Accueil Moto GP Quartararo dénonce les projets « totalement stupides » de courses de sprint en MotoGP.

Quartararo dénonce les projets « totalement stupides » de courses de sprint en MotoGP.

47
0

Vendredi, lors du Grand Prix d’Autriche, Autosport a révélé que Dorna Sports, propriétaire du , envisageait d’introduire des courses de sprint de type Formule 1 dans le format du week-end de l’année prochaine.

La proposition, qui sera discutée ce soir au sein de la Commission Grand Prix et devrait être officiellement confirmée samedi lors d’une conférence de presse au Red Bull Ring, verrait les courses de sprint se dérouler le samedi de chaque Grand Prix en 2023.

Mais Quartararo de Yamaha – qui était quatrième aux essais du vendredi en Autriche – dit que l’idée est « totalement stupide » et que peu de réflexion a été faite sur les conséquences physiques d’un tel plan sur les pilotes.

« Je pense que c’est totalement stupide », a déclaré Quartararo lorsqu’il a été interrogé sur l’idée d’une course de sprint.

« Je ne suis pas celui qui prend les décisions sur les formats de course, mais je pense que nous entrons dans un format totalement stupide.

 » Si nous le faisons de temps en temps, comme en Formule 1, je pense que cela peut être intéressant, mais tous les samedis… honnêtement, il y a des circuits où vous êtes physiquement épuisé, comme Assen, le .

« Quand nous terminons la course, nous sommes épuisés.

« Honnêtement, je ne pense pas que ce soit bien de faire ça sans demander l’avis des coureurs. Ou du moins, on ne me l’a pas demandé. »

Lire aussi:  L'ex-pilote MotoGP Petrucci " doit trouver la volonté " de reprendre la compétition malgré ses victoires en MotoAmerica.

La plupart des coureurs ont exprimé leur surprise lorsqu’ils ont été interrogés sur les courses de sprint, n’ayant entendu que des rumeurs à ce sujet.

Aleix Espargaro d’Aprilia dit qu’il a été informé des courses de sprint par Dorna juste une demi-heure après son débriefing avec les médias et qu’il n’aime pas le plan parce que « ce n’est pas du Superbike », en référence au Superbike qui a plusieurs courses par tour.

« Je n’aime pas l’idée », a-t-il dit.

« J’aimerais en entendre parler avec Dorna parce qu’ils me le disent une demi-heure avant, donc je ne pense pas que ce soit l’idéal.

« C’est avec tout le respect dû au Superbike, mais ce n’est pas le Superbike. Le MotoGP a beaucoup d’électronique, beaucoup d’aérodynamique, beaucoup de choses, beaucoup d’ingénieurs.

« Donc, arriver à un bon réglage est difficile. Maintenant avec le système, FP1, FP2 et FP3 sont déjà des qualifications, c’est très difficile parfois s’il pleut d’avoir un bon réglage.

« Donc maintenant ils réduisent notre temps et nous devons courir le samedi, je pense que c’est difficile. J’aime la course, je déteste les essais hivernaux, mais je ne pense pas que ce soit une bonne idée. »

Le pilote Suzuki et champion du monde 2020 concède que les courses de sprint seront meilleures pour le spectacle et n’a pas fondamentalement de problème avec l’idée.

Lire aussi:  Yamaha n'est pas très clair sur le désastre de Quartararo en Thaïlande.

« Eh bien, à la fin pour le spectacle, ce sera mieux », a déclaré Mir.

« C’est un fait. Plus de courses signifie que le samedi, il y aura un peu plus de divertissement que les qualifications.

« Pour moi, à la fin, j’aime la course, j’aime quand je fais des dépassements et tout, plus que les essais libres.

« Donc, pour moi, il n’y a pas de gros problème avec ça. On doit juste l’essayer pour voir si c’est bon ou pas. »

La proposition attendue de la course de sprint la verra agir comme une compétition totalement indépendante, contrairement à la où elle décide de la grille pour le grand prix principal lors des week-ends de sprint.

Miguel Oliveira, de KTM, estime que le format actuel est suffisamment « stressant » sans ajouter une deuxième course au calendrier.

« J’aime bien comment c’est en ce moment », a déclaré le pilote portugais.

« Peut-être que les qualifications peuvent être modifiées un peu.

« En ce moment c’est assez stressant, comme aujourd’hui j’ai fait cette petite erreur. [crashing in FP2] et je suis hors de la Q2 et si demain matin il pleut, ce sera assez stressant. »

Article précédentL’avenir de Remy Gardner en MotoGP est incertain : « Il ne semble pas y avoir de solution ».
Article suivantVerstappen : Pas de solution rapide pour les voitures de F1 extrêmement lourdes