Accueil Rally WRC Solberg quittera Hyundai à la fin de la saison 2022 du WRC

Solberg quittera Hyundai à la fin de la saison 2022 du WRC

57
0

Solberg, le fils du champion du monde 2003 Petter, a commencé son association avec en 2021 lorsqu’il a initialement signé un contrat de deux ans, le Suédois devant participer à un programme complet de WRC2.

Cependant, Solberg s’est vu offrir de manière inattendue des débuts complets en WRC au volant de la I20 WRC lors du Rallye Arctique de Finlande, qui s’est soldé par une septième place. Des sorties au Kenya, en et au Rallye de Monza, qui clôturait la saison, ont suivi.

Pour 2022, Solberg est passé au WRC, partageant la troisième place avec Dani Sordo. Solberg a participé à huit épreuves cette saison, enregistrant le meilleur résultat de sa carrière, une quatrième place au Rallye de Belgique à Ypres en août.

Il a ensuite obtenu une cinquième place au Rallye de le week-end dernier, ce qui devrait être sa dernière sortie en Rallye 1 avec l’équipe. Sordo reprendra la voiture pour les deux dernières manches, en Espagne à la fin du mois, puis au Japon en novembre, où Solberg doit se rendre pour terminer les reconnaissances.

S’adressant à Autosport avant le Rallye de Nouvelle-Zélande, le jeune homme de 21 ans espérait rester avec l’équipe l’année prochaine, avant l’annonce d’aujourd’hui.

Cependant, Hyundai a choisi d’aligner une équipe de pilotes plus expérimentés pour 2023 sur ses trois voitures, ce qui a entraîné le départ de Solberg.

Lire aussi:  WRC Espagne : Ogier renforce son ambition de victoire, Rovanpera s'efface

« Évidemment, je suis déçu de la situation, mais je dois respecter la décision de l’équipe et son nouveau plan pour aller de l’avant avec trois voitures et seulement des pilotes expérimentés dans sa gamme de pilotes », a déclaré Solberg.

« C’est très gentil de leur part d’avoir été ouvert avec moi pendant ce processus. Je sais que ce n’était pas une décision facile à prendre pour eux, puisque le plan a changé.

« Je reste reconnaissant pour cette première opportunité qu’ils m’ont offerte en WRC. Nous savions que cette saison serait une saison d’apprentissage, ce que nous avons beaucoup fait, et ce sera sans aucun doute une expérience précieuse pour moi dans la prochaine étape de ma carrière.

« Je reste engagé dans mes fonctions au sein de l’équipe pour le reste de l’année et je remercie tout le monde à Alzenau et sur les rallyes pour leur soutien. Nous allons terminer ce chapitre en bons termes, et je leur souhaiterai toujours bonne chance. »

Julien Moncet, directeur adjoint de l’équipe Hyundai, a ajouté : « Oliver a été un grand atout pour notre équipe cette saison, se montrant résilient et désireux d’apprendre.

Lire aussi:  Breen participera au rallye de Sanremo en guise de préparation au WRC Croatie.

« Cependant, nous avons vu les avantages d’avoir un équipage expérimenté et constant au volant de notre voiture. Ce sera notre priorité pour notre gamme 2023.

« Oliver restera avec nous jusqu’à la fin de l’année, et nous rejoindra pour la reconnaissance pré-événement au Japon, ainsi que pour d’autres activités.

« Nous lui souhaitons le meilleur pour l’avenir. Dans le championnat du monde des rallyes, on ne sait jamais quand les chemins peuvent se recroiser. Nous terminons cette phase particulière de notre relation en bons termes et nous savons qu’Oliver trouvera la bonne étape pour la suite de sa carrière. »

La composition de l’équipe de pilotes Hyundai pour 2023 reste incertaine à ce stade, Thierry Neuville et Ott Tanak étant sous contrat pour l’année prochaine.

Cependant, Tanak a laissé entendre qu’il pourrait quitter l’équipe à la fin de l’année, et même s’éloigner complètement du WRC la saison prochaine.

Selon la publication sœur italienne d’Autosport, Andreas Mikkelsen est apparu comme un candidat probable pour rejoindre l’équipe l’année prochaine, ayant déjà piloté pour Hyundai de 2017 à 2019.

Le Norvégien a participé à des compétitions en WRC2 depuis qu’il a perdu son siège de haut niveau avec Hyundai à la fin de 2019.

Article précédentMotoGP : Jorge Martin : « J’aurais combattu » Bagnaia – La division s’installe-t-elle chez Ducati ?
Article suivantVerstappen : Honda n’a « jamais vraiment quitté » la F1 étant donné les liens avec Red Bull.