Accueil Formule 1 Tsunoda dit que conduire une F1 à Suzuka est un « rêve devenu...

Tsunoda dit que conduire une F1 à Suzuka est un « rêve devenu réalité ».

48
0

Tsunoda n’a pas pu participer à son grand prix national lors de sa première saison l’année dernière en raison de l’annulation de la course dans le cadre de la pandémie de COVID-19, ce qui signifie que la séance d’essais de vendredi matin a marqué ses premiers tours de roue sur le célèbre circuit en huit depuis qu’il a couru à Suzuka en F4 japonaise en 2018.

Le pilote japonais a accumulé le plus grand nombre de tours parmi tous les pilotes sur les deux séances, complétant un total de 43 tours malgré les conditions traîtresses.

En dehors d’un bref passage dans les graviers du virage Degner au milieu de la FP2, la journée a été plutôt routinière pour Tsunoda, qui a été 19ème lors de la FP1 avant de remonter à la 14ème place dans l’après-midi avec un meilleur temps à seulement trois secondes du rythme de George Russell.

Tsunoda se souvient de l’expérience qu’il a vécue en quittant la pitlane à Suzuka dans une voiture de pour la première fois : « C’était incroyable, c’était un rêve devenu réalité.

« Dès que j’ai quitté le garage pour mon premier tour en FP1, j’ai ressenti beaucoup d’émotion, surtout lorsque je suis entré dans le virage 2.

Lire aussi:  Norris espère que la F1 pourra faire davantage pour lutter contre les trolls sur les médias sociaux.

« J’ai vraiment apprécié, je n’ai pas ressenti de pression ou autre. J’ai essayé de ne pas être surexcité, mais surtout à l’extérieur de la voiture, j’ai commencé à ressentir plus d’adrénaline, plus d’énergie… ». [from the fans]. »

Commentant les conditions délicates, il a ajouté : « Il était vraiment important de bien réfléchir au moment de trouver le point idéal. Les moments où la pluie s’est arrêtée, c’est là que j’ai réalisé mes meilleurs temps, et parfois la pluie recommençait au tour suivant.

« Mais je ne pensais pas aux temps, tout le monde va courir dans les mêmes conditions lors des qualifications, donc je me suis concentré sur la compréhension de la voiture et sur l’accumulation de l’expérience de Suzuka. »

Des conditions sèches sont attendues pour la course de samedi, ce qui signifie que Tsunoda n’aura qu’une heure de piste en FP3 avant de participer à sa première séance de qualification à domicile en F1.

« Demain, je veux me préparer comme je l’ai fait aujourd’hui, et j’ai l’intention d’aller en Q3 », a-t-il déclaré. « Je ne peux pas prédire comment la FP3 va se dérouler, mais je vais juste faire ce que je suis capable de faire.

Lire aussi:  COTA signe un nouveau contrat de cinq ans pour le GP des États-Unis.

« Bien sûr, je voulais conduire sur le sec, mais je ne peux pas changer la météo, et je suis heureux d’avoir pu rester concentré sur le mouillé. »

Tsunoda était le deuxième pilote à prendre la piste au début de la FP1 après le pilote Haas Kevin Magnussen, et a déclaré que vouloir récompenser les 38 000 fans qui se sont déplacés pour regarder la piste par mauvais temps était dans son esprit lorsqu’il a quitté la pitlane.

« Par rapport aux autres pilotes, je n’ai pas l’expérience de Suzuka ou de conduire devant mes fans », a-t-il déclaré.

« Donc, même s’il pleuvait pas mal à ce moment-là, je ne pensais pas aux temps, je voulais juste acquérir cette expérience.

« Les spectateurs avaient attendu sous la pluie, et j’ai pensé qu’il serait plus facile de voir dans les embruns quand il y avait peu de voitures sur la piste. C’était un sentiment similaire à celui que j’ai éprouvé lors de mes débuts en F1.

« J’ai été vraiment surpris et reconnaissant de voir combien de fans sont venus sous la pluie. »

Article précédentAlfa poursuit son effort de fin de saison avec un nouvel aileron avant pour le GP du Japon.
Article suivantLa position de la FIA en matière de drapeaux rouges empêche les chocs au milieu de la F1, selon Ocon.