Accueil Indycar Rossi sauve les montagnes russes pour Andretti

Rossi sauve les montagnes russes pour Andretti

162
0

Les qualifications pour le prix NTT P1 peuvent être très imprévisibles dans la NTT INDYCAR SERIES. Prenez la séance de samedi au Barber Motorsports Park, par exemple.

Andretti Autosport a emmené trois voitures de pointe au Grand Prix Honda Indy d’Alabama présenté par AmFirst, et l’une d’entre elles a eu un accident lors de la séance de pré-qualification. La voiture endommagée d’Alexander Rossi (NAPA AUTO PARTS/AutoNation Honda n°27) semblait incertaine pour participer à la séance de qualification.

Quel pilote a atteint le Fast Six de Firestone ? Oui, la voiture qui a nécessité près de trois heures de réparations, effectuées quelques minutes avant les qualifications.

Le moteur, la boîte de vitesses et les pièces de la suspension arrière de la voiture de Rossi ont été réparés ou remplacés de manière impressionnante par des membres de l’équipe des quatre écuries de Michael Andretti, avec l’aide des employés de Honda Performance Development, qui gère l’organisation.

« Plus la direction (de l’équipe) », a déclaré Rossi en souriant.

Rossi a été attaché à la voiture alors qu’elle se trouvait encore sur la plate-forme de préparation de l’équipe, et la voiture est sortie sur la voie des stands alors que les derniers préparatifs pour les qualifications étaient effectués. Rossi a fait le reste, gagnant une place dans le Firestone Fast Six. Il partira en cinquième position à la poursuite de sa première victoire en série depuis la course de 2019 à Road America.

« C’était incroyable », a déclaré Rossi au sujet des réparations rapides. « C’était une grosse situation pour (remplacer) un moteur et une boîte de vitesses. J’ai mis (les équipes) dans une situation très difficile. C’était incroyable d’être là en premier lieu et d’avoir l’opportunité de concourir et de se qualifier.

« Évidemment, nous savions que la voiture avait été forte tout le week-end. Nous n’avons pas eu l’occasion d’utiliser les pneus rouges (Firestone alternatifs), donc la première course était un peu une devinette. »

Rossi a déclaré que les membres de l’organisation étaient « soulagés et heureux » d’être sortis de cette aventure. Pourquoi ? Parce que partir en dernière ligne d’un peloton de 26 voitures sur un circuit difficile avec des possibilités de dépassement limitées aurait effectivement ruiné le week-end de la voiture 27.

« Si nous n’avions pas fait les qualifications, » a déclaré Rossi, « vous êtes super foutus. Cela nous donne une très bonne chance d’avoir une bonne journée demain. »

Rossi pense avoir des coéquipiers qui chargeront derrière lui. Romain Grosjean (Enevate DHL Honda n°28) et Colton Herta (Gainbridge Honda n°26) s’attendaient à être qualifiés en Fast Six, mais leur deuxième tour a été gâché par un arrêt en fin de séance pour la glissade de Marcus Ericsson (Huski Chocolate Honda n°8) de Chip Ganassi Racing.

Après avoir été la voiture la plus rapide lors des essais du vendredi, l’équipe de Herta avait attendu que le reste des voitures ait terminé un tour, et ils n’ont pas eu assez de temps pour réaliser un premier tour.

Lire aussi:  Dixon apprécie le buzz de la victoire à Toronto

« C’est la raison pour laquelle nous avons obtenu la pole à Long Beach parce que nous avons fait un tour de moins que tout le monde, donc nous avions un tour de moins sur les pneus », a déclaré Herta. « Cela semble effectivement beaucoup, mais vous pouvez sentir une différence dans la (dégradation) des pneus. Cela fait vraiment une grande différence. »

Grosjean s’est contenté de la huitième position de départ, Herta de la 10e.

Étant donné qu’aucun vainqueur du Barber n’est parti plus loin que la neuvième place, Herta aura du pain sur la planche dimanche.

« La dixième place n’est pas terrible, vous pouvez gagner à partir de là », a-t-il déclaré. « Qui sait ce que la météo va apporter demain, alors nous verrons bien ».

La recrue Devlin DeFrancesco (n°29 PowerTap Honda) est le quatrième pilote de l’équipe. Il partira en 20e position.

Grosjean : « Prêt à gagner partout ».

Grosjean a évidemment entendu parler du fait que Barber était le circuit idéal pour lui permettre de remporter sa première victoire dans la NTT INDYCAR SERIES – le circuit routier en terrain naturel est similaire à celui qu’il a connu en Europe – mais il a réfuté cette théorie lorsque Marty Snider de NBC l’a interrogé à ce sujet après les essais de samedi.

« Nous étions super rapides à Long Beach », a déclaré Grosjean au sujet du circuit routier où il a terminé deuxième du Grand Prix Acura de Long Beach le 10 avril. « Je sais que (Barber) a l’air plus européen qu’autre chose, mais je conduis depuis 20 ans, donc je connais les circuits.

« Je comprends l’idée derrière tout ça, mais je me sens prêt à gagner n’importe où. »

Le vétéran de la Formule 1 depuis 10 ans a remporté un prix NTT P1 et a terminé quatre fois dans les trois premiers lors de ses 16 courses dans cette série.

Ilott obtient la meilleure position de départ de sa carrière

Callum Ilott (Chevrolet n°77 de Juncos Hollinger Racing) a continué à impressionner en réalisant sa meilleure qualification de sa jeune carrière dans le NTT INDYCAR SERIES.

L’Anglais partira 11e de la course de 90 tours de dimanche, et il pensait qu’il aurait pu être encore plus haut. Comme d’autres, il était sur son tour le plus rapide quand Ericsson est sorti de la piste.

« Le tour précédent était bon, j’ai tout gâché à l’endroit où Marcus l’a perdu », a-t-il dit. « Peut-être que c’était glissant à cet endroit.

« Mais oui, c’est ennuyeux parce que j’étais sur un bon coup. C’est un excellent résultat pour l’équipe… la voiture est excellente ce week-end. Nous avons trouvé un peu (de vitesse). Mais ça aurait été bien de leur donner un peu plus. La sixième et la septième place étaient à portée de main.

« C’est un élément de progrès. Je suis un gars optimiste – parfois pessimiste – mais c’est un bon week-end jusqu’à présent. »

Ilott a montré que son rythme de qualification n’était pas un coup de chance, puisqu’il a mené les derniers essais de 30 minutes cet après-midi avec un meilleur tour en 1 minute, 7,0906 secondes.

Lire aussi:  Power prolonge son règne sur la route d'IMS avec sa première victoire de l'année.

La bonne journée de Juncos Hollinger s’est poursuivie avec les pilotes de l’Indy Pro 2000, Reece Gold et Enaam Ahmed, qui ont terminé respectivement premier et troisième de la première course de cette série du week-end.

Plusieurs stars n’ont pas brillé

Le passé n’a pas été un prédicteur du présent lors de la séance de qualification de samedi. Trois pilotes au palmarès exceptionnel de Barber n’ont pas réussi à sortir de la première manche.

Will Power (Chevrolet Verizon Team Penske n°12) avait une position de départ moyenne de 2,9 avec quatre poles et huit places en première ligne, mais il partira en 19ème position dimanche.

Scott Dixon (PNC Bank Chip Ganassi Racing Honda n°9) a atteint le Fast Six Firestone lors des 11 courses disputées sur ce circuit, et il est parti ce week-end avec une position de départ moyenne de 4,2. Il partira en 13e position.

Helio Castroneves (n°06 AutoNation/SiriusXM Honda de Meyer Shank Racing) n’a pas couru à Barber depuis 2017, et sa position de départ moyenne a été de 3,75. Il prendra le départ à la 16e place.

Odds And Ends

  • Les essais post-qualificatifs ayant eu lieu samedi en fin d’après-midi, les voitures de la série INDYCAR s’élanceront directement sur la grille de départ de la course de dimanche. La retransmission de NBC commencera à 13 heures (ET), le drapeau vert étant attendu vers 13 h 15. Le réseau radio INDYCAR assurera également une couverture en direct.
  • L’équipe Penske vise à remporter les quatre premières courses de la saison pour la première fois depuis 2012, lorsque la victoire d’Helio Castroneves à St. Petersburg a été suivie par celles de Will Power à Barber, Long Beach et Sao Paulo, au Brésil. Cette année, les victoires sont l’œuvre de Scott McLaughlin (St. Petersburg) et de Josef Newgarden (Texas Motor Speedway et Long Beach). La Chevrolet Sonsio Team Penske n°3 de McLaughlin est la seule voiture de l’équipe dans le Firestone Fast Six. Il partira en quatrième position.
  • Une même équipe remportant les quatre premières courses de la saison n’est arrivée que trois autres fois depuis 1956. Chip Ganassi Racing l’a fait en 2020 avec Scott Dixon qui a remporté les trois premières et Felix Rosenqvist qui a remporté la quatrième : Sébastien Bourdais (quatre fois de suite en 2006) et A.J. Foyt (sept fois de suite en 1964).
  • Les pilotes de HMD Motorsports Linus Lundqvist et Benjamin Pedersen sont partis en première ligne samedi pour la course Indy Lights présentée par Cooper Tires, qui aura lieu dimanche à 11 heures (ET).
  • Myles Rowe a remporté sa deuxième course USF2000 consécutive, cette fois-ci depuis la pole. Le pilote Pabst Racing a remporté trois victoires en carrière et partira en deuxième position lors de la course de dimanche à 10 heures (ET).
Article précédentJorge Lorenzo intronisé au panthéon du MotoGP
Article suivantPrédiction MotoGP : Fabio Quartararo battu une fois, mais le fera-t-il pour la victoire ?