Accueil Formule 1 Shwartzman, l’essayeur russe de Ferrari, conduira sous licence israélienne.

Shwartzman, l’essayeur russe de Ferrari, conduira sous licence israélienne.

334
0

Shwartzman est membre de la Ferrari Driver Academy depuis 2017, et a montré son potentiel à l’écurie de Maranello en remportant le championnat 2019 de Formule 3 de la FIA, ainsi qu’en terminant deuxième du championnat de F2 l’année dernière.

Après avoir été annoncé comme pilote d’essai officiel de Ferrari pour 2022, il devrait piloter lors des séances d’essais libres cette année, les équipes devant faire courir un rookie dans deux FP1 à un moment donné.

Sa situation a toutefois été compliquée par les retombées de l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Dans le cadre d’une série de mesures prises à l’encontre de la Russie, la FIA déclare que les pilotes du pays doivent courir sous un drapeau neutre s’ils veulent être autorisés à participer à des événements sanctionnés.

Lire aussi:  Williams annonce la date de lancement du challenger FW44 de 2022.

Cela signifie que Shwartzman ne serait pas autorisé à conduire lors d’un week-end de course de avec son ancienne licence russe.

S’exprimant lors du Grand Prix d’Émilie-Romagne, le directeur de l’équipe Ferrari, Mattia Binotto, a expliqué que le jeune homme serait classé comme Israélien.

« Tout d’abord, Robert est né en Israël », a déclaré Binotto. « Il a un passeport israélien et, en termes de licence, il n’a pas de passeport russe.

« Il était en accord aussi avec les entreprises russes pour interrompre tout accord qu’il avait avec ces pays.

« Donc, pour le moment, il est toujours notre pilote d’essai et il le restera. Et si nous avons à l’avenir l’occasion de le laisser conduire, nous le laisserons probablement conduire. »

Lire aussi:  Quels seront les pneus des équipes et des pilotes pour le Grand Prix d'Arabie saoudite 2022 ?

Ferrari n’a pas encore pris de décision sur le moment de la saison où elle organisera ses séances pour les débutants.

Shwartzman a déjà une expérience utile en F1 à son actif, puisqu’il a fait ses débuts en essais dans une voiture de 2018 dès 2020.

Il a effectué d’autres kilomètres avec une ancienne voiture lors d’essais privés à Fiorano et Imola, ainsi que lors des essais F1 d’après-saison à Abu Dhabi.

En 2020, il a piloté une SF1000 sur le circuit de Yas Marina, tandis que l’année dernière, il a piloté pour Ferrari et Haas lors des essais d’après-saison des jeunes pilotes et des pneus.

Article précédentMiller en pourparlers avec LCR Honda pour un retour en MotoGP 2023
Article suivantMotoGP Portimao : Marc Marquez : j’ai atterri, je me suis cogné la tête, il ne s’est rien passé