Accueil Formule 1 Wolff : le week-end de F1 à Imola est un échec pour...

Wolff : le week-end de F1 à Imola est un échec pour Mercedes.

241
0

Lors des qualifications du vendredi, a manqué la Q3 pour la première fois depuis le Grand Prix du 2012, avec George Russell qui s’est qualifié en 11e position et Lewis Hamilton en 13e position.

L’exercice de limitation des dégâts de l’équipe de Brackley, qu’elle avait bien exécuté lors des trois premières courses de 2022, était donc extrêmement difficile à Imola.

Mais alors que Mercedes espérait profiter du sprint du samedi pour remonter dans le classement et obtenir une meilleure position de départ pour le Grand Prix de dimanche, elle a été stupéfaite de constater qu’elle n’a fait aucun progrès pendant les 21 tours du sprint.

Russell a terminé là où il était parti, tandis que Hamilton a même perdu une place – au profit de Yuki Tsunoda d’AlphaTauri – et part désormais de la 14e place.

Le patron de l’équipe, Wolff, a admis que le week-end a été une « perte totale » et « une autre expérience humiliante », alors que ses pilotes se languissaient dans un train de DRS au milieu du terrain.

« Je pense que marquer des points doit être le minimum, mais ce n’est pas là que nous avons fixé nos attentes et donc ce week-end est une perte totale », a concédé Wolff.

Lire aussi:  VIDÉO : Revivez le passage de Max Verstappen à travers le peloton en route vers la victoire à Spa.

« Vous pouvez dire ‘bien, nous essayons d’apprendre’, mais nous n’avons pas été excellents avec le réchauffement des pneus, c’est pourquoi il n’y a pas grand-chose à faire.

« Il n’y a pas de miracle à attendre au départ de la course car les dépassements sont très difficiles. Nous pouvons rattraper des positions. Nous l’avons montré aujourd’hui mais pas rapidement et donc au-delà du fait que nous apprenons, c’est une autre expérience pleine d’humilité. « 

Russell a expliqué que Mercedes manquait également de vitesse de pointe pour tirer le meilleur parti de la généreuse zone DRS d’Imola, qui a permis plusieurs dépassements directs pour la position après que les qualifications humides de vendredi aient laissé beaucoup de voitures plus rapides hors de position.

L’équipe sera donc obligée d’employer une stratégie alternative pour remonter dans le peloton lors de la course de dimanche.

« C’est délicat, ces courses de sprint », a déclaré Russell. « Je ne sais pas comment s’est déroulé le reste de la course, mais cela semblait processionnel de là où nous étions. La course n’est pas assez longue pour que les pneus se dégradent et qu’il y ait des différences entre les pilotes et les voitures, mais nous avons du travail à faire.

Lire aussi:  GUIDE DE STRATÉGIE : Quelles sont les stratégies de course possibles pour le Grand Prix de Bahreïn 2022.

« Je pense que la voiture est plus rapide, mais nous n’avons pas encore la vitesse sur la ligne droite pour avancer et ici vous avez les petits coudes sur la ligne droite pour limiter les opportunités de dépassement, donc ça a stoppé notre progression.

« La stratégie va être la clé et nous allons devoir faire quelque chose de différent de nos concurrents. Cela va nous donner l’opportunité de nous battre et de remonter sur la grille, mais je suis sûr que nous allons comprendre un peu plus ce soir, mais ça va être délicat.

« Cela a clairement été un week-end difficile pour nous, et nous avons probablement fait trop d’efforts lors des premières courses. Ce week-end, nous sommes probablement là où nous méritons d’être. »

Hamilton a ajouté : « Beaucoup de travail se fait en arrière-plan, mais c’est ce que c’est, c’est ce que nous avons.

« En fin de compte, nous n’avons pas réussi cette année et tout le monde travaille aussi dur que possible pour corriger cela.

« Nous ne nous battons évidemment pas pour le championnat, mais nous nous battons pour comprendre la voiture, nous améliorer et progresser tout au long de l’année, c’est tout ce que nous pouvons espérer pour le moment. »

Article précédentFP2 : Russell est le plus rapide devant Perez et Leclerc lors des derniers essais avant le Sprint d’Imola.
Article suivantRosberg soutient Wolff pour redresser la situation de Mercedes : « C’est la bonne personne ».