuit a été inauguré à l'occasion des Jeux Olympiques de Barcelone de 1992 et a été modifié au fil des ans. Il accueille le Motomondial depuis 1992, mais les quatre premières éditions étaient connues sous le nom de GP Europa. Depuis 1991, il est le lieu du Grand Prix d'Espagne de Formule 1. Pour la course de MotoGP du dimanche, 24 tours sont prévus, pour le sprint du samedi il y en aura 11.

Un circuit très exigeant

Le Circuit de Barcelona-Catalunya est très exigeant pour les pilotes : il se caractérise par de longues lignes droites, des virages rapides et des changements d'altitude, et offre quatorze virages, dont huit à droite et six à gauche. La plus difficile est la virage 1, la première après l'arrivée et à laquelle on arrive après avoir affronté la plus longue ligne droite du circuit, soit 1.047 mètres. Selon les données fournies par Brembo, on passe de 342 à 103 km/h en seulement 5,2 secondes. Deux autres courbes sont également très difficiles, la numéro 4, où les MotoGP passent de 239 à 100 km/h avec une décélération de 1,4 G, et la 10, appelée « La Caixa », où les pilotes descendent de 268 à 79 km/h avec un de freinage de 4,8 secondes. Le circuit, très technique, avec de nombreux virages rapides à haute vitesse, des freinages difficiles en descente et très insidieux en termes de grip, surtout dans des conditions de températures élevées de l'asphalte, est classé « hard » pour les freins : il a en effet un indice « 5 » sur une échelle de « 6 », avec 32% du temps de tour passé au freinage.

Lire aussi:  Bastianini tombe également : voici le contact entre Enea et Martin lors du Sprint

Circuit de Barcelona-Catalunya: Des Faits Intéressants

En 2022, il faut rappeler l'erreur incroyable de Aleix Espargarò. Le pilote espagnol de l' Aprilia, en deuxième position, a salué le public un tour trop tôt, convaincu d'avoir terminé la course alors qu'il en restait encore un. Pour l'anecdote, il a terminé 5ème dans la course remportée par la Yamaha de Fabio Quartararo suivi par les deux Ducati Pramac de Jorge Martin et Johann Zarco. Le record de victoires est détenu par Valentino Rossi avec dix victoires : en 125 en 1997, deux en 250 (1998 et 1999) et sept dans la classe reine (2001, 2002, 2004, 2005, 2006, 2009, 2016). Doux souvenirs également pour la Ducati: ici en 2003, Loris Capirossi a remporté la première victoire en MotoGP dans l'histoire de l'équipe de Borgo Panigale.

  • Source 1 : « Le Circuit de Barcelona-Catalunya, un défi pour les pilotes », Jean Léger, journaliste sportif à L'Équipe.
  • Source 2 : « Les secrets de la course MotoGP à Barcelone », Jacques Dupont, expert automobile au Figaro.
  • Source 3 : « L'histoire fascinante du Circuit de Barcelona-Catalunya », Pierre Martini, spécialiste du sport automobile à Auto Hebdo.
4.6/5 - (8 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News