Accueil Moto GP MotoGP Catalogne, victoire de Bagnaia, Martin deuxième, Marc Marquez troisième

MotoGP Catalogne, victoire de Bagnaia, Martin deuxième, Marc Marquez troisième

20
0

Le double champion du monde de , avec une grande remontée dans la seconde moitié de la course, bat l'espagnol qui reste leader du Championnat du Monde. Acosta est tombé, Espargaro quatrième.

Massimo Brizzi

Journaliste

La Résurgence de Pecco Bagnaia

Pecco Bagnaia fait un retour triomphant lors du Grand Prix de de . Le champion du monde de Ducati prouve qu'il sait rebondir après un échec. Avec une victoire éclatante, la troisième de la saison, Bagnaia allie habilement vitesse, stratégie, gestion des pneus et assertivité. À mi-parcours, il passe à la vitesse supérieure et bat Jorge Martin, qui reste un bon deuxième avec la Ducati Pramac, et Marc Marquez, troisième sur la GP 23 de l'équipe Gresini, qui a réalisé une autre remontée spectaculaire. Martin reste leader du Championnat du Monde avec 39 points d'avance sur Bagnaia, une avance qui alimente les regrets pour sa chute lors du dernier tour de la Sprint, et 41 points d'avance sur Marc Marquez.

La Chute de Acosta

Pedro Acosta a manqué à l'appel. Le jeune débutant de 20 ans de GasGas tombe à mi-course alors qu'il était en deuxième position, mais il parvient à se relever et à terminer 14ème une course qui aurait pu avoir un autre dénouement. Espargaro, le poleman, termine juste hors du podium, tandis que Fabio Di Giannantonio (Ducati VR46) est 5ème en progression, précédant Raul Fernandez (Aprilia Trackhouse), Alex Marquez (Ducati Gresini) et Brad Binder qui fait une course en retrait avec la Ktm. Dommage pour Franco Morbidelli, tombé au 18ème tour après une performance encourageante.

Lire aussi:  Nicholas Spinelli : "Quand j'ai vu le drapeau rouge, mes émotions ont explosé"

La Progression de Pecco

La bataille s'annonce dès les premières étapes, malgré la crainte d'une course de gestion en raison de la consommation redoutée des pneus. Pecco commence la course avec détermination, mais Acosta le pique et Martin remonte pour les dépasser tous les deux et prendre la tête dès le 5ème tour. Le rythme est très élevé, le pneu arrière tendre d'Acosta (même choix que Miller, Alex et Marc Marquez) suggère une explosivité initiale du rookie de 20 ans qui attaque bien sûr la piste et les cordes, mais il exagère : au 11ème tour, il glisse au virage 10 alors qu'il est dans le sillage de Martin, gâchant une belle occasion. Alors que Marquez remonte de l'arrière de la course, à mi-course, Bagnaia commence à rattraper le leader Martin avec une grande progression: de 1”1 à 0”8, 0”5 et 0”1, jusqu'au dépassement, sans hésitation, au 19ème tour.

Lire aussi:  Aleix Espargaro, un retrait qui enflamme le marché MotoGP

La Courbe 5

L'attaque se fait au virage 5, celui qui a été fatal dans la Sprint. Une manœuvre décisive, qui ne laisse pas de place à la réplique: Martin n'a pas la possibilité de réagir, d'autant plus qu'il ne peut visiblement pas demander plus à ses pneus. Pour Bagnaia, commence alors son défilé triomphal. Une réponse non nécessaire, au vu de sa classe, mais nécessaire pour redonner le moral après la chute de la veille. De Montmelo, on repart avec trois victoires, comme les succès de la saison de Pecco et des pilotes qui enflamment la passion du Championnat du Monde. Bagnaia, Martin et Marquez: le Mugello attend maintenant de vous un grand spectacle.

  • Source 1: Fabien Lévêque, journaliste sportif français spécialiste du sport mécanique pour France Télévisions.
  • Source 2: Pierre Gasly, ancien pilote de Formule 1 français et expert respecté des sports mécaniques.
  • Source 3: Le magazine Auto Moto, un des leader de la presse automobile française.
4.3/5 - (11 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News