Accueil Formule 1 Russell dit que la quatrième place semblait « massivement hors de portée » avant...

Russell dit que la quatrième place semblait « massivement hors de portée » avant de se battre pour récupérer à Imola.

198
0

George Russell a illuminé un dimanche difficile pour Mercedes avec une brillante performance P4 au Grand Prix d’Émilie-Romagne, alors que son coéquipier Lewis Hamilton était coincé en P13. Russell a déclaré que le résultat était inattendu après avoir commencé la course en 11e position.

Russell ne s’est pas très bien comporté lors des qualifications du vendredi – 11e alors qu’aucune des Mercedes n’a atteint la Q3 – ni lors du Sprint, où il a terminé 11e pour s’élancer depuis cette place sur la grille de départ du dimanche. Cependant, il s’est hissé à la sixième place avec un départ fulgurant, a pris la P5 à Kevin Magnussen et a été promu à la P4 par le tête-à-queue de Charles Leclerc – Russell s’est défendu durement contre Valtteri Bottas à la fin.

LIRE LA SUITE : Wolff dit que la Mercedes W13 n’est « pas digne d’un champion du monde » après qu’Hamilton ait terminé 13e à Imola.

Après le Grand Prix, Russell s’est ouvert sur les défis de la course dans des conditions sèches et humides – en particulier avec Mercedes qui n’a pas réussi à ajuster son aile avant dans les stands lorsque Russell est passé des pneus intermédiaires aux pneus slicks.

Lire aussi:  La modification du diffuseur de Ferrari qui donne des indices sur les plans de mise à niveau de la F1.

« C’était difficile parce que le premier relais était fort, mais j’avais beaucoup de sous-virage dans la voiture donc je voulais mettre beaucoup d’aile avant dans la voiture pour le pneu sec. Et puis normalement, vous devez mettre beaucoup plus d’aileron avant dans la voiture pour le mouillé par rapport au sec et malheureusement, nous n’avons pas réussi à le faire lors de l’arrêt au stand.

LIRE LA SUITE : Hamilton concède qu’il est « hors de la lutte pour le championnat » après une course difficile à Imola (P13)

« J’étais comme, ‘bougre, ça va être 40 tours difficiles,’ et je devais juste gérer le pneu parce que je voulais attaquer Lando. [Norris, who finished P3]Je savais que l’avant droit aurait disparu et que je finirais certainement derrière Valtteri. Je suis vraiment content du résultat d’aujourd’hui – la quatrième place était hors de portée après les qualifications, après le Sprint d’hier – donc un bon résultat encore », a-t-il dit.

Lire aussi:  L'organisateur de Bakou affirme que le conflit entre les qualifications de la F1 et le départ du Mans n'est pas un problème.

Grand Prix d’Emilie-Romagne 2022 : A bord avec George Russell pour le départ d’Imola

Le problème du marsouin de Mercedes a ajouté un défi supplémentaire au dimanche de Russell, comme il l’a expliqué.

« C’était toujours difficile de conduire avec le rebondissement. Une fois, j’étais à la radio, et ça m’a coupé le souffle sur la ligne droite avec les bosses. J’ai besoin d’un bon bain chaud pour récupérer ! »

LIRE LA SUITE : Ce que les équipes ont dit – Journée de course en Émilie-Romagne

Avant d’arriver à Miami, Russell est quatrième au championnat derrière Leclerc et les pilotes Red Bull. Mercedes est troisième au championnat des constructeurs avec 31 points d’avance sur McLaren.

« Comme je l’ai déjà dit, c’est un business basé sur les résultats et nous obtenons les résultats en ce moment, relativement parlant, donc cela me donne confiance que lorsque nous améliorerons le rythme de la voiture, nous serons là », a conclu Russell.

Article précédentPodcast Autosport : Bilan du GP d’Émilie-Romagne de F1
Article suivantVettel : huitième place « comme une victoire » pour l’équipe Aston Martin F1 en difficulté