Accueil Rally WRC WRC Suède : Breen chute dans la 2e étape, Lappi mène au...

WRC Suède : Breen chute dans la 2e étape, Lappi mène au retour

248
0

Le pilote a joué de malchance au début de la deuxième étape en accrochant un banc de neige qui a fait partir sa Ford Puma en tête-à-queue, 4,7 km après le début de l’épreuve de 27,8 km.

Breen a pu sortir du banc de neige en marche arrière pour reprendre la course après avoir perdu 28 secondes, mais le pire était à venir quelques minutes plus tard.

L’Irlandais a mal jugé une section à grande vitesse, et sa Puma a traversé un banc de neige.

Avec sa voiture enfouie dans une épaisse couche de neige poudreuse sur le bord de la route forestière, les officiels ont réagi à l’incident en lançant les drapeaux rouges.

Breen et son copilote Paul Nagle sont sortis indemnes de l’incident, mais il semble peu probable que la voiture soit récupérée et sa journée semble terminée.

Breen, parti en deuxième position sur la route derrière la de Kalle Rovanpera, était septième après avoir terminé la première étape à 7,4s du leader du matin, Ott Tanak ().

Lire aussi:  Lappi espère que Rovanpera deviendra la figure héroïque de Verstappen en WRC

Après un Rallye de Monte-Carlo médiocre, Hyundai a pris un bon départ en Suède, avec les coéquipiers de Tanak, Oliver Solberg et Thierry Neuville, troisième et quatrième après le premier test.

Neuville a eu la chance d’éviter un incident similaire à celui de Breen au début de la deuxième étape. Le Belge a failli partir en tête-à-queue à l’endroit précis où Breen avait auparavant mordu dans le banc de neige.

Il a terminé l’étape sous drapeau rouge en signalant un problème de batterie.

« Nous avons eu de la chance avec le drapeau rouge », a déclaré Neuville. « Le pack batterie ne fonctionnait pas et la voiture m’a demandé d’allumer l’urgence, mais je ne peux pas l’arrêter maintenant ».

L’étape a été redémarrée après un retard de 15 minutes, bien que Neuville et Gus Greensmith de M-Sport devraient se voir attribuer des temps nominaux ayant été forcés de ralentir au ralenti en raison du drapeau rouge.

Lire aussi:  WRC Safari Rally : Rovanpera en tête, des crevaisons retardent Ogier et Evans

Rovanpera, deuxième au classement général derrière Tanak, était le seul pilote à terminer l’étape à vitesse normale avant l’accident de Breen.

Le retour de Toyota, Esapekka Lappi, a réalisé le meilleur temps de la deuxième étape, 2,5 secondes plus vite que Rovanpera, ce qui lui permet de prendre la tête du rallye.

Le Finlandais, qui a piloté pour la dernière fois pour Toyota en 2018, prend son premier départ dans une voiture WRC d’usine depuis la conclusion de la saison 2020 avec M-Sport.

PLUS : Le changement de mentalité est la clé de la rédemption de Lappi en WRC.

Il remplace l’octuple champion du monde Sébastien Ogier dans la liste de Toyota, le Français ne participant qu’à une campagne partielle, après avoir impressionné le patron de Toyota Jari-Matti Latvala avec une sortie dans une Yaris privée au Rallye de Finlande l’année dernière.

Solberg reste troisième, Tanak rétrograde à la quatrième place.

Article précédentEssai de F1 2022 à Barcelone : Leclerc termine la deuxième journée avec le meilleur temps
Article suivantFerrari est un outsider, pas un favori, malgré ses bonnes performances de pré-saison, dit Binotto.