Accueil Indycar Une course aux points serrée et une course à l’histoire sous les...

Une course aux points serrée et une course à l’histoire sous les projecteurs à IMS

62
0

L’histoire pourrait être écrite cette semaine sur un site riche en histoire.

Will Power de l’équipe Penske, qui mène les pilotes du NTT INDYCAR SERIES avec cinq poles en carrière pour des courses sur le circuit routier de l’Indianapolis Motor Speedway, peut égaler le record de poles de Mario Andretti en remportant le NTT P1 Award en tant que meilleur qualifié pour le Gallagher Grand Prix de samedi. Andretti a remporté 67 poles dans sa carrière INDYCAR ; le total de Power est de 66.

De plus, Scott Dixon, de l’écurie Chip Ganassi Racing, six fois champion de la série, peut faire un pas de plus vers le titre de pilote le plus titré du sport en gagnant la voie de la victoire ce week-end. Lors du Honda Indy de Toronto, le 17 juillet dernier, Dixon a égalé Andretti pour la deuxième place avec 52 victoires ; une autre victoire lui permettrait d’accéder à cette position. A.J. Foyt détient le record avec 67 victoires en carrière.

Et puis il y a la bataille pour le championnat de la saison. Le vainqueur de l’Indianapolis 500 présenté par Gainbridge, Marcus Ericsson de l’équipe Chip Ganassi Racing, revient à l’IMS avec la tête du championnat, mais son avantage sur Power, deuxième, est mince. Huit points séparent ces deux pilotes, avec un total de six pilotes, y compris le champion en titre Alex Palou de Chip Ganassi Racing, séparés par 44 points à cinq courses de la fin.

L’un des six premiers est Josef Newgarden du Team Penske, dont la disponibilité pour l’événement de deux jours au volant de la Chevrolet n°2 du PPG Team Penske reste en question suite à un incident lors de la course du 24 juillet à Iowa Speedway. Il a été autorisé par les responsables médicaux d’INDYCAR à participer à la première séance d’essais vendredi et sera réévalué après cette séance. Newgarden menait la course Hy-Vee Salute to Farmers 300 présentée par Google dans l’espoir de remporter la double confrontation du week-end et de prendre la tête du classement général lorsque sa Chevrolet Hitachi Team Penske n°2 est partie en tête-à-queue et a heurté le mur. Newgarden et Dixon sont à égalité pour la troisième place du classement, à 34 points de la tête.

Le vainqueur de la course 2 de l’Iowa, Pato O’Ward (Arrow SP), est le cinquième pilote dans la course au championnat ; il est cinquième, à 36 points d’Ericsson.

Voici cinq choses à surveiller ce week-end.

Power vise le record absolu

Andretti détient le record de la pole depuis près de 36 ans, depuis qu’il a dépassé Foyt. Lorsque le vainqueur de l’Indianapolis 500 1969 s’est qualifié en première place pour la dernière fois en 1993 au Michigan Speedway, il semblait que personne ne pourrait égaler cette marque. Power n’avait que 12 ans à l’époque.

Power, aujourd’hui âgé de 41 ans, s’est rapidement attaqué au record d’Andretti, remportant deux fois huit pôles en une saison (2010, 2011) et une pôle à chacune des 14 dernières saisons. Au cours de cette période, le pilote de la Chevrolet Verizon Team Penske n°12 a obtenu une moyenne de 4,3 poles par saison, et il en a obtenu trois cette saison, dont deux le week-end dernier à Iowa Speedway.

Statistiquement, Power est le plus rapide de sa génération à se qualifier. Parmi les pilotes participant au Grand Prix Gallagher de samedi, Helio Castroneves (n° 06 AutoNation/SiriusXM Honda de Meyer Shank Racing) compte 50 poles en série – son total est le quatrième de l’histoire du sport – et Dixon (n° 9 PNC Bank Chip Ganassi Racing Honda) est le suivant parmi les pilotes actifs avec 28 poles. Aucun autre pilote participant à ce week-end n’en a plus de 16.

Lire aussi:  O'Ward remporte le prix NTT P1 lors des qualifications serrées et tendues de l'Indy.

Power n’est pas seulement rapide lors des qualifications. Ses 41 victoires en course le placent au cinquième rang de tous les temps, et sa prochaine victoire mettra Michael Andretti à égalité pour la quatrième place. Dixon détient le record de saisons consécutives avec au moins une victoire en course, avec 18, mais Power est deuxième avec 16. Les deux ont gagné une course cette saison. Au total, Dixon a remporté des courses en 20 saisons, un autre record. Castroneves a gagné en 17 saisons, Power en 16.

Power a également les yeux rivés sur quelque chose de plus grand que les marques statistiques : il veut un championnat de saison pour aller avec celui qu’il a gagné en 2014.

« Ça se joue sur le fil, mec », a-t-il dit. « T’as intérêt à sortir le grand jeu ou je vais le prendre aux jeunes. »

Dixon à l’affût, encore

Ce doit être le temps estival qui revigore Dixon, qui a gagné 30 de ses 52 courses après que le calendrier ait basculé en juillet. Par deux fois, il a remporté trois courses consécutives au cours du septième mois de l’année.

Dixon a terminé cinquième et quatrième du Hy-Vee INDYCAR Race Weekend, réduisant de 10 points son retard sur le leader du championnat. Il a perdu 35 points ce mois-ci.

Regardez si Dixon a une chance de remporter ce championnat alors que la saison se dirige vers la côte ouest en septembre pour les deux dernières courses. En sept saisons dans sa carrière, Dixon a remporté une des deux dernières courses.

Dixon n’a pas eu le même niveau de succès que Power sur le circuit routier d’IMS, mais il a été régulièrement bon. Il a remporté la course du 4 juillet 2020 et a obtenu trois deuxièmes places sur le circuit de 14 tours et de 2,439 milles, la meilleure marque de tous les pilotes qui n’ont jamais été employés par l’équipe Penske.

Cependant, les courses récentes sur le circuit routier de l’IMS n’ont pas été aussi bonnes pour Dixon. La moyenne de ses résultats lors des cinq derniers départs est de 10,5, et il n’a jamais terminé plus haut que la huitième place.

« La dernière fois que nous étions (sur le circuit routier d’IMS), c’était plus une erreur de qualification », a-t-il déclaré. « Je pense que le rythme était définitivement là, mais vous n’avez que deux tours pour y arriver. J’ai mal commencé mon premier tour, puis j’ai fait un tête-à-queue au deuxième. Si vous n’y arrivez pas (en qualification), vous allez vous retrouver en queue de peloton (il est parti 21e). »

Grosjean espère un retour en force à l’IMS

Romain Grosjean (DHL Honda n°28) est l’un des pilotes à suivre ce week-end en raison de la confiance qu’il a acquise à l’Iowa Speedway.

Étonnamment, c’est Grosjean, qui n’avait jamais couru sur le petit ovale, qui a obtenu les meilleurs résultats chaque jour parmi les pilotes d’Andretti Autosport. Il faut savoir que l’organisation de Michael Andretti a remporté sept des neuf premières courses sur le circuit avec cinq pilotes différents.

Grosjean a terminé septième et neuvième des deux courses après s’être qualifié 10e pour chacune d’elles.

« Je suis très fier de l’ensemble du week-end », a-t-il déclaré. « Avec Helio (Castroneves) et Simon Pagenaud et (Alexander) Rossi et (Colton) Herta, ils ont tellement plus d’expérience sur les ovales que le simple fait de pouvoir représenter la meilleure voiture (de l’organisation).

« Je suis vraiment heureux. Avec quelques meilleurs arrêts aux stands (dans la course de samedi), cela aurait été mieux (que de finir septième). »

Grosjean, pilote de deuxième année de la NTT INDYCAR SERIES, est impatient de retourner sur le circuit routier d’IMS, même s’il n’a pas aussi bien réussi au Grand Prix GMR du 14 mai que lors des deux courses de l’année dernière sur le circuit. Il a remporté le prix NTT P1 pour la première course et a terminé deuxième dans chaque course en 2021.

Lire aussi:  Newgarden ressent de bonnes vibrations après sa victoire aux stands.

Bataille serrée entre les recrues

En dehors des projecteurs de la course au championnat, il y a une compétition entre deux hommes pour le titre de recrue de l’année.

L’écart entre Christian Lundgaard (Shield Cleansers Honda n°30) de Rahal Letterman Lanigan Racing et David Malukas (HMD Honda n°18) de Dale Coyne Racing s’est réduit à l’Iowa Speedway, bien que les deux pilotes aient obtenu le meilleur résultat pour un pilote débutant. Lundgaard a terminé 10e dans la course 1 ; Malukas était huitième dans la course 2.

Lundgaard a quatre points d’avance sur le Grand Prix Gallagher, et les deux pilotes ont été les meilleurs en cinq courses cette saison. Les deux pilotes ont également connu un succès précoce à IMS.

Lundgaard a obtenu le poste avec RLLR en partie parce qu’il s’est qualifié quatrième lors de sa première course de la NTT INDYCAR SERIES sur le circuit routier de l’IMS lors de ce week-end en 2021. Il a terminé 12e lors de la course du 14 août. Il a terminé neuvième au Grand Prix GMR de cette année après être parti huitième.

Malukas, qui a remporté une course en ligne Indy Lights Presented by Cooper Tires à IMS en 2021, a obtenu le meilleur résultat parmi les rookies lors de l’Indianapolis 500 présenté par Gainbridge à IMS cette année. Il a terminé à la 16e place et a estimé qu’il méritait d’être élu recrue de l’année devant Jimmie Johnson, sept fois champion des NASCAR Cup Series, qui s’est qualifié à la 12e place mais a terminé à la 28e place après un contact tardif dans le virage 2. Lui et l’équipe semblent avoir utilisé cela comme motivation pour le reste de la saison.

 » Depuis (le) mois de mai, l’équipe a basculé d’un cran « , a déclaré Malukas. « Nous avons une sorte d’alchimie. Je sais ce que je veux de la voiture, et l’équipe sait ce que je veux de la voiture, et tout s’est mis en place… tout le monde est souriant. »

Les recrues Callum Ilott (Chevrolet Juncos Hollinger Racing n°77), Devlin DeFrancesco (Honda PowerTap n°29 d’Andretti Steinbrenner Autosport) et Kyle Kirkwood (Chevrolet Sexton Properties n°14 d’AJ Foyt Racing) ont montré des éclairs cette saison mais sont plus loin dans le classement. Ilott a été le meilleur rookie au Grand Prix GMR, terminant septième, tandis que Kirkwood a suivi tous les rookies dans la course de rue de Long Beach en 10ème.

Programme du week-end de rêve

Le programme de ce week-end offre tout ce qu’un fan de sport automobile nord-américain peut demander, puisque la NTT INDYCAR SERIES rejoint les Cup Series et Xfinity Series de NASCAR au Motor Speedway d’Indianapolis.

Vendredi, la NTT INDYCAR SERIES débute avec sa première séance d’essais à 9h30 ET. Les qualifications pour le prix NTT P1 auront lieu à 13 h. Les essais de la série Xfinity auront lieu à 15 h 05 et les qualifications de la série suivront immédiatement.

Samedi, le NTT INDYCAR SERIES a une séance d’essais avant la course à 8h15 ET avec la course de 85 tours diffusée sur NBC et le réseau radio INDYCAR à partir de midi. La séance d’essais de la série Cup commencera à 9 h 35 et débouchera directement sur les qualifications à 10 h 35. Le drapeau vert de la série Xfinity sera hissé, également sur NBC, à 15 h 30. Le Verizon 200 at the Brickyard de la série Cup aura lieu dimanche à 14 h 30 (ET), en direct sur NBC.

Les billets pour le week-end peuvent être achetés sur IMS.com.

Article précédentLappi : Tanak nous a  » trompés  » sur les difficultés de Hyundai.
Article suivantF1 TRACKS : Découvrez la brillante playlist de Bastille pour la Formule 1.