Accueil Moto GP Quartararo « hors de contrôle » dans des qualifications MotoGP « cauchemardesques » maintenant

Quartararo « hors de contrôle » dans des qualifications MotoGP « cauchemardesques » maintenant

43
0

La M1 manque de puissance par rapport aux autres motos de la grille actuelle, et le tracé du Red Bull Ring dépend de la vitesse de pointe pour obtenir de bons temps au tour, même avec la nouvelle chicane installée au virage 2 pour cette année.

Quartararo a connu un bon vendredi et a été rapide lors de la FP3 samedi matin, mais n’était que cinquième lors des qualifications derrière quatre Ducati et à trois dixièmes du temps de la pole.

Le leader du championnat admet que la est maintenant « hors de contrôle ».

« En qualifications, dans chaque virage, je ne sais pas si je vais tourner ou si je vais aller dans le gravier », a déclaré Quartararo, qui n’a pas démarré en pole depuis le GP d’Indonésie lors de la deuxième manche en mars.

Lire aussi:  Lewis Hamilton dit à Valentino Rossi que le MotoGP est "plus hardcore" que la Formule 1.

« Donc c’est la chose la plus difficile. Mon avant bouge tellement, ma moto bouge et au final, je n’ai pas le contrôle à 100% en qualification.

« Dans le rythme de la course, vous pouvez toujours être plus ou moins bon, mais en qualifications, je n’ai aucun contrôle et je suis juste hors de contrôle.

 » C’est ça le problème. En 2019, et même l’année dernière, j’étais beaucoup plus régulier et meilleur.

« Mais cette année est un cauchemar pour nous, je n’en profite pas autant ».

Quartararo a montré un rythme de course décent lors de la séance FP4 avant les qualifications, mais note que commencer fort les week-ends avant que ses rivaux ne fassent de plus grands pas – comme cela a été le cas en Autriche – devient une tendance pour Yamaha.

Lire aussi:  La récupération de la vision de Marc Marquez pour courir en MotoGP "plus dur" qu'en 2011

PLUS : Les signes que le titre MotoGP 2022 de Quartararo lui échappe.

« C’est un peu le point culminant de tous nos week-ends », a-t-il ajouté.

« Le vendredi se passait parfaitement, le samedi se passe bien mais les autres font un grand pas et nous restons à la même place.

« C’est assez difficile de faire un pas pour s’améliorer. Je me suis poussé à la limite, mais ce n’est jamais assez.

« Je suis toujours déçu du résultat, mais je m’y habitue et le plus important est que je me donne à 100%. »

Suite à l’annonce officielle samedi que le MotoGP aura des courses de sprint en 2023, Quartararo dit que son opinion n’a pas changé depuis vendredi où il les avait qualifiées de « totalement stupides ».

Article précédentLe Conseil mondial du sport automobile de la FIA approuve le règlement des groupes moteurs pour 2026
Article suivantPodcast Autosport : Le rapport de mi-parcours de F1 2022