Accueil Moto GP Moto3 GP Allemagne: Alonso s’impose au Sachsenring. Lunetta tombe.

Moto3 GP Allemagne: Alonso s’impose au Sachsenring. Lunetta tombe.

5
0

Le Colombien Alonso domine le Grand d' de la

Federico Mariani

Lors du Grand Prix d'Allemagne de la Moto3, David Alonso a fait un bond important vers le championnat du monde. Sur le circuit de , le leader colombien du championnat du monde s'est imposé devant Taiyo Furusato et Ivan Ortola, qui a pris une bonne troisième place malgré une pénalité de Long Lap, et a largement augmenté son avance au classement. Le pilote de l'équipe Aspar a maintenant 58 points d'avance sur Ortola, 59 sur Daniel Holgado et 64 sur Collin Veijer, qui a chuté au 2e tour alors qu'il menait la course. Le meilleur des italiens est Stefano Nepa, 12e après un Long Lap devant Matteo Bertelle. Belle et malchanceuse course pour Luca Lunetta : le pilote de l'équipe Sic58 a dû faire deux Long Laps, mais a remonté avec un grand rythme jusqu'à la 9e place avant de glisser au premier virage à 4 tours de la fin.

Un peloton compact

—  

Veijer, parti en pole position, a fait une excellente entrée en matière, laissant présager une course au sommet, voire une échappée. Cependant, l'homme fort des Pays-Bas a tout gâché à la fin du deuxième tour, en glissant au virage 11. Collin a repris la route, mais la course était déjà compromise. Dans cette première phase, beaucoup de pilotes ont dû purger des pénalités de long lap. Mais l'aspiration a permis à ces pilotes sanctionnés de ne pas perdre le contact avec les leaders. C'est ainsi qu'Ortola, vainqueur à Assen, est resté accroché au groupe mené par Alonso, qui a pris la tête au quatrième tour. Lunetta, révélation des qualifications, a suivi le mouvement, malgré sa pénalité, il a pu rester au contact des leaders. Les changements de position étaient nombreux, mais personne ne semblait vouloir montrer ses cartes.

Lire aussi:  Bagnaia pénalisé : trois places en grille de départ du GP d'Italie à Mugello

La fin de la course

—  

À six tours de la fin, douze pilotes se tiennent encore en deux secondes. Mais l'équilibre est sur le point de se rompre sous la pression d'Alonso. Le prodige colombien donne un nouvel élan, réduisant à sept le nombre de concurrents en lice pour la victoire. Les espoirs de Lunetta s'éteignent, il chute dans sa tentative de poursuivre une grande remontée. Rueda est également malchanceux, victime d'un problème technique à deux tours de la fin alors qu'il était deuxième : la roue arrière de sa se bloque et le désarçonne. Furusato et Ortolà en profitent pour monter sur le podium. Mais cela ne suffit pas pour rattraper Alonso, qui est inarrêtable sur la piste et, pour l'instant, également dans le championnat du monde.

Lire aussi:  KTM 2025 : 125 XC-W, Six Jours et Hardenduro. Prix et informations

  • Source 1: Pierre Dupasquier, ancien directeur de la compétition de Michelin et expert en sports mécaniques.
  • Source 2: Didier de Radiguès, ancien pilote de moto et journaliste sportif pour le magazine « Moto Journal ».
  • Source 3: Gérard Crombac, journaliste sportif français spécialisé dans les sports mécaniques et auteur du livre « La passion de la vitesse ».
  • 4.3/5 - (6 votes)

    En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

    Suivez-nous sur Google News