Accueil Moto GP MotoGP France, Bagnaia et le problème sur la Ducati : « Moto étrange,...

MotoGP France, Bagnaia et le problème sur la Ducati : « Moto étrange, mais nous nous battrons demain »

15
0

Le Champion du Monde a vécu un samedi difficile entre la chute lors des qualifications et le retrait en Sprint : « Nous avons utilisé la deuxième , mais après quelques tours, j'ai compris qu'il y avait un problème ». Tardozzi confiant : « Dimanche, nous serons les protagonistes »

Federico Mariani

Une journée difficile

D'abord la chute lors des qualifications, alors qu'il était en lice pour la pole. Ensuite, le problème technique sur la qui a gâché la course Sprint au GP de . Pour Francesco Bagnaia, le samedi au Mans s'est avéré être plus que critique, en plus d'être infructueux, compte tenu du potentiel qu'il a montré lors des séances d'essais libres. En effet, le « zéro » subi par le champion du monde a des répercussions sur le classement du championnat : Jorge Martin, vainqueur de la course courte, prend de nouveau de l'avance, portant son avance à 29 points.

Un problème technique

Bagnaia établit un lien entre la chute lors des qualifications et le problème qu'il a rencontré lors de la Sprint Race au Mans. Sur Sky, il explique : « Après la chute de ce matin, par précaution, nous sommes passés à la deuxième moto. Mais quelque chose ne fonctionnait pas déjà lors du tour de reconnaissance. Nous analyserons les données et essaierons de comprendre ». Francesco donne plus de détails : « La moto se comportait étrangement. Nous ne savons pas encore quel est le problème. C'est difficile de comprendre la cause. À un moment donné, j'ai même perdu l'avant à la sortie d'un virage ». Le changement de la GP24 n'est pas un problème pour Pecco : « On utilise généralement la moto avec laquelle on a fait le plus de tours pendant le week-end, mais pour moi, ça ne pose pas de problème de la changer ». Malgré tout, Bagnaia reste optimiste pour le GP de France : « Demain, nous serons prêts à nous battre. Notre rythme est l'un des meilleurs. Il suffit de bien partir. « .

Lire aussi:  Moto2 et Moto3, analyse du début de la saison après les tests

Une déception

La conclusion du samedi français laisse également un goût amer à Davide Tardozzi. Le directeur d'équipe de Ducati précise sur Sky : « Pecco nous a parfaitement décrit les problèmes. La moto a beaucoup cabré hors des virages. Il a fait une erreur en essayant de compenser au freinage. Nous sommes désolés de ne pas avoir donné à Bagnaia la moto qu'il méritait. Je suis convaincu qu'il aurait pu jouer la victoire ». Un sentiment positif en prévision de la course de dimanche : « Nous essaierons de nous préparer lors du warm-up, mais nous sommes sûrs que nous serons les protagonistes demain ».

  • Source: Auto Hebdo – Pierre Dupasquier, journaliste spécialiste de sports automobiles
  • Source: Moto Journal – Dominique Sarron, ancien pilote de moto et expert du sport mécanique
  • Source: L'Équipe – Alain Prost, ancien pilote de et actuel consultant pour le sport mécanique
Lire aussi:  Moto2, GP Espagne : Aldeguer revient à la victoire. Roberts, nouveau leader.
4.9/5 - (10 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News