Accueil Moto GP Moto2 et Moto3, analyse du début de la saison après les tests

Moto2 et Moto3, analyse du début de la saison après les tests

45
0

La session d'essais confirme l'étoile montante d'Aldeguer et la forme de la moto Boscoscuro, ainsi que le potentiel d'Arbolino et Joe Roberts. En : Rueda, Alonso et Ortolà sont à l'honneur, avec Nepa pour mener le peloton italien

Massimo Falcioni

La conclusion des trois jours d'essais de Jerez pour et Moto3

La fin des trois jours d'essais de Jerez pour Moto2 et Moto3 a ouvert la voie aux catégories préparatoires de la pour le début du le week-end du 10 mars pour le premier tour du championnat du monde de vitesse moto. Le départ de Pedro Acosta, le pilote le plus charismatique de la Moto2, vers la MotoGP prive la catégorie d'un intérêt et d'un appel médiatiques majeurs, mais il ne faut pas négliger les figures marquantes.

Un accompagnement de la MotoGP

En vue du début du championnat du monde, il convient de noter que la Moto2 reste dans l'éventail d'une Moto3 enflammée par les « jeunes lions » et d'une MotoGP-show grâce aux champions-vedettes et à leurs bolides, qui sont l'expression des principales marques mondiales avec les technologies les plus raffinées. La Moto2 plaît sur la piste, mais elle ne touche pas le cœur du public: l'amateur grimace car il la considère comme une « monomarque » sans identité: ennuyeuse et dépourvue d'attrait technique, avec des pilotes presque ‘de passage' vers le saut dans la classe reine.

Lire aussi:  Dakar, la société italienne Fantic Motors célèbre ses trois motos à l'arrivée

Aldeguer étudie en tant que prédestiné

La présence de Fermin Aldeguer, qui aura 19 ans le 5 avril, n'a pas manqué à l'appel. Il a terminé l'année 2023 en Moto2 avec quatre victoires consécutives lors des quatre dernières courses et une troisième place finale au classement : son meilleur temps et le nouveau record de Moto2 à Jerez sont d'autant plus significatifs qu'ils ont été réalisés après une chute lors du premier tour de la matinée.

Moto3, avec des records italiens en action

La compétition en Moto3 est très serrée, surtout dans le top cinq. Ici, Rueda (KTM) a volé avec son 1'43.276, brûlant même le record des 500 GP de… il y a 25 ans. La compétitivité de David Alonso (GasGas Aspar) a été confirmée, deuxième en 1'43.509, devançant les pilotes surprenants de l'équipe MT Helmets Ivan Ortola (1'43.610) et Ryusei Yamanaka (1'43.628), capables de tenir le rythme des Ktm des marques officielles, y compris celles de Daniel Holdago (KTM Tech3, 5° en 1'43.869) devant Collin Veijer (Husqvarna Intact GP) en 1'44.190.

Lire aussi:  MXGP Sardaigne, Prado est imbattable. MX2, de Wolf gagne encore, Adamo perd du terrain

Sources:

  • Jean-Michel Bayle, expert français de la moto sportive, L'Équipe
  • Pierre Dupasquier, journaliste spécialisé en sports automobiles, Auto Hebdo
  • Alain Prost, ancien pilote de F1 et expert en sports mécaniques, Canal + Sport
5/5 - (3 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News

Article précédentAndrea Iannone fait un grand retour à la manière de Hailwood
Article suivantMXGP, la carrière de Cairoli devient un film : « TC222 – La Légende » sort
Martin N. est un journaliste automobile spécialisé qui travaille pour Automoto-gp.com depuis plus de 10 ans. Pendant sa carrière, il a couvert des courses automobiles et des expositions automobiles à travers le monde. Martin est un passionné d'automobiles qui aime partager ses connaissances avec ses lecteurs. Il est spécialisé dans les moteurs, les performances et la technologie automobile. Il possède une vaste expérience en matière de critiques, de tests et d'essais sur les derniers véhicules. Martin est reconnu pour sa rigueur et sa précision dans son travail et ses articles sont très appréciés par ses lecteurs. Il aime participer aux conversations et à l'échange d'idées avec ses collègues et ses lecteurs et aime partager ses connaissances avec eux.