Accueil Indycar Quels obstacles ? Power fait un retour en force

Quels obstacles ? Power fait un retour en force

180
0

Dans les sports mécaniques, les pilotes peuvent rencontrer toutes sortes de difficultés. Des tête-à-queue dangereux. Pénalités diverses, qui, si elles sont prononcées, peuvent faire perdre sa place à un coureur. Naviguer sur un circuit difficile. Et, bien sûr, prendre du retard. Autant d’obstacles qui empêchent les pilotes de réaliser des performances optimales.

Dimanche, le champion 2014 du NTT INDYCAR SERIES, Will Power, a surmonté ces quatre obstacles au Mid-Ohio Sports Car Course.

Lors de la séance de qualification de samedi, Power a été pénalisé pour une interférence contre son ancien coéquipier du Team Penske, Helio Castroneves. Power a été contraint de renoncer à ses deux tours les plus rapides, ce qui l’a conduit à prendre le départ en 21e position du Honda Indy 200 à Mid-Ohio présenté par la toute nouvelle Civic Type R 2023.

Comme si se remettre de cette épreuve n’était pas assez difficile, Mid-Ohio est un circuit sur lequel il est historiquement difficile de dépasser. Pour ajouter à ces obstacles, Power a également fait un tête-à-queue avec la Chevrolet n°12 de l’équipe Verizon Penske dans le virage 9 du premier tour, et a même chuté à l’arrière des pilotes. Le tête-à-queue est dû au fait qu’il s’est retrouvé sur le bord du côté droit alors qu’il tentait de doubler le rookie Christian Lundgaard et Takuma Sato.

Malgré tout, Power a réussi une remontée étonnante et a terminé troisième, l’une des meilleures remontées de la saison.

Vainqueur de l’Indianapolis 500 2018 et 41 fois vainqueur de courses INDYCAR SERIES, Power n’est pas étranger à l’obtention de succès même face à diverses difficultés. Mais même cela, c’était beaucoup à surmonter.

Lire aussi:  Cinq points à retenir du test de Laguna

 » J’ai fait un tête-à-queue, j’ai gardé (le moteur Chevrolet) en marche, j’ai continué… j’ai dépassé quelques voitures, puis j’ai refait les stands, je suis allé à l’arrière, et puis oui, j’ai juste commencé à dépasser des voitures « , a-t-il dit. « Bonne séquence d’arrêt aux stands ».

Cette mentalité persévérante, en plus de lui permettre de si bien se remettre du tête-à-queue, a permis à Power de bien se remettre des pénalités également.

« Les jaunes nous ont fait mal en fait pour les séquences, mais ils nous ont aidés pour les redémarrages », a-t-il dit. « Nous avons eu quelques bons redémarrages, nous avons définitivement gagné des positions grâce aux redémarrages. Ouais, solide – un autre grand jour, une bonne stratégie, et ouais, nous gardant droit dans le jeu des points. « 

Power aborde la seconde moitié de la saison – il reste huit des 17 courses – à la deuxième place du classement, à 20 points du leader Marcus Ericsson, vainqueur des 500 miles d’Indianapolis présentés par Gainbridge.

Le fait que Power ait eu une excellente journée est évident, mais Power sait aussi que sa journée aurait pu être encore meilleure sans les pénalités.

« Nous avions la voiture la plus rapide, et cela fait vraiment mal de renoncer à une chance d’obtenir la pole ou potentiellement une victoire, mais pour revenir à la troisième place, vous ne regardez pas en arrière en disant que c’est la raison pour laquelle nous avons perdu un championnat, définitivement », a-t-il déclaré.

Lire aussi:  Un format de qualification excitant pour établir deux grilles de course à Iowa

L’une des raisons qui, selon Power, a contribué à son succès est sa mentalité.

« Je pense que la leçon est que même si vous ne dépassez aucune voiture aujourd’hui, vous gagnez toujours des positions », a-t-il déclaré. « Si vous ne faites pas d’erreurs, juste pour commencer, et qu’ensuite vous avez une voiture rapide en plus et que vous faites des mouvements intelligents, vous allez gagner des positions.

« Vous ne pouvez pas être trop désespéré – comme le premier tour, c’était juste au mauvais endroit où je suis tombé. Mais oui, ces courses sont tellement imprévisibles, comme vous l’avez vu toute l’année. Si vous vous accrochez, vous finirez par avoir une bonne place. »

Et il s’est retrouvé dans une bonne position. Un tel retour ne fait qu’attester de son expertise dans ce sport.

Malgré ce succès, Power n’a pas l’intention de lâcher prise de sitôt.

« Vous devez tirer le meilleur parti de tout », a-t-il déclaré. « Il y a certaines pistes où votre voiture est meilleure, où vous êtes plus fort, certaines cliquent très bien avec vous. C’est un chemin sur lequel vous devez continuer à travailler, donc soyez fort partout. »

Article précédentTrois marques évaluent un futur transfert en WRC si les règles sont modifiées.
Article suivantSAY WHAT ?! Les prétendants au titre Verstappen et Leclerc figurent dans la meilleure radio d’équipe d’Autriche.