Accueil Formule 1 Vettel qualifie l’Autriche de « week-end malchanceux » après deux sorties dans le gravier...

Vettel qualifie l’Autriche de « week-end malchanceux » après deux sorties dans le gravier suite à des collisions.

90
0

Lors d’un week-end de Grand Prix d’Autriche au cours duquel l’Aston Martin de Sebastian Vettel a été envoyée deux fois dans le gravier, avant de rentrer P17 dans la course de dimanche – le dernier des pilotes restants – le seul mot que le quadruple champion pouvait utiliser pour décrire son expérience au Red Bull Ring était « malchanceux ».

Vettel a commencé la course en 18e position, et a été l’un des rares pilotes à s’élancer sur le pneu dur. Malgré le fait qu’il ait été touché par des débris au début de la course, le pilote allemand a pu continuer et a fait des progrès constants, grimpant jusqu’à la neuvième place dans le premier relais.

Cependant, au 38e tour, alors qu’il se battait pour la 13e place avec Pierre Gasly au virage 4, le Français a percuté Vettel dans les graviers, faisant chuter le pilote Aston Martin dans le classement. Et après un week-end « décevant », Vettel cherchait simplement à passer de l’Autriche à la France.

LIRE LA SUITE : 6 gagnants et 5 perdants du Grand Prix d’Autriche – Qui a fait une impression au Red Bull Ring ?

« Évidemment décevant », a déclaré Vettel.  » J’ai eu un morceau de la voiture devant qui a atterri sur mon aile avant au premier tour ; je ne sais pas si cela a vraiment endommagé la voiture. Après cela, nous étions assez lents. Avec le pneu medium, c’était mieux, nous étions dans le peloton, et puis Pierre, je pense, était un peu trop enthousiaste et je suis reparti.

Lire aussi:  Max était dans une ligue à part - La victoire de Verstappen à Spa "est comparable à la meilleure que nous ayons réalisée en 2010", selon Horner.

« Après cela, la voiture n’était plus dans la meilleure qualité, nous avons juste terminé la course en fin de peloton. Je pense que nous avons eu un week-end assez malchanceux, alors tournons la page et concentrons-nous sur la prochaine course en France. »

2022 Grand Prix d’Autriche : Gasly et Vettel entrent en contact au virage 4 et Vettel part dans les graviers.

La collision de Vettel avec Gasly était la deuxième fois qu’il était envoyé dans le gravier ce week-end, après qu’Alex Albon soit entré en collision avec l’Allemand au virage 6 pendant le Sprint de samedi.

Vettel a été entendu à la radio se plaignant des pilotes qu’il a percutés, et lorsqu’on lui a demandé si c’était frustrant d’être mis dans ces situations, il a répondu : « Oui, ça l’est… C’est décevant d’être poussé dans le gravier à nouveau. Cette fois, c’était Gasly et j’ai presque l’impression qu’il y a une cible sur ma voiture !

LIRE LA SUITE : La fiabilité est un problème, dit Leclerc après le DNF de Sainz, et il révèle comment le travail à domicile l’a aidé à battre Verstappen en Autriche.

 » J’avais fait un bon mouvement à l’extérieur et j’étais devant en laissant beaucoup d’espace. Je pense qu’il était juste un peu trop enthousiaste, il m’est rentré dedans, et je suis parti dans les graviers. La voiture n’était pas dans le meilleur état après ça, et ma course était pratiquement terminée. »

Lire aussi:  Les accidents freinent les progrès d'Aston Martin pour la F1 2022.

Grand Prix d’Autriche 2022 : Les deux voitures Haas dépassent Stroll dans le même virage.

Le coéquipier de Vettel, Lance Stroll, a terminé la course en 13e position après s’être aligné au départ en 12e position. Le Canadien a déclaré qu’il avait apprécié certaines de ses batailles en piste avec d’autres voitures, mais qu’il pensait qu’Aston Martin n’avait pas le rythme nécessaire pour rivaliser avec certains de ses rivaux en Autriche.

DEBRIEFING DU LUNDI MATIN : Comment a renversé Red Bull lors du GP d’Autriche ?

« Mon départ était correct, j’ai pu garder ma position et me battre avec les McLaren dès le début », a déclaré Stroll. « J’ai aussi eu quelques bons moments de roue à roue avec des voitures aux stratégies différentes, ce qui était amusant.

« Cependant, c’était délicat de garder les voitures plus rapides derrière. Il aurait été agréable de repartir avec un point ou deux après une forte reprise hier, mais nous devons continuer à pousser et nous allons essayer de revenir dans les points en France. »

Article précédentLe circuit de rêve INDYCAR, première partie
Article suivantBinder pense que les gens « oublient » l’ampleur du saut entre le Moto3 et le MotoGP.