Accueil Moto GP Aleix Espargaro, un retrait qui enflamme le marché MotoGP

Aleix Espargaro, un retrait qui enflamme le marché MotoGP

19
0

L'annonce officielle du retrait de l'Espagnol laisse une place vacante pour une RS-GP, qui pourrait accueillir l'un des ‘exclus' de la course à la rouge officielle : Bastianini pourrait être le choix privilégié, sans négliger le rôle de Pramac, en équilibre entre et Yamaha

Massimo Falcioni

Le retrait d'Aleix Espargarò et son impact sur le marché

Félicitations à Aleix Espargarò qui, à la veille du Grand Prix de , a annoncé son départ à la fin de la saison. « La tête me disait que je pouvais continuer en tant que pilote, mais le coeur m'a dit que c'était le moment de dire stop ». L'Espagnol a apporté beaucoup au monde du motocyclisme et surtout à l'Aprilia, une équipe qui sait à quel point elle a bénéficié de la présence d'Aleix et qui pourrait continuer à l'utiliser comme précieux testeur et pas seulement. L'annonce de la retraite d'Aleix Espargarò est également l'étincelle qui allume un marché des pilotes qui explosera dans les prochains jours, autour du round du du week-end du 2 juin.

Lire aussi:  MotoGP Mugello, Essais Libres 1 : Vinales en tête, Bagnaia neuvième

L'intrigue entre Ducati et Aprilia

Tout tourne autour de Ducati, qui doit choisir le coéquipier de Pecco Bagnaia en 2025 parmi Enea Bastianini, Jorge Martin et Marc Marquez, les deux Espagnols étant favoris dans une course à deux. Cette décision déclenchera une réaction en chaîne sur l'ensemble du marché des pilotes, qui pourrait avoir des répercussions directes sur l'Aprilia, qui a maintenant officiellement une selle libre dans l'équipe officielle. Le choix de Borgo Panigale finira par « libérer » les autres qui trouveraient maintenant une excellente opportunité sur la RS-GP laissée par Espargaro : ce pourrait être l'emplacement optimal, même pour les couleurs italiennes, surtout pour Bastianini (il l'a même dit en conférence), sans exclure d'autres destinations comme Ktm et Yamaha, très engagée à se relancer autour de Fabio Quartararo, avec une très renouvelée, grâce aussi aux concessions.

La clé Campinoti

Autour de Yamaha tourne aussi un choix crucial : celui de la décision de l'équipe « numéro deux », avec l'équipe Pramac de Paolo Campinoti en balance entre exercer l'option qu'elle a avec Ducati et qui expire fin juillet ou épouser la nouvelle aventure de la deuxième équipe de Iwata. Lié à ce choix tourne une autre chose importante : la possibilité de garder dans la famille de Borgo Panigale l'un des exclus de l'attribution de la rouge officielle, qui serait de toute façon un pilote de poids. Les surprises pourraient ne pas manquer et des décisions cruciales sont attendues dans les prochaines semaines, pour définir le tableau avant le GP des Pays-Bas (30 juin) ou en tout cas avant la pause estivale. Même celui du marché, après tout, est un type de Mondiale.

Lire aussi:  MotoGP, Marquez retrouve son talisman du Texas. L'équipe Gresini prévient : "Attention à l'extraterrestre Marquez"
  • Source: Auto Hebdo, journal spécialisé dans l'actualité du sport automobile et moto
  • Commentaire de l'expert : Patrick Garcia, journaliste et expert en sports mécaniques
  • Analyse de : Denis Brogniart, présentateur de l'émission « Auto Moto » sur TF1
4.5/5 - (4 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News