Accueil Moto GP Vinales « bien meilleur » sur Aprilia que sur Yamaha après les premières courses...

Vinales « bien meilleur » sur Aprilia que sur Yamaha après les premières courses MotoGP de 2022

191
0

Le neuf fois vainqueur de courses participera à sa 10ème course en tant que pilote Aprilia lors du Grand Prix du Portugal ce week-end, après avoir rejoint la marque au milieu d’une campagne 2021 tumultueuse après que sa relation avec Yamaha se soit dégradée de façon spectaculaire.

Vinales est actuellement 14ème au classement après avoir marqué 19 points avec un meilleur résultat de septième en Argentine, tandis que son coéquipier Aleix Espargaro a guidé l’Aprilia vers la victoire lors du même événement.

PLUS : Comment les outsiders du MotoGP se débarrassent de leur étiquette en Argentine.

Malgré l’absence de résultats marquants en 2022, Vinales pense qu’il est « proche » d’être un leader sur l’Aprilia et se sent beaucoup plus fort qu’avec la Yamaha après le début de la saison.

« Ouais, absolument, je me sens beaucoup mieux parce que la ligne que nous prenons est toute ascendante », a-t-il déclaré, lorsqu’Autosport lui a demandé si sa forme actuelle était meilleure que lorsqu’il gagnait des courses et marquait des podiums sur la Yamaha.

« Ça monte plus vite que prévu. Je ne vérifie pas toujours les résultats.

Lire aussi:  MISES À JOUR EN DIRECT : Le jour de la course du MotoGP autrichien au Red Bull Ring | MotoGP Live

« Je vérifie le feeling, je vérifie les temps au tour. Par exemple, lors du warm-up à Austin, j’ai vérifié la FP4. [runs]En Argentine, j’ai vérifié [FP4]dans l’échauffement de Mandalika [I did the same].

« Un week-end viendra où nous mettrons tout ensemble, c’est clair.

 » C’est une question de temps, une question surtout de comment obtenir un peu plus avec la moto parce que parfois je me bats beaucoup.

« Dans les courses précédentes, je me suis beaucoup battu avec la moto et j’ai eu du mal à pousser un peu plus.

« Je suis juste un pas en arrière pour être capable de me battre pour le sommet tout le temps.

« Mais ça viendra quand je le ferai [everything as] un sur la moto. Donc, nous devons juste rouler, nous adapter sans pression parce qu’à la fin, nous avons cette année pour développer la moto, pour me mettre à l’aise.

« Il est clair que si nous continuons le travail que nous faisons, nous serons à l’avant. Mais quand ce sera le cas, je veux être là tous les week-ends. »

Lire aussi:  Qatar Moto2 : Canet surpris par les marges, s'empare de la deuxième place après un "bon départ".

Cette saison marque la première depuis 2016 que Vinales n’a pas marqué un podium ou une victoire dans au moins l’une des quatre premières courses, mais insiste sur le fait qu’il ne s’est jamais senti aussi bien sur une moto MotoGP que maintenant sur l’Aprilia.

« Honnêtement, je ne me suis jamais senti aussi bien que maintenant parce que je pense que je n’ai que neuf courses avec l’Aprilia et je sens que tout va très vite, » a-t-il ajouté.

« Donc, nous devons juste être patients, ne pas perdre le fil parce que je pense que nous travaillons très bien.

« Je dois dire qu’après le warm-up de Mandalika, j’ai trouvé un bon feeling sur la moto et on a gardé ce feeling.

« Donc, cela signifie que nous avons fait un grand pas sur les réglages de base. Maintenant, il s’agit d’essayer de nouvelles pièces, de voir si c’est mieux ou pas, c’est tout. Nous sommes très proches. »

Article précédentPourquoi les attentes sont à leur comble alors que les tifosi se préparent à encourager Ferrari à Imola.
Article suivantSainz dit que les discussions sur le contrat avec Ferrari ont été « très simples » avant le week-end d’Imola.