Accueil Formule 1 Rosberg soutient Wolff pour redresser la situation de Mercedes : « C’est la...

Rosberg soutient Wolff pour redresser la situation de Mercedes : « C’est la bonne personne ».

159
0

L’ancien pilote Mercedes Nico Rosberg a soutenu son ancien patron Toto Wolff pour relancer l’équipe, après un début de saison 2022 difficile.

Le vendredi du week-end du Grand Prix d’Émilie-Romagne a vu la pire performance collective de Mercedes en qualifications depuis le Grand Prix du 2012 – lorsque Rosberg faisait encore partie de l’équipe – puisqu’ils n’ont réussi à placer aucune voiture en Q3 pour la première fois depuis ce jour à Suzuka – même si un drapeau rouge et la pluie ont entravé leur progression.

LIRE LA SUITE : Chaque week-end est un sauvetage », dit Hamilton après que les deux Mercedes aient manqué la Q3 à Imola.

Lire aussi:  Comment le départ accrocheur de McLaren s'est arrêté au test de Bahreïn.

Mais Rosberg a déclaré que Wolff – qui a été pris par les caméras en qualification ayant un échange apparemment houleux avec Lewis Hamilton dans le garage Mercedes – était « l’un des meilleurs chefs d’équipe », et il a soutenu l’Autrichien à tourner les chances de Mercedes.

« Toto est manifestement l’un des meilleurs chefs d’équipe que nous ayons jamais vu dans ce sport », a déclaré Rosberg. Sky Sports . « Il est très, très fort pour garder les gens ensemble et motivés. Bien sûr, il peut avoir des accès de colère, comme nous l’avons peut-être vu, mais je pense toujours qu’il est la personne idéale pour maintenir une telle équipe dans une situation aussi difficile.

Lire aussi:  La grande corde raide de l'équipe qu'Aston Martin doit traverser

« [But] Je peux vous garantir que personne chez Mercedes n’apprécie d’être à deux secondes du rythme et de se retrouver en Q2 avec pas une seule chance d’être quelque part en tête – définitivement, personne n’aime ça. C’est une situation assez horrible à vivre pour eux, qui sont tellement habitués au succès.


Vendredi, à Imola, Mercedes n’a pas réussi à placer une voiture en Q3 pour la première fois depuis Suzuka 2012.

« Donc c’est difficile, c’est difficile de garder le moral, de garder la motivation pour tout le monde, et aussi de ne pas commencer à se blâmer les uns les autres – ‘c’est ta faute, c’est ta faute’ – il peut arriver très rapidement que vous descendiez en spirale. »

Rosberg, le champion des pilotes 2016 de Mercedes, a poursuivi en spéculant sur ce qui aurait pu être dit entre Wolff et Hamilton dans l’échange que les caméras ont capté, en disant : « Eh bien, il est très difficile de savoir… Si je dois spéculer maintenant, il m’a semblé que Toto était agacé par quelque chose que Lewis avait fait, ce qui pourrait être compréhensible.

LIRE PLUS : Binotto dit que la prolongation du contrat de Sainz est la clé de la stabilité de , et il soutient l’Espagnol pour qu’il rebondisse après ses récentes erreurs.

« Lewis aurait pu être très frustré sur la radio interne du garage Mercedes ou autre, se plaignant qu’ils n’ont pas suivi ses idées sur ce qu’ils auraient dû faire avec la stratégie ou se plaignant de la voiture ou autre.

« Lewis est aussi sorti de la voiture avant [Q2] était terminée, et il y avait peut-être encore un pour cent de chance que la piste soit en bon état vers la fin des qualifications. Peut-être que Toto était en colère à ce sujet.

Lewis Hamilton : Mercedes « n’a pas été à la hauteur en tant qu’équipe ».

« Cela montre simplement que le stress commence à les atteindre à l’intérieur, parce que plutôt que d’avancer en ce moment, ils sont en fait en train de reculer. Je veux dire, ils étaient presque deux secondes plus lent par tour hier en qualification – leur pire qualification en 10 ans – donc naturellement… la tension va monter en interne. »

FP2 : Russell est le plus rapide devant Perez et Leclerc lors des derniers essais avant le Sprint d’Imola.

Le coéquipier d’Hamilton, George Russell, a au moins fait plaisir à Mercedes avant le Sprint de samedi, en prenant la tête des essais libres 2. C’est la première fois qu’une Mercedes est en tête d’une séance depuis le début de l’année, Russell et Hamilton devant prendre le départ du Sprint respectivement aux 11e et 13e rangs.

Article précédentWolff : le week-end de F1 à Imola est un échec pour Mercedes.
Article suivantCotes de la Formule 1, qualifications, pronostics : Prédiction surprenante du Grand Prix 2022 d’Émilie-Romagne, paris F1 par le top model