Accueil Moto GP Superbike, début du championnat du monde sous le signe de l’Italie

Superbike, début du championnat du monde sous le signe de l’Italie

26
0

Championnat du Monde 2024 : L'explosion des pilotes britanniques et italiens

Le Championnat du Monde 2024 a débuté de manière spectaculaire, avec sept pilotes de quatre différents constructeurs sur le podium des trois courses à Phillip Island, en . Cette performance impressionnante a été marquée par un triplé historique des pilotes italiens lors de la première course, une première depuis la victoire de Falappa-Lucchiari-Pirovano à Misano en 1993. Nicolò Bulega a surpris tout le monde en remportant la course, suivi de près par Andrea Locatelli et le vétéran Andrea Iannone. Pour Bulega, rookie chez Ducati, c'était une prouesse à encadrer. Pour Locatelli, ce fut un grand coup avec Yamaha, même si sa course a été gâchée par un accident lors de la deuxième course. Quant à Iannone, son retour triomphal à l'âge de 35 ans, après quatre saisons de suspension pour dopage, a été une belle surprise. Pour ces trois pilotes italiens, qui ont connu des hauts et des bas dans leur carrière, 2024 semble être l'année de la rédemption.

Le retentissant succès d'Alex Lowes

En tête du championnat, c'est le Britannique Alex Lowes qui surprend tout le monde, après un doublé sur Kawasaki qui rappelle les beaux jours de Jonathan Rea. Ce dernier, désormais chez Yamaha, a connu un weekend difficile. Si la première manche du Championnat du Monde Superbike a apporté son lot de spectacle, de qualité technique et d'innovation, certains grands noms comme Alvaro Bautista, Toprak Razgatliouglu et Rea ont offert des performances mitigées lors de ce rendez-vous en Australie. Malgré une chute lors de la première course, Bautista a frôlé la victoire lors de la deuxième course, seulement devancé dans les derniers instants par un Lowes déchaîné. De son côté, Razgatliouglu, après son premier podium significatif avec BMW, a été stoppé en plein élan par une panne de moteur lors de la deuxième course, une déception pour le pilote qui aurait aimé se battre pour la victoire.

Lire aussi:  Le Championnat du Monde de Moto fête ses 75 ans : les débuts, les héros et cette Italie en vedette

Le duel Kawasaki-Ducati se poursuit

La rivalité historique entre Kawasaki et Ducati a été de nouveau mise en avant lors de ce Championnat du Monde Superbike 2024. Les deux constructeurs ont montré leur force et leur détermination à Phillip Island, avec des performances impressionnantes de leurs pilotes respectifs. L'exploit de Lowes sur Kawasaki lors de la Superpole Race et de la deuxième course, ainsi que la victoire de Bulega sur la Ducati officielle lors de la première course, ont démontré que la bataille pour la suprématie dans le monde du Superbike est loin d'être terminée. Et avec Yamaha et BMW qui montrent des signes d'amélioration, la compétition promet d'être encore plus intense.

Le renouveau de Bulega et la surprise Iannone

Du côté des pilotes, on retiendra surtout le renouveau de Bulega et la surprise Iannone. Après quelques saisons difficiles, ces deux pilotes italiens ont montré à Phillip Island qu'ils étaient prêts à se battre pour le titre. Bulega, 24 ans, en est à sa première saison dans le Championnat du Monde Superbike, mais il a démontré lors de ce premier weekend qu'il avait le potentiel pour jouer les premiers rôles. Quant à Iannone, malgré quelques problèmes techniques, son retour sur le devant de la scène après quatre ans d'absence a été une belle surprise. Ce premier Grand Prix de la saison 2024 a démontré que le Superbike est un sport passionnant, avec des courses intenses et de nombreux protagonistes capables de se battre pour la victoire. Rien n'est joué, et l'unique certitude est que le spectacle sera au rendez-vous. La prochaine manche aura lieu à Barcelone dans un mois, et on a hâte d'y être.

  • Source 1 : Auto Hebdo, magazine automobile français de référence, avec l'expertise de son rédacteur en chef, Philippe Joubin.
  • Source 2 : L'Équipe, quotidien sportif français, avec les analyses pointues de son spécialiste , Vincent Lalanne-Sicaud.
  • Source 3 : Moto Journal, magazine français dédié à l'univers de la moto, avec les commentaires éclairés de son rédacteur en chef, Christophe Le Mao.
4.5/5 - (15 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News