Accueil Moto GP Quartararo s’est « senti stupide » après l’accident de la FP1 du MotoGP à...

Quartararo s’est « senti stupide » après l’accident de la FP1 du MotoGP à Jerez.

319
0

Le champion du monde en titre venait de prendre la tête de la course après environ 15 minutes de la séance d’ouverture à Jerez vendredi lorsqu’il a été éjecté de sa moto dans le dernier virage après avoir touché une zone humide.

Il est remonté sur sa moto et a roulé jusqu’à la pitlane, mais a été vu visiblement essoufflé après avoir pris un coup à l’aine.

Quartararo est revenu pour la fin de la FP1 et a terminé en tête de la journée après avoir été le plus rapide de la FP2 avec 0.201s.

Cependant, alors qu’il semblait s’être blessé dans la chute, Quartararo a révélé après les essais qu’il s’était blessé à l’aine lorsqu’il avait sauté sur sa moto après la chute et s’était accroché au réservoir de carburant.

Interrogé sur son état après la course de vendredi, Quartararo a répondu : « Endolori, j’ai eu cinq minutes difficiles après l’accident.

« Mais disons que la douleur est de plus en plus faible, mais je n’ai pas pu respirer à un moment donné.

« C’était moi-même [that caused my injury]. Ce n’était même pas la moto. Nous avons mis quelque chose de nouveau sur le réservoir d’essence et quand j’ai sauté dessus… [I hurt myself].

Lire aussi:  2022 Portimao Moto2 Grand Prix, Portugal - Résultats des essais libres (3)

« Je me suis senti un peu stupide parce que j’ai chuté et je n’ai rien fait.

« Mais quand j’ai pris la moto et que j’ai sauté dessus. [that’s what hurt]. Alors, peut-être que c’était mieux de mentir [and say] que c’était le pneu – mais je dois dire que j’ai été stupide. »

La séance FP1 de Quartararo après cette chute a été un peu brouillonne, le pilote Yamaha commettant plusieurs erreurs sur des tours de vol en succession rapide.

Mais il dit que c’était simplement dû au fait qu’il n’avait pas un bon feeling avec le pneu avant medium et qu’il préférait éviter d’autres chutes.

« Il n’y avait rien d’étrange, je poussais et à la fin, avec les plaques humides, j’ai eu une chute », a-t-il ajouté.

« Ensuite, j’ai eu un moment où j’ai freiné trop tard et avec le médium avant, je me suis senti super mal parce que je sentais qu’il n’y avait pas d’appui. Je sentais que le pneu bougeait beaucoup et je ne voulais pas prendre de risque en essayant de tourner et de m’écraser à nouveau.

« Donc, j’ai préféré aller tout droit et à un moment j’ai fait une erreur en passant la quatrième vitesse alors que je devais passer la seconde. »

Lire aussi:  Mise à jour de l'actualité MotoGP en direct : Alex Rins espère un week-end "supportable" à Assen | MotoGP Live

En raison de la pluie tombée dans la nuit de jeudi à vendredi, le circuit de Jerez a conservé quelques zones humides pour les essais de vendredi, malgré des conditions sèches, ce qui a surpris plusieurs pilotes, dont Quartararo.

Marc Marquez a également chuté sur une zone humide au virage 8 alors qu’il revenait vers la pitlane. Quartararo a admis qu’il espérait que quelque chose soit fait pour cette zone pour samedi car elle est « assez dangereuse ».

« Normalement, ici à Jerez le vendredi, c’est super dur, donc j’ai été assez surpris parce que normalement chaque vendredi de notre côté, nous ne sommes pas très bons et aujourd’hui nous avons fait un bon pas », a-t-il dit.

« Même lors de la FP2, il y avait quelques plaques humides au virage 8, et ce n’est pas un bon endroit pour les avoir.

« J’espère que demain, même si c’est sec, quelqu’un fera quelque chose pour le sécher, parce que pour être honnête, c’est un endroit assez dangereux. [to have a damp patch].

« Le dernier virage est lent, mais au virage 8, vous pouvez avoir un gros accident par l’avant ou par l’arrière. Donc, c’était un peu délicat. »

Article précédentVidéo : La plus grande Mercedes dont vous n’avez probablement jamais entendu parler
Article suivantL’ancienne star du WRC joue le rôle du héros méconnu pour Rovanpera.