Accueil Moto GP Vinales a le potentiel d’entrer dans le top 3 à Portimao, Aleix...

Vinales a le potentiel d’entrer dans le top 3 à Portimao, Aleix veut rester chez Aprilia.

116
0

Vinales a réalisé le troisième meilleur tour de la course, à seulement 0.049s du vainqueur , au 14ème tour sur 20.

Malheureusement pour Vinales, il n’était que douzième à ce moment-là et, bien qu’il ait pris le meilleur sur son coéquipier Aleix Espargaro (pour la première fois cette saison) et sur de KTM, il restait à 12,6s de Bastianini au drapeau à damier.

« En fait, je pense que c’est le week-end où je me suis senti mieux avec la moto. C’était un samedi difficile parce que [in the race] nous avions le rythme, le potentiel pour être dans le top trois, » a déclaré Vinales.

 » Tous les pilotes sont rapides en début de course et partir de derrière nous fait perdre du temps, quelques dixièmes, qui deviennent fondamentaux dans le tableau général sur 20 tours. Nous devons travailler sur les qualifications. C’est l’une des dernières pièces qui doit encore se mettre en place pour nous.

« A chaque course, je me suis senti mieux. Plus compétitif et plus en harmonie avec la moto. Il y a encore certainement un long chemin à parcourir pour s’améliorer, mais je peux me voir à l’avant et c’est très important. Nous construisons beaucoup de confiance. »

Vinales arrive à la première manche européenne de ce week-end en étant 14ème au championnat du monde, avec un meilleur résultat de septième place. C’était à Termas de Rio Hondo, où Espargaro est entré dans l’histoire en remportant la première victoire d’Aprilia dans la catégorie reine.

Lire aussi:  MotoGP japonais : Les qualifications sont reportées en raison d'un orage.

Malgré des essais libres prometteurs, le Texas n’a pas été une réussite pour Espargaro, mais il est convaincu que les caractéristiques uniques de la piste ont créé une situation unique et il se rend à Portimao avec la troisième place du championnat du monde.

« Du premier tour de la FP1 au dernier tour de la course, je veux tout oublier ! Enlever les changements apportés à la moto et aller sur une piste normale, » a déclaré Espargaro après la course d’Austin.

« Ce circuit n’est pas normal, les montées et descentes, les bosses, ça ne convient pas à notre moto, ça ne me convient pas. Nous avons la chance que ce soit le seul circuit du calendrier comme celui-ci. Donc je pense que si je parviens à terminer à la onzième place et à +12s sur un circuit très difficile, cela signifie que nous pouvons nous battre pour le top 5 du championnat.

« Sincèrement, j’ai hâte d’aller à Portimao et Jerez… des circuits plus normaux avec des virages ronds, pas des virages où il faut complètement arrêter la moto presque à zéro et réaccélérer. Notre moto n’est pas adaptée à ce type de virages.

Lire aussi:  MotoGP thaïlandais : Brad Binder : " Les plaquettes de frein se sont ouvertes à cause des secousses, j'ai perdu deux tours, c'est frustrant ".

« Maverick était beaucoup plus rapide que moi [in the COTA race]Nous avons terminé plus ou moins ensemble, mais il avait un meilleur rythme, mais il a gagné ici avec la . Donc clairement, cette moto n’est pas faite pour cette piste, donc je suis impatient d’aller en Europe. »

Aleix Espargaro : Je veux rester chez Aprilia, mais…

Espargaro et Vinales n’ont pas encore signé pour 2023. Après sa victoire historique à Termas de Rio Hondo, Espargaro, qui a rejoint le projet en 2017, souhaite rester mais a déclaré que les discussions initiales avaient été  » décevantes « .

« Sincèrement, mon désir, ma tête veut rester chez Aprilia deux années de plus », a déclaré Espargaro au Texas. « Je me sens super fort, super rapide. Je veux rester.

« Je n’ai pas encore eu d’offre. Les premières discussions avec mon manager ont été vraiment décevantes. Je me sens très triste parce que nous sommes super loin. Mais il y a encore du temps. J’espère qu’ils apprécieront mon travail pendant toutes ces années.

« Mon désir est de rester. Mais évidemment, j’ai prouvé que je suis rapide et j’ai de l’expérience dans le développement des motos. Donc le paddock va bouger et nous aurons d’autres opportunités.

« Mais encore une fois, je veux rester chez Aprilia. »

Article précédentPourquoi Netflix n’est pas la seule raison du boom moderne de la F1
Article suivantANALYSE : Pourquoi Ferrari a décidé de verrouiller Sainz avec un nouveau contrat ?