Accueil Moto GP Valence revient sur le calendrier révisé des essais hivernaux du MotoGP.

Valence revient sur le calendrier révisé des essais hivernaux du MotoGP.

168
0

Bien qu’aucun site ne soit nommé dans la liste mise à jour, la description d’un test d’une journée « après la dernière épreuve de l’année » a été faite. [the] 2022, sur le même circuit » signifie Valence, qui accueille la finale de 2022 du 4 au 6 novembre.

La mise à jour indique également la poursuite des essais de Sepang et le retour des essais du Qatar, mais l’annulation de Jerez.

Jusqu’en 2020, les équipes et les pilotes restaient à Valence après la traditionnelle fin de saison pour participer à un test d’après-saison, avant une nouvelle sortie à Jerez. Mais Valence a ensuite été supprimé du calendrier hivernal au profit d’une seule sortie à Jerez, juste avant le début de l’interdiction des essais en décembre.

Cette décision sera maintenant annulée et Valence accueillera les seuls essais d’après-saison 2022. La réduction à une seule journée signifie que les débutants et les pilotes qui changent de constructeur n’auront qu’un bref aperçu de leurs nouvelles machines.

Le test du Qatar devait être supprimé du calendrier de pré-saison à partir de 2021, mais il est resté en place une année de plus en raison de la révision du calendrier Covid de l’année dernière. Il a ensuite été remplacé par une visite unique au nouveau circuit Mandalika en Indonésie en 2022.

Le Qatar, qui accueille l’événement d’ouverture de la saison, semble maintenant prêt à revenir en 2023, mais seulement sur deux jours.

Lire aussi:  Marc Marquez accélère sa convalescence grâce à la physiothérapie et à l'entraînement cardio.

Entre Valence et le Qatar (à confirmer) aura lieu l’habituel test de trois jours de Shakedown – pour les rookies, les pilotes d’essai et les constructeurs concessionnaires – suivi d’un test officiel de trois jours. Encore une fois, aucun lieu n’est indiqué, mais Sepang devrait rester le lieu de la compétition.

Les deux tests se dérouleront sur trois jours, au lieu de deux jours pour le test officiel de Sepang cette année.

Seuls deux jours d’essais officiels seront alors organisés au cours de la saison de course 2023 (le premier test en saison de 2022 a lieu à Jerez lundi).

Le communiqué de presse officiel de la Commission des Grands Prix concernant le nouveau calendrier des essais officiels peut être consulté ci-dessous :

Reconnaissant l’impact de l’augmentation du nombre d’événements, l’accord conclu entre les équipes et Michelin visant à réduire le nombre de jours d’essais officiels autorisés pour la catégorie a été approuvé.

Le programme d’essais révisé est le suivant :

Un test officiel d’un jour après la dernière épreuve de la saison 2022, sur le même circuit que celui utilisé pour la dernière épreuve.

Un test « shakedown » de 3 jours avant le premier test officiel après la période d’interdiction des tests d’hiver. Pour les pilotes d’essai d’usine et les pilotes débutants de la catégorie MotoGP uniquement.

Un test officiel de 3 jours, après la période d’interdiction des tests d’hiver et avant le premier événement de la saison.

Un test officiel de deux jours, après la période d’interdiction des tests d’hiver et avant la première épreuve de la saison.

Deux essais officiels d’une journée, le lundi ou le mardi suivant un GP, sur des circuits et à des dates à convenir entre les équipes et Dorna/IRTA.

Valence élu « meilleur Grand Prix » de 2021

Dans une annonce séparée, Valence a été élu « Meilleur Grand Prix de 2021 » par l’association des équipes IRTA.

Lire aussi:  Aragon MotoGP : 'Les motos allaient partout' : Cal Crutchlow évite le chaos du premier tour et prend la tête de la Yamaha.

Hervé Poncharal, président de l’IRTA, a déclaré : « C’est formidable de voir Valence remporter à nouveau le prix du meilleur Grand Prix ! Valence a toujours été un acteur important du MotoGP, répondant à toutes nos demandes et accueillant souvent les confrontations finales qui décident de nos champions – et la piste est la scène parfaite pour permettre à la foule de suivre le combat coin par coin.

« C’est toujours un week-end intense et le circuit offre un grand spectacle. En 2021, c’était une fois de plus une salle comble et comme il s’agit de l’une des seules courses sans restrictions, il allait toujours être difficile pour les autres de rivaliser ! »

Article précédentLa FIA évalue les options du directeur de course du GP de Miami alors que Wittich est contrôlé positif au COVID.
Article suivantGasly est « frustré » de finir hors des points à Imola après une défense de 45 tours contre Hamilton.