Accueil Indycar Trois recrues dans le Top 10

Trois recrues dans le Top 10

79
0

Trois rookies du NTT INDYCAR SERIES se sont classés dans le top 10 samedi sur le circuit de Mid-Ohio. Seuls deux d’entre eux semblaient satisfaits de cette place.

David Malukas (n°18 HMD de Dale Coyne Racing avec HMD Motorsports) pensait avoir une voiture assez rapide pour gagner une place dans le Firestone Fast Six. Il était quatrième lors de la séance d’essais du matin et semblait prêt à se hisser dans le top 6 pour la deuxième fois de la saison, mais il l’a manqué de peu.

Malukas partira en huitième position.

Le fait que Pato O’Ward (Arrow McLaren SP Chevrolet n°5) ait remporté le prix NTT P1 n’a probablement pas plu à Malukas qui a estimé que O’Ward l’avait empêché d’avancer. Les reprises télévisées ont montré que Malukas a dû faire face à la voiture plus lente d’O’Ward lors d’un tour rapide au deuxième tour.

Le contrôle de course a jugé qu’il n’y avait pas de pénalité pour O’Ward.

« C’est malheureux, nous avions le rythme, la voiture était si bonne », a déclaré Malukas. « Oui, ça fait mal, ça fait vraiment mal. Nous aurions définitivement dû passer (au Fast Six).

« Le fait que nous soyons en colère montre que nous allons dans la bonne direction. »

Malukas a obtenu sa seule place dans le Firestone Fast Six – la seule pour un pilote débutant cette saison – le mois dernier à Detroit.

Kyle Kirkwood (Chevrolet n°14 ROKiT/AJ Foyt Racing) et Callum Ilott (Chevrolet n°77 Juncos Hollinger Racing) sont les deux autres rookies à s’être classés parmi les 10 premiers au départ du Honda Indy 200 à Mid-Ohio, présenté par la toute nouvelle Civic Type R 2023 (12h30 ET, NBC et INDYCAR Radio Network). Kirkwood partira en neuvième position, Ilott en dixième.

Lire aussi:  Le don de Newgarden donne un coup de fouet à l'association de sauvetage des chiens de Nashville

Pour Kirkwood, la position de départ sera sa meilleure de la saison. Sa meilleure position était la 12e place lors de deux courses sur route (St. Petersburg et Long Beach). Il a attribué son gain sur le circuit routier à un récent test sur le circuit routier de l’Indianapolis Motor Speedway.

« Mec, nous étions si près du transfert (vers la Firestone Fast Six), » a-t-il dit. « C’est juste un dixième et demi (de seconde) – tout ce que vous devez (obtenir) et vous avez un tour pour le faire ».

Ilott est parti de la septième place, son meilleur résultat en carrière, lors du Grand Prix GMR à IMS en mai. Il n’était pas sûr de pouvoir faire aussi bien samedi, mais « nous avions certainement un peu plus de vitesse », a-t-il dit.

« J’ai en quelque sorte mis la première moitié du premier tour ensemble et la deuxième moitié du deuxième tour », a-t-il dit. « Mais, je n’ai pas vraiment tout mis ensemble. »

C’est la première fois cette saison que trois rookies vont partir dans le top 10.

Power pénalisé, partira 21e

Will Power (Chevrolet n°12 de l’équipe Verizon Penske) partira loin dans l’ordre – peut-être trop loin – dans la course de dimanche après avoir été pénalisé dans le premier tour des qualifications pour avoir gêné le tour de son ancien coéquipier de l’équipe Penske, Helio Castroneves (Honda n°06 AutoNation/SiriusXM de Meyer Shank Racing).

Lire aussi:  Herta brise l'embouteillage de la pole avec un dernier tour fulgurant à Toronto.

Power a déclaré que son équipe ne l’avait pas prévenu de l’arrivée de Castroneves et qu’il ne savait donc pas qu’il se mettait sur le chemin du Brésilien.

« J’ai dit (à l’équipe) avant la séance, je dois savoir que quelqu’un est sur un tour quand je suis sur mon tour de sortie », a déclaré Power. « Vous ne pouvez pas obtenir une de ces pénalités, et (nous) avons obtenu une de ces pénalités. C’est juste donner une chance d’être dans le top 6, peut-être une pole. »

Les trois quarts des 38 vainqueurs des courses INDYCAR de Mid-Ohio sont venus de la première ligne. Deux fois seulement, le vainqueur n’était pas parmi les huit premiers.

« Comme vous le savez, dans cette série, tout peut arriver … mais vous ne gagnerez pas, dit comme ça », a déclaré Power. « Sur un week-end où vous avez une voiture qui peut gagner, vous ne pouvez pas faire cela.

« C’est de notre faute. On a eu une pénalité, c’est le règlement. »

Castroneves a compris la situation critique de Power, mais il a dit : « Les règles sont les règles – il faut se regarder dans le miroir. »

Article précédentLes forces et faiblesses de la F1 à mi-chemin de 2022
Article suivantRussell qualifie de « dure » la pénalité pour l’affrontement avec Perez et déplore l’occasion manquée de monter sur le podium en Autriche.