Accueil Moto GP Portimao Moto2 : Victoire en échappée de Roberts dans une course raccourcie...

Portimao Moto2 : Victoire en échappée de Roberts dans une course raccourcie après drapeau rouge.

160
0

Il y avait beaucoup de choses à fêter sur le podium après la reprise du Grand Prix Moto2 du Portugal, et Joe Roberts a remporté sa première victoire à Portimao.

Dernier pilote en date à remporter une première victoire intermédiaire, le Californien, qui vit au Portugal, a profité de la sortie de Jake Dixon de la pole position au premier tour. Il a pris la tête de la course et n’a pas regardé en arrière, prenant plus de quatre secondes d’avance. Il n’a ralenti qu’à l’approche du drapeau à damier pour franchir la ligne d’arrivée avec 2.818s d’avance.

Sa victoire dominante lui permet de devenir le premier vainqueur américain dans la catégorie intermédiaire depuis John Kocinski en 1990.

Un Celestino Vietti très chanceux a terminé deuxième, Jorge Navarro complétant le podium.

La chance permet à Vietti de se reprendre

L’un des rares pilotes à avoir gagné la chance de passer le deuxième virage lors de l’accident qui a mis fin à la course, Celestino Vietti est reparti sur la nouvelle grille en troisième position. Le pilote de la Mooney VR46 avait fait peu de progrès avant l’incident où il était toujours en dehors du top 10 après s’être qualifié en treizième position.

Perdant immédiatement une place au profit de Marcel Schrotter, l’Italien s’est rallié et a tiré le meilleur parti de son statut de survivant lors du redémarrage, en effectuant des dépassements, il a d’abord repassé l’Allemand avant de viser la deuxième place.

Ce résultat lui permet d’augmenter son avance au championnat alors qu’elle semblait promise à l’éradication, avec maintenant un total de 90 points, ses plus proches rivaux n’ayant pas réussi à marquer.

Jorge Navarro était tout aussi heureux de la troisième place pour Flexbox HP40. Malgré une blessure au genou, il a gardé son calme et son équilibre pour monter sur la dernière marche du podium dans un Portimao sombre et lugubre.

Schrotter (Liqui Moly Intact GP) n’a finalement réussi qu’à se maintenir à la quatrième place – une superbe performance du rookie Manuel Gonzalez lui a permis de se hisser à la cinquième place en mettant la pression sur le Kalex du team Yamaha VR46 Master Camp, de loin son meilleur résultat de la saison.

Lire aussi:  Qatar MotoGP : Vinales : Il faut être réaliste, nous ne sommes pas prêts à gagner avec Aprilia

Un autre rookie, Jérémy Alcoba, a pris la sixième place avec Liqui Moly Intact GP pour la deuxième course consécutive après avoir gagné la position lorsque Fermin Aldeguer (Lightech Speed Up) a été rétrogradé d’une place pour avoir dépassé les limites de la piste. Le pilote français était le meilleur pilote non-Kalex sur le Boscoscuro.

Il y a ensuite eu une petite attente avant que Bo Bendsneyder (Pertamina Mandalika SAG Team) n’atteigne le drapeau en huitième position.

Barry Baltus était loin en neuvième position pour RW Racing, et Gabriel Rodrigo complétait le top 10 sur la deuxième voiture de l’équipe SAG.

Avec seulement quinze pilotes enregistrés comme finissant, il y avait des points partout si vous restiez droit après le redémarrage.

Romano Fenati n’a pas été victime d’une chute et s’est classé onzième lors du deuxième Speed Up. L’Italien n’avait pas de pression derrière lui et l’écart était énorme avant que Keminth Kubo n’atteigne le drapeau à damier en douzième position. Le pilote du Yamaha VR46 Master Camp a manqué la dernière manche en raison de problèmes de visa.

L’Américain Sean Dykan Kelly lui a tenu compagnie en piste et a été récompensé par une 13ème place – sa première place dans les points avec American Racing.

Filip Salac a terminé 14ème pour Gresini, tandis que son coéquipier Alessandro Zaccone a été classé avec un tour de retard mais a obtenu la 15ème place.

Comme Dixon, Niccolo Antonelli a chuté au départ de la deuxième course.

Lorenzo Dall Porta a manqué la fenêtre pour redémarrer dans la minute autorisée.

Drapeau rouge après un crash multiple

Le drapeau rouge est sorti lors de la première manche de la course lorsque, juste au début du neuvième tour, les trois pilotes du trio de tête de l’époque – Aron Canet, Cameron Beaubier et Ai Ogura – ont touché une partie de la piste désormais humide et ont simultanément fait des tonneaux et glissé séparément comme s’ils avaient touché du beurre.

Lire aussi:  Marquez de retour pour le MotoGP des Amériques après de nouveaux problèmes de vue.

Le pilote du Flexbox HP40 semblait à l’aise après avoir dominé le warm-up sur le sec de façon convaincante, avec près d’une demi-seconde d’avance. Poursuivant sur ce rythme depuis sa pole position, suivi par Beaubier et Ogura, les conditions se sont rapidement dégradées et les commissaires ont agité des drapeaux de pluie à chaque virage.

Derrière eux, une flopée de pilotes les suivait avec Tony Arbolino, Augusto Fernandez, Somkiat Chantra, Sam Lowes, Albert Arenas, Zonta Van Den Goorbergh, Pedro Acosta et Simone Corsi tous montrés dans le gravier. Une moto est en feu et de la fumée s’échappe après que la moto de Corsi se soit encastrée en fin de course, tandis qu’une forte présence d’esprit permet à Ogura d’éviter l’approche de Lowes.

De nombreux coureurs ont été déçus lorsque l’annonce a été faite qu’aucun coureur ayant chuté ne serait autorisé à rejoindre la course. Le vainqueur de la course d’Austin, Arbolino, a accosté un scooter et a fait signe à son coéquipier de Marc VDS, Lowes, de le rejoindre à l’arrière, alors qu’ils couraient vers les stands, pleins d’espoir.

Somkiat Chantra a purgé sa pénalité pour avoir causé l’incident qui a tué Lowes à COTA, passant de la troisième à la huitième place. Sa moto Idemitsu Team Asia a été détruite dans l’accident, sans aucun numéro à l’avant. Les mécaniciens de l’équipe n’ont jamais cessé de se précipiter pour réparer la moto après que le pilote thaïlandais l’ait ramenée aux stands par ses propres moyens, mais ce n’était pas le cas.

Les Moto2 reprennent la piste le week-end prochain lorsque le paddock se rendra à Jerez.

Article précédentVerstappen  » n’est toujours pas un fan  » des courses de sprint en F1, malgré sa victoire à Imola.
Article suivantQui a gagné le plus de positions – et de places sur la grille du GP Emilia Romagna – dans le Sprint ?