Accueil Rally WRC WRC Finlande : Tanak se défait de Rovanpera pour remporter une victoire...

WRC Finlande : Tanak se défait de Rovanpera pour remporter une victoire remarquable

50
0

Tanak et son copilote Martin Jarveoja ont réalisé l’un des meilleurs parcours de leur carrière en WRC pour dompter une Hyundai i20 N, qui n’est pas la meilleure voiture du championnat, et battre Rovanpera à domicile de 6.8s après un duel intense.

Le champion du monde 2019 a pris la tête de la course lors de la deuxième étape vendredi, et à partir de là, l’Estonien a été à l’attaque maximale, délivrant une série de temps de course époustouflants pour repousser un trio de qui concouraient sur le sol de l’équipe WRC.

Esapekka Lappi était en tête de ceux qui poursuivaient Tanak, se rapprochant à 3.8s de Tanak le vendredi soir. Cependant, le samedi, Tanak a subi une forte pression de la part de Rovanpera, qui a ouvert les routes le vendredi.

Le Finlandais a joué de sa propre chance en subissant deux écarts alors qu’il tentait de rattraper Tanak. Le jeune homme de 21 ans a profité des conditions humides pour remonter de la quatrième à la deuxième place du classement général. Cinq victoires d’étape ont permis au pilote Toyota de se rapprocher à 8.3s avant les quatre dernières étapes de dimanche.

Cependant, Tanak a continué à attaquer, augmentant son avance sur Rovanpera avant de partager la victoire d’étape pour la deuxième fois de l’événement. Tanak a ensuite gardé son sang-froid lors des deux dernières étapes pour empêcher le Finlandais de gagner à domicile, tandis que Rovanpera a remporté les cinq points de bonus de la powerstage pour porter son avance au championnat à 94 points.

Lire aussi:  Les pilotes du WRC frustrés par la poussière suspendue "dangereuse" en Sardaigne

Cette victoire est la deuxième de la saison pour Tanak et Hyundai, après un triomphe en Sardaigne en juin. C’est également la troisième victoire de l’Estonien au Rallye de , après celles de 2018 et 2019. Il rejoint ainsi Jari-Matti Latvala (2010, 2014, 2015), Sébastien Loeb (2008, 2011, 2012), Juha Kankkunen (1991, 1993, 1999), Simo Lampinen (1963, 1964, 1972) et Osmo Kalpala (1954, 1956, 1958), qui ont remporté l’épreuve à trois reprises.

Lappi a réussi à s’assurer la dernière place sur le podium malgré un tonneau sur sa GR Yaris dans l’avant-dernière étape. Le Finlandais s’est retrouvé dans un fossé dans un virage à gauche, ce qui a entraîné trois tonneaux et endommagé l’aile arrière, le pare-brise et le radiateur.

Lappi a pu récupérer et n’a perdu que 18 secondes en maintenant sa troisième position, avant de s’arrêter près d’un lac voisin pour chercher de l’eau et tenter de remplir et réparer le radiateur qui fuyait. Cet incident fait suite à un moment étrange samedi qui a mis fin à ses espoirs de victoire lorsqu’un rocher a brisé son pare-brise, ce qui a sérieusement réduit la visibilité.

Elfyn Evans, de Toyota, a ramené sa Yaris GR à la maison en quatrième position après avoir eu du mal à suivre le rythme des pilotes de tête pendant toute la durée du rallye. Un problème de suspension arrière gauche l’a empêché de se battre pour un podium le samedi.

Thierry Neuville (Hyundai) a évité les problèmes mais n’a pas réussi à trouver la confiance nécessaire pour pousser sa i20 N imprévisible, et a terminé le rallye avec 2m18.0s de retard sur la cinquième place. Takamoto Katsuta de Toyota a poursuivi sa série de rallyes dans les points en sixième position, tandis que Gus Greensmith a mené la charge de M-Sport en septième position.

Lire aussi:  WRC Nouvelle-Zélande : Tanak tire la première salve dans la super spéciale d'ouverture

Pierre-Louis Loubet semblait en bonne voie pour terminer huitième avant qu’un problème électrique ne survienne avant la dernière étape, contraignant le Français à l’abandon.

Le leader de l’équipe M-Sport, Craig Breen, était parmi les premiers jusqu’à samedi, lorsqu’il a arraché l’arrière droit de sa voiture après avoir heurté un talus. L’Irlandais est revenu dimanche.

Ses compagnons d’écurie Adrien Fourmaux et Jari Huttunen, débutant en Rallye 1, ont tous deux atteint l’arrivée, mais en dehors du top 10. Fourmaux a perdu du terrain après avoir heurté un rocher le vendredi, avant qu’un problème de direction assistée ne lui fasse perdre du temps.

Huttunen a impressionné en se classant huitième vendredi, mais un problème de pression de carburant l’a écarté du Top 10. Le Finlandais a terminé en 10ème position.

Oliver Solberg (Hyundai) a été le seul abandon du Rallye 1 après avoir chuté dans le premier virage de la première étape du vendredi.

En WRC2, Teemu Suninen s’est imposé à domicile devant son compatriote Emil Lindholm avec 7.7s d’avance.

UPDATE : Suninen a été disqualifié de l’épreuve après que le pare-chocs avant de sa i20 ait été jugé insuffisant, donnant la victoire à Lindholm. Cela signifie également que Huttunen a été promu à la neuvième place.

Résultats du rallye WRC de Finlande

Article précédentRussell : L’interdiction des planchers flexibles en F1 à Spa pourrait faire entrer Mercedes dans le jeu.
Article suivantUn étudiant d’Indianapolis s’engage dans une double carrière de pilote avec NXG