Accueil Formule 1 Pourquoi Netflix n’est pas la seule raison du boom moderne de la...

Pourquoi Netflix n’est pas la seule raison du boom moderne de la F1

97
0

La demande refoulée des fans de Formule 1, après les nombreux grands prix à huis clos qui ont eu lieu pendant la pandémie de coronavirus, allait toujours se traduire par un rebond rapide des chiffres de fréquentation des courses. Mais même le plus optimiste des chefs de la n’aurait pas prédit à quel point le public serait intéressé à se rendre sur le circuit.

Le Grand Prix d’Australie a battu le record de 420 000 spectateurs pour le week-end, ce qui le place parmi les courses de F1 les plus importantes de tous les temps, en hausse par rapport aux 400 000 spectateurs d’Austin et aux 356 000 spectateurs de Silverstone l’année dernière. Mais il semble que Melbourne ne sera pas la seule ville à faire salle comble cette saison. Obtenir des billets pour les jours de course s’avère être un véritable casse-tête pour ceux qui ne s’y sont pas pris à l’avance, et certains événements se sont soldés instantanément.

Lire aussi:  Comment diffuser le Grand Prix d'Italie 2022 sur F1 TV Pro ?
Article précédentSainz restera chez Ferrari jusqu’en 2024 après avoir prolongé son contrat.
Article suivantVinales a le potentiel d’entrer dans le top 3 à Portimao, Aleix veut rester chez Aprilia.