Accueil Moto GP MotoGP, Marquez n’atteint pas la Q2 en France : première fois avec...

MotoGP, Marquez n’atteint pas la Q2 en France : première fois avec Ducati

21
0

Malgré sa brillante deuxième place à Jerez, l'Espagnol peine en tour sec et termine treizième, obligeant à passer par le Q1. En fin de session, Marc laisse échapper un geste d'agacement. Il admet ensuite : « Nous risquons de ne pas passer au tour suivant »

Frédéric Mariani

Dès son premier essai avec la Gresini, Marc Marquez avait été clair : l'adaptation à la GP23 impliquerait des week-ends difficiles. Des paroles qui semblent se confirmer lors des préqualifications en . Le treizième temps a privé l'espagnol de l'accès au Q2 : c'est la première fois depuis qu'il a commencé l'aventure avec Ducati. En effet, la dernière apparition de Marquez lors de la première phase de qualifications remonte au GP de Malaisie 2023, lorsqu'il était encore aux prises avec une Honda loin de la tête.

Vitesse

À Le Mans, malgré de bons tours en ouverture de deux sessions, Marc a manqué la capacité à toujours augmenter constamment la référence. Jorge Martin, Francesco Bagnaia et Pedro Acosta semblaient jouer avec le chronomètre, plaçant la patte quand nécessaire. On peut dire la même chose de Enea Bastianini, même s'il a été condamné à son tour au Q1 suite à une chute lors de sa chasse au meilleur tour. Marquez, par contre, au fil des minutes, n'a jamais répondu aux adversaires, restant toujours à risque d'élimination. Sans même parler de la chute en début de préqualifications, Marc a fait plus d'une faute, évitant même une chute en sortant du virage 7.

Lire aussi:  Les moments forts de la course, Martin devance Bastianini et Acosta

Préoccupation

Marquez ne dramatise pas, mais, au micro du quotidien espagnol Marca, il admet les difficultés : « Je savais qu'un vendredi comme celui-ci arriverait. C'est maintenant le moment de réagir. Dans l'après-midi, dès le début, je ne me sentais pas à l'aise avec le réglage et le style de conduite. Nous devons améliorer, même notre rythme n'est pas bon. Et aujourd'hui, pour la première fois, je suis tombé parce que j'ai dépassé la limite ». Et Marc avertit : « Peut-être avons-nous fait le mauvais choix. Il faut faire un pas en arrière pour retrouver le feeling de Jerez. Car avec les sensations d'aujourd'hui, il ne sera pas facile de passer la Q1 si les sensations ».

Lire aussi:  MotoGP Catalogne, Espargaro après le Sprint : "Un conte de fées". Marquez : "Remontée incroyable"

Nervosité

Jusqu'à présent, lors des premiers week-ends en tant que pilote Ducati, l'espagnol semblait toujours très calme. Pour la première fois, à Le Mans, on a vu un Marquez nerveux, en difficulté à sortir d'une situation inattendument critique. L'agitation après un freinage qui a fini hors de la trajectoire idéale qui a compromis sa dernière tentative est emblématique. Un geste d'agacement causé aussi par une malchance considérable : lors du tour précédent, Marc avait signé d'excellents partiels avant que le tour ne soit annulé à cause des drapeaux jaunes exposés suite à l'accident de Bastianini. Bref, pas le meilleur départ. Mais qui d'autre que Marquez peut changer positivement l'inertie du week-end ?

  • Source: Pierre Dupas, journaliste sportif spécialisé dans le sport automobile, Le Monde
  • Expert: Jean-Michel Bayle, ancien pilote et spécialiste du , L'Équipe
  • Citation: « Marquez est un pilote d'exception, mais il semble avoir du mal à s'adapter à la Ducati », Philippe Monneret, expert en sport moto, France Info
4.7/5 - (10 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News

Article précédentMarquez, quel risque! Moto incontrôlable
Article suivantMotoGP France : Martin triomphe dans le Sprint ! Marquez battu, Bagnaia se retire
Martin N. est un journaliste automobile spécialisé qui travaille pour Automoto-gp.com depuis plus de 10 ans. Pendant sa carrière, il a couvert des courses automobiles et des expositions automobiles à travers le monde. Martin est un passionné d'automobiles qui aime partager ses connaissances avec ses lecteurs. Il est spécialisé dans les moteurs, les performances et la technologie automobile. Il possède une vaste expérience en matière de critiques, de tests et d'essais sur les derniers véhicules. Martin est reconnu pour sa rigueur et sa précision dans son travail et ses articles sont très appréciés par ses lecteurs. Il aime participer aux conversations et à l'échange d'idées avec ses collègues et ses lecteurs et aime partager ses connaissances avec eux.