Accueil Formule 1 Sainz admet qu’il utilise des « techniques auxquelles je ne suis pas habitué »...

Sainz admet qu’il utilise des « techniques auxquelles je ne suis pas habitué » pour prendre le dessus sur Ferrari 2022.

137
0

Carlos Sainz est convaincu qu’il peut être « aussi rapide que n’importe qui » une fois qu’il aura pris en main la -75. Mais à Imola, l’Espagnol – qui occupe la cinquième place du classement des pilotes, à 48 points de son coéquipier et leader du championnat Charles Leclerc – a admis qu’il n’était « pas encore satisfait à 100% de la voiture ».

Sainz a commencé la saison en force, avec une arrivée en P2 à Bahreïn et en P3 en Arabie Saoudite. Cependant, une chute au deuxième tour de la course en Australie a été suivie d’une autre erreur lors des qualifications à Imola qui l’a vu partir en tête-à-queue dans le mur (voir la vidéo ci-dessous).

Et Sainz – qui a été retiré du Grand Prix d’Émilie-Romagne après un accrochage avec Daniel Ricciardo dans le premier tour, pour lequel l’Australien s’est excusé par la suite – a admis qu’il n’est toujours pas « 100% heureux » au volant de la Ferrari 2022.

LIRE LA SUITE : J’ai payé pour l’erreur de Ricciardo », dit Sainz, après avoir terminé sa deuxième course consécutive dans un piège de gravier.

Lire aussi:  Binotto : Ferrari doit réagir lors de la course à domicile du GP d'Italie

« Je suis content d’avoir l’air confortable de l’extérieur », a déclaré Sainz, s’exprimant après avoir récupéré de P10 à P4 dans le Sprint d’Imola. « A l’intérieur, ce n’est pas encore confortable. Je ne suis pas encore aussi souple que je le voudrais, et des erreurs comme celles que j’ai commises à la fin de la course ont été commises. [in qualifying] prouvent que je ne suis peut-être pas encore à 100% satisfait de la voiture et que je ne la comprends pas complètement. Mais je me bats sur le terrain.

« J’essaie de faire de mon mieux pour qu’elle soit à mon goût, pour changer ma conduite – et les erreurs vont arriver quand vous vous lancez un tel défi. »

Qualifications du GP d’Émilie-Romagne 2022 : Carlos Sainz s’écrase en Q2

Sainz – qui a récemment signé une nouvelle prolongation de contrat de deux ans pour rester avec Ferrari – a déclaré que plus de temps derrière le volant était la seule solution pour être au top de la Ferrari, ajoutant qu’il n’y avait « aucune arme magique » qui puisse l’aider à être à l’aise avec la voiture.

Lire aussi:  WATCH : Ricciardo revient sur sa sensationnelle victoire à Monza dans Through the Visor.

« Honnêtement, je pense que c’est une combinaison des deux », a déclaré Sainz, lorsqu’on lui a demandé s’il devait adapter sa conduite, ou si l’équipe pouvait aider à amener la voiture plus à son goût. « Il n’y a pas d’armes magiques. Vous devez faire quelque chose de votre côté en tant que pilote, et je dois faire des techniques et une conduite que je n’ai pas l’habitude de faire afin d’être rapide avec cette voiture.

LIRE LA SUITE : 6 gagnants et 5 perdants pour le Grand Prix 2022 d’Émilie-Romagne : qui a tiré le meilleur parti des conditions mixtes ?

« Et en même temps, j’ai besoin d’essais et j’ai besoin d’essais libres pour essayer des choses et les amener plus à mon goût, et pour cela j’ai besoin des FP1 et FP2. Dès que je trouve l’équilibre que j’aime et la combinaison avec mon pilotage, je sais que je peux être aussi rapide que n’importe qui là-bas. »

Article précédent2022 Spanish MotoGP, Jerez – Résultats des essais libres (1)
Article suivantMISES À JOUR EN DIRECT : MotoGP Jerez – Essais libres du vendredi 2 | MotoGP Live