Accueil Moto GP Course de Sprint MotoGP au Portugal : Vinales remporte la victoire, Marquez...

Course de Sprint MotoGP au Portugal : Vinales remporte la victoire, Marquez et Martin sur le podium

17
0

Pecco Bagnaia commet une erreur en courbe 1 à cinq tours de la fin pendant qu'il domine la course au et finit quatrième. Jorge Martin termine troisième, Enea Bastianini sixième, et Pedro Acosta septième

Massimo Brizzi

Journaliste

Une journée de célébration pour Maverick Vinales et Aprilia

C'est un samedi de fête pour Maverick Vinales et Aprilia. L'Espagnol de Noale s'est imposé lors de la Sprint Race du GP du Portugal sur la piste de Portimao, devançant Marc Marquez, qui signe son premier podium avec la de l'équipe Gresini, et Jorge Martin (Ducati Pramac). La course a été marquée par une erreur commise à cinq tours de la fin par Pecco Bagnaia, qui a dépassé la courbe 1 alors qu'il avait une seconde d'avance sur ses poursuivants : le champion du monde en titre se retrouve ainsi quatrième, une position qu'il a défendue jusqu'à la ligne d'arrivée avec l'aide de son ancien coéquipier Jack Miller sur la KTM.

Acosta marque des points

En complétant la zone de points, Enea Bastianini, sixième avec la Ducati officielle et moins incisif en course suite à un problème avec l'abbassatore après la pole exceptionnelle obtenue en qualification, précède Pedro Acosta, toujours protagoniste avec la GasGas Tech3, Aleix Espargaro avec la deuxième Aprilia et Fabio Quartararo, neuvième et apportant un petit point d'espoir à . Brad Binder, Fabio Di Giannantonio, Alex Rins et Johann Zarco ont chuté. Marco Bezzecchi a reculé, passant de la 6ème à la 11ème place sur la grille, Franco Morbidelli termine 16ème sur la Ducati Pramac et Luca Marini est tristement dernier avec la , avec un retard de 2″ par tour. Une situation difficile.

Lire aussi:  Les Motos au Cinéma : Les Modèles les Plus Célèbres

L'erreur de Bagnaia et la joie de Vinales

La course a été serrée, comme toutes celles du samedi, avec un rythme infernal dès l'extinction des feux. Le départ a été marqué par Miller, qui a cependant fait une erreur lors du deuxième tour, laissant la voie libre à Bagnaia. Malgré l'erreur, Bagnaia a semblé dominer la course, avec Vinales à 1″ derrière et Marquez et Martin, plus loin derrière, faisant des étincelles. Cependant, l'erreur est arrivée. Au freinage du premier virage, au début du 9ème tour, Bagnaia a mal freiné, sa Ducati a rebondi, il est sorti large, a perdu trois positions et n'a plus été en mesure de remonter. Vinales en a profité pour remporter la course avec mérite, résistant à Martin avec aplomb et célébrant après avoir commencé le week-end affaibli par un trouble intestinal.

Lire aussi:  Ducati Desmo450 MX : la nouvelle "Rossa" de Motocross dévoilée en avant-première

Marquez montre sa force

La deuxième place s'est décidée dans le dernier tour, lorsque Marquez a rendu à Martin le dépassement subi par le pilote de Pramac au 6ème tour (virage 12) : Marc a pris pour cible, a prolongé son freinage, est entré dur et a réussi à tenir la corde au freinage du virage 5, forçant son compatriote à relever la . Aucun contact entre les deux : manœuvre dure, mais propre, entre deux maîtres de la conduite à la limite. Marquez récolte ainsi une deuxième place notable compte tenu de sa huitième place sur la grille et décroche son premier podium, bien que pour les statistiques cela ne compte pas, avec Borgo Panigale. Martin, à la suite de la manœuvre, perd deux points qui le ramènent à -2 de Bagnaia, toujours leader du championnat du monde malgré l'erreur. Un sentiment de déjà vu de 2023.

4.7/5 - (9 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News