Accueil Indycar Rahal et Grosjean en désaccord après la joute de fin de course

Rahal et Grosjean en désaccord après la joute de fin de course

135
0

Graham Rahal n’a pas perdu de temps pour donner son point de vue sur son double contact en fin de course avec Romain Grosjean lors du Grand Prix Indy d’Alabama présenté par AmFirst, dimanche au Barber Motorsports Park.

« Est-ce que (le public) veut ‘Honest Graham’, ou est-ce que je dois bien me comporter aujourd’hui ? » a-t-il demandé au journaliste de NBC Sports Kevin Lee. « Lequel préférez-vous ? »

La réponse était évidente, alors Rahal a continué avec sa version de l’incident dans le virage 5.

« Je pense juste que c’est clair – il suffit de regarder la caméra embarquée », a-t-il dit. « Regardez l’angle de la tête (de Grosjean). Quand je peux voir dans le miroir que sa tête est dirigée (vers moi) quand la piste va (dans l’autre sens), c’est assez explicite. Je lui ai donné de l’espace. »

Rahal était parti large dans le virage 5 pour tenter de se rapprocher de la Chevrolet Sonsio Team Penske n°3 de Scott McLaughlin dans une course pour la sixième place. Grosjean est arrivé à l’intérieur de Rahal.

Leur premier contact s’est fait à l’apex du virage, mais c’est le deuxième contact, beaucoup plus loin sur la route, qui a fait bouillir Rahal.

« Regarde, nous sommes déjà tout droit, pourquoi tu me rentres dedans ? » Rahal a dit au moniteur en regardant le replay. « Ta (roue) avant droite est à mon arrière gauche. Il n’y a pas d’excuse pour ça.

« Ici… quoi ? Regardez-le, il lâche la voiture pour me frapper. Et puis là encore, boom ! Vous êtes droit. »

Quand c’est arrivé, Rahal a dit à son équipe sur leur radio que Grosjean « m’a frappé exprès ».

Grosjean a déclaré qu’il y avait « beaucoup de coups de roues » dans la course de 90 tours parce qu’il est « très difficile de dépasser » sur ce circuit routier permanent de 17 virages et de 2,3 miles. Grosjean a dit que les deux touches de la voiture de Rahal en étaient un exemple.

« C’est une bonne course », a-t-il dit. « C’est de l’action INDYCAR roue contre roue. »

Rahal a déclaré qu’il était déçu que Grosjean l’ait dépassé dans le dernier tour alors que sa Honda Code 3 Associates n°15 de Rahal Letterman Lanigan Racing était à court de carburant. Grosjean a terminé septième sur la Honda DHL n°28 d’Andretti Autosport, Rahal était huitième.

Une autre arrivée « Power(ful)

Will Power n’a toujours pas remporté de course cette saison du NTT INDYCAR SERIES et est quatrième au classement par points avant les deux courses de ce mois-ci à Indianapolis Motor Speedway.

Mais le pilote de la Chevrolet Verizon Team Penske n°12 a montré dimanche pourquoi il réalise l’une de ses meilleures saisons. Il s’est remis de sa 19e place de départ pour terminer quatrième.

Lire aussi:  Arrow McLaren SP, Rahal Letterman Lanigan, AJ Foyt

Power a terminé troisième, quatrième, quatrième et quatrième dans la course de cette année à ce jour. Bien qu’il soit quatrième au classement, il n’est qu’à 10 points de la tête de la série avant le Grand Prix GMR, qui se déroule sur un circuit routier où il a remporté cinq prix NTT P1 et cinq courses, deux records de la série.

« Je ne m’attendais vraiment pas à être si loin devant », a déclaré Power après la charge de Barber. « Je pense que pour un top 10 (arrivée), c’est ce dont nous avons parlé lors de la réunion stratégique.

« La bonne chose est que, lorsque vous ne vous qualifiez pas bien, vous avez de bons pneus pour la fin de la course, et nous avions un assez bon rythme. Excellente stratégie de l’équipe et juste un bon effort tout autour. Une journée vraiment solide. »

Power a déclaré qu’un changement d’état d’esprit au cours de l’intersaison pour mieux rouler avec les choses fonctionne.

« Je suis là depuis si longtemps – c’est ma 17e année – je connais si bien le jeu « , a-t-il dit. Je connais si bien le jeu », a-t-il déclaré. « La saison est faite de hauts et de bas, vous avez vos bons et vos mauvais jours, et tout ce que vous pouvez faire, c’est faire de votre mieux ; il n’y a pas grand-chose que vous puissiez faire autrement. J’essaie simplement d’en profiter pendant que je le fais ».

La dernière fois que Power a connu un départ aussi fort, c’était en 2014, lorsqu’il a remporté la Coupe Astor en tant que champion de la saison.

La conduite de Herta, un plaisir à regarder

Comme Power et d’autres, Colton Herta avait adopté une stratégie à trois arrêts pour tenter de surmonter une séance de qualification décevante. Cette stratégie était sur le point de fonctionner jusqu’à ce que le rookie Callum Ilott déclenche le drapeau jaune au 32e tour (sur 90) avec un tête-à-queue dans le bac à gravier du virage 9.

La Honda Gainbridge n°26 d’Andretti Autosport w/Curb-Agajanian était en 18ème position lors du redémarrage qui a suivi et a rapidement commencé à dépasser des voitures. Herta poussait McLaughlin pour la 6e place au 76e tour lorsqu’il est entré trop profondément dans le 5e virage, a bloqué les pneus avant, a heurté McLaughlin et est parti en tête-à-queue. Le temps qu’il se reprenne, il était en 10ème position, là où il a commencé et terminé.

« J’étais juste un peu trop ambitieux, mais notre course était grillée à ce moment-là, de toute façon », a déclaré Herta. « Un malheureux jaune chronométré. »

Herta a estimé que la stratégie de son équipe était parfaite étant donné la position de départ basse.

Lire aussi:  De Silvestro, Paretta Autosport savourent les premiers instants magiques

« Les trois arrêts allaient fonctionner », a-t-il déclaré. « Nous allions battre tous les pilotes à deux arrêts avec le rythme que nous avions.

« La partie qui nous a baisés, c’est Callum qui est parti et a causé le jaune. C’est malheureux, mais ces choses-là arrivent quand on a des stratégies différentes. Vous pouvez être un peu mordu (par les avertissements) ».

Bouts et aboutissants

  • Tim Tebow, le vainqueur du trophée Heisman 2007, a réalisé un rare tiercé gagnant de la NTT INDYCAR SERIES, en prononçant l’invocation pour la course de dimanche, en donnant l’ordre de démarrer les moteurs et en pilotant ensuite avec Mario Andretti dans le siège le plus rapide du sport de Ruoff Mortgage. Tebow a connu un week-end mémorable, en prononçant samedi le discours de remise des diplômes à l’université de Floride, son alma mater.
  • Sam Schmidt, ancien pilote de la série INDYCAR et copropriétaire de Arrow SP, a reçu samedi un doctorat honorifique de l’Université de Pepperdine, son alma mater.
  • Chevrolet a maintenant remporté les quatre premières courses de la saison, deux par Josef Newgarden et une par McLaughlin et Pato O’Ward.
  • O’Ward (Chevrolet Arrow McLaren SP n°5) a maintenant trois victoires en carrière : sur un ovale (Texas Motor Speedway), sur un circuit routier (Detroit) et sur un circuit routier (Barber Motorsports Park).
  • Le champion en titre Alex Palou (The American Legion Honda n°10 de Chip Ganassi Racing) a pris la tête des points pour la première fois de la saison grâce à son troisième podium en quatre courses. Pour sa carrière, il compte 12 podiums en 34 courses. « Il est aussi solide qu’un roc », a déclaré Power.
  • Scott Dixon (Honda PNC Bank Chip Ganassi Racing n°9) a terminé cinquième, réalisant son deuxième top 5 de la saison. Il est maintenant à huit top 5 du record de Mario Andretti (193).
  • Pour la deuxième année consécutive, Linus Lundqvist de HMD Motorsports avec Dale Coyne Racing a mené chaque tour d’une course Indy Lights présentée par Cooper Tires depuis la pole position, remportant cette fois sa quatrième victoire en carrière. Lundqvist a devancé son coéquipier Benjamin Pedersen de Global Racing Group avec HMD Motorsports de 0,1782 seconde sur des pneus de pluie sur une piste en train de sécher.
  • Nolan Siegel de DEForce Racing a remporté la deuxième course Indy Pro 2000 du week-end, menant les 30 tours pour sa deuxième victoire de la saison. Siegel a également remporté la deuxième course à St. Petersburg en février.
  • Jagger Jones, le petit-fils de Parnelli Jones, vainqueur de l’Indianapolis 500 en 1963, a remporté sa première course de la série USF2000 dimanche lors d’un doublé de Cape Motorsports. Michael d’Orlando a terminé deuxième.
Article précédentO’Ward fait abstraction des distractions et remporte la victoire au Barber.
Article suivantValentino Rossi :  » J’ai eu de la chance  » après mes premiers points en GT3 ;  » Il apprend vite « .