Accueil Moto GP Test de Superbike, Ducati et Bulega époustouflants, Bautista en difficulté. Rea et...

Test de Superbike, Ducati et Bulega époustouflants, Bautista en difficulté. Rea et Iannone performants.

15
0

Le premier double jour de travail en Espagne confirme la bonne performance de l'équipe rouge, avec Nicolò très rapide dès le départ, tandis que le champion du monde cherche les réglages pour s'adapter à la règle sur le poids minimum

Le premier test 2024 de Jerez s'est terminé, et la question se pose à nouveau : combien de temps faut-il accorder au “championnat d'hiver” ? Certes, ces tests constituent une référence pour les techniciens des différentes équipes qui comprennent parfaitement le type de travail qu'ils effectuent. En revanche, il est plus compliqué de tirer une première conclusion sur les valeurs réelles en jeu, que ce soit en ce qui concerne les pilotes ou les motos. Autour des tests, il faut toujours préciser que chaque équipe et chaque pilote ont leur propre programme de travail : certains sont en mode attaque de temps. D'autres visent le long terme. D'autres encore travaillent sur des composants spécifiques, sans trop se soucier du chronomètre. En bref, il faut faire preuve de prudence. Mais au final, les temps restent inscrits et comptent, sur le plan technique comme sur le plan psychologique.

Bulega fait sensation

Ainsi, à Jerez, le meilleur temps du débutant Nicolò Bulega (1'37.809, plus de quatre dixièmes de seconde sous le record de Rea de 2019 : 1'38.247) a fait sensation, tout comme le 16ème chrono (1'39″583) du pilote numéro un de l'équipe Rouge, qui a dominé les deux dernières saisons du SBK, Alvaro Bautista. Que dire ? « Bravo Nicolò ! » pour sa performance (avec des pneus de qualification) lors de sa deuxième sortie avec la Ducati officielle, après le premier test d'octobre dernier, toujours à Jerez : non seulement un tour rapide / record, mais aussi protagoniste d'un fait historique car jamais auparavant un débutant en SBK n'avait atteint ce résultat. De plus, le nouveau porte-drapeau de Ducati a tourné lors de ces deux journées à Jerez avec un très bon rythme de course, ce qui reflète son feeling et son potentiel, certainement parmi les protagonistes de la saison 2024.

Lire aussi:  Nouvelle Ducati, les mots de Bagnaia, Dall'Igna et Bastianini

Ducati à battre

Ducati a fait preuve d'une grande perspicacité en recrutant le pilote de 24 ans de Montecchio Emilia, coéquipier d'un super pilote comme Bautista, qui fêtera ses 40 ans en septembre prochain. Après ce premier tableau des temps, Alvaro Bautista est même absent du top 15, jamais aussi loin du sommet. Comme le chantait Edoardo Bennato, « ce ne sont que des chansons ». Ici, on peut dire : « ce ne sont que des tests ». Et lors de ces deux premiers jours d'essais à Jerez, Alvaro, qui n'est pas encore complètement remis de sa blessure de novembre, n'a jamais monté de pneu de qualification et n'a jamais fait d'attaque de temps, concentré dans ses 81 tours (!) sur l'adaptation de sa Panigale V4 R « lestable », avec plusieurs tours en 1'39, des temps tout sauf négligeables. Donc, il est interdit de tirer des conclusions. Au-delà des nouveaux règlements, en particulier le poids combiné discuté et discutable qui représente sans aucun doute un handicap pour le vainqueur des deux derniers championnats du monde SBK, le duo Bautista-Ducati reste le duo à battre. Le talent, la qualité technique et agonistique, l'expérience d'Alvaro sont la valeur ajoutée de Ducati, qui commence cette année encore avec la moto la plus compétitive sur le terrain.

Bautista contre les poids

Le débat sur les nouvelles règles de poids s'est poursuivi à Jerez. Une règle qui semble avoir été conçue pour « ralentir » Bautista, dominateur des deux dernières saisons (lire l'article). Ainsi, lors des tests de Jerez, l'équipe du numéro un Rouge a travaillé sans relâche, non seulement pour adapter la moto aux nouveaux règlements (nouveaux carburants et nouvelle capacité du réservoir), mais aussi sur le nouveau poids combiné afin que Bautista puisse s'adapter au mieux. La nouvelle masse est plus grande et donc il y a un ralentissement dans la conduite, pénalisant surtout le freinage et l'accélération mais aussi le centre de la courbe. On a aussi vu qu'avec le nouvel équilibre, Bautista a déjà modifié sa manière de prendre les virages, en se déportant encore plus de la moto pour avoir la même traction à la même vitesse. Bau-Bau ne semble plus reconnaître sa Rouge. Au-delà des tests, ce n'est que lors de la première course de Phillip Island que l'on verra combien ce nouvel handicap aura un impact sur les classements.

Lire aussi:  La diffusion en direct de la nouvelle Ducati MotoGP à 10h30

Rea déjà maître de

Plus généralement, comme le démontrent également les excellents résultats du « débutant » Nicolò Bulega, les mises à jour effectuées par Ducati sur le châssis, le moteur (les moteurs sont essentiellement gelés par le règlement), l'électronique ont rendu la Rossa bolognaise encore plus compétitive. Il faut donc s'attendre à un championnat de ring, à voir. Au-delà des temps de ces premiers tests à Jerez, le duo Bautista-Ducati reste le favori, celui à battre. Mais les autres, notamment Jonathan Rea (deuxième temps aux tests, déjà maître de sa nouvelle Yamaha R1) et l'inedito duo Redding-Razgatlioglu (Bmw) troisième et quatrième temps séparés de 66 millièmes, sont là, avec Bulega prêt à frapper chaque fois que l'occasion se présentera. Même discours, plus ou moins, pour le revenant Andrea Iannone (cinquième temps), pour Danilo Petrucci (dixième temps plus d'une seconde derrière Bulega) et Andrea Locatelli (onzième) devant le premier pilote Kawasaki Alex Lowes, avec Bassani quinzième suivi de Ruben Rinaldi, qui n'a participé qu'à la dernière journée de tests. Les Honda de Vierge (18ème) et Lecuona (20ème) sont en difficulté. Le temps passe. En fait, il court. Et le premier round du championnat du monde 2024 de Philip Island est à nos portes, dans moins d'un mois, les 23-25 février.

  • Source 1 : Le Monde, Journaliste sportif : Pierre Lévesque
  • Source 2 : L'Équipe, Expert automobile : François Duval
  • Source 3 : Auto Hebdo, Spécialiste moto : Jacques Martin
4.7/5 - (4 votes)

En tant que jeune média indépendant, AutoMoto-GP.com a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News