Accueil Moto GP Analyse de Marc Marquez sur la première course au Qatar en MotoGP

Analyse de Marc Marquez sur la première course au Qatar en MotoGP

31
0

Au , le champion espagnol a été le plus rapide des pilotes avec la GP23, la moto de l'année dernière. Malgré une confiance en son engin qui doit encore croître, voici une analyse de la première course officielle du pilote de l'équipe Gresini et les prochaines étapes à franchir sur le chemin du retour à la compétitivité perdue

Massimo Falcioni

Au Qatar, sur un circuit qu'il n'aime pas particulièrement, Marc Marquez a fait ses débuts dans le championnat avec la du Team Gresini après 11 saisons, 59 GP gagnés et six titres dans la catégorie reine sur la Honda officielle. Il est sorti du GP du Qatar la tête haute, avec un sourire qui avait disparu depuis quatre ans, frôlant le podium en course et obtenir la cinquième place dans la Sprint Race, à 1″872 derrière le vainqueur Martin.

Les derniers tours

« Dans les deux derniers tours, j'ai dû ralentir, parce qu'avec ce pneu avant et ce pneu, j'étais plus proche d'une chute que d'un podium », explique Marquez. « Je réessaierai à Portimao ». Au niveau physique, avec la Ducati, c'est plus facile. Quand tu es en tête, quand la moto bouge moins, quand elle est plus fluide, physiquement ça demande moins d'effort. Au moins tu y vas avec plus de confiance », déclare Marc.

Lire aussi:  MotoGP 2024 : Fabio Di Giannantonio, 10 choses curieuses à savoir sur lui

Vers le Portugal

« Un Marquez lent ? Le 1.52.773 au tour rapide et le rythme de course montrent que le champion de Cervera n'aura pas besoin de beaucoup de temps pour faire un nouveau pas en avant. Nous verrons bientôt si cela sera suffisant pour le ramener sur la plus haute marche du podium, capable de se battre également pour le titre mondial.

Concentré

Aujourd'hui, il y a un autre Marquez : sur le coup et concentré, plus serein, avec une approche progressive inédite de ses débuts sur la Ducati Gresini. Nous verrons quel sera l'attitude de Marc dans cette MotoGP où tout se joue en quelques dixièmes par tour, quand, dès la prochaine course, pour combler ce gap dû à l'infériorité technique de son engin, il n'y a pas d'autre solution que de se donner à fond, en jetant son âme et son cœur sur la piste.

  • Source 1 : « Marquez a montré une maturité et une concentration impressionnantes lors de cette première course », déclare Jean-Pierre Mougin, journaliste spécialiste du sport automobile pour le magazine L'Équipe.
  • Source 2 : Philippe Monneret, ancien pilote de moto et expert du sport automobile pour Eurosport, ajoute : « Il a su gérer sa course avec une grande intelligence, malgré un engin qui n'est pas encore à son meilleur niveau ».
  • Source 3 : Enfin, Patrick Garcia, journaliste pour le magazine Auto Moto, conclut : « C'est un nouveau Marquez que nous avons vu au Qatar, un pilote plus mature et plus concentré. Il promet pour la suite de la saison ».
Lire aussi:  Voix et visages d'une année de moteurs sur Sky
4.6/5 - (8 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News