Accueil Indycar Pedersen apprend les ficelles de la série INDYCAR avec Foyt, Kirkwood

Pedersen apprend les ficelles de la série INDYCAR avec Foyt, Kirkwood

134
0

Benjamin Pedersen se prépare pour sa deuxième course de la saison en Indy Lights présentée par Cooper Tires ce week-end au Barber Motorsports Park, mais il n’a pas cessé de penser à la NTT INDYCAR SERIES au cours des deux mois qui ont suivi l’ouverture de la saison en Indy Lights fin février à Saint-Pétersbourg.

Lors des courses de la NTT INDYCAR SERIES au Texas Motor Speedway et à Long Beach, ainsi que lors du test ouvert de l’Indy 500 la semaine dernière, Pedersen s’est immergé dans l’équipe AJ Foyt Racing et son pilote débutant Kyle Kirkwood pour apprendre les tenants et aboutissants de la série dans laquelle il aspire à courir.

L’équipe AJ Foyt Racing a ouvert ses bras à Pedersen et lui a permis de participer aux réunions d’équipe, de passer du temps dans le stand des stands et d’assimiler les commentaires de Kirkwood, qui pilote la Chevrolet n°14 de ROKiT / AJ Foyt Racing.

« Je comprends que c’est assez rare qu’une équipe INDYCAR laisse un gars venir et faire partie de l’équipe comme elle le fait », a déclaré Pedersen. « Kyle et moi sommes de bons amis. Nous avons couru ensemble depuis l’âge de 4 ans, donc il est là avec l’équipe, et l’équipe est vraiment ouverte à ce que je sois là et que j’apprenne. Je suis définitivement reconnaissant pour cette opportunité. »

Pedersen a commencé à assister aux courses du NTT INDYCAR SERIES avec Kirkwood parce que les deux sont de bons amis et parce que son entraîneur, Jonatan Jorge, l’a encouragé à saisir cette opportunité pour prendre une longueur d’avance sur son avenir.

Pedersen a déclaré qu’il a appris des détails simples sur les courses de la NTT INDYCAR SERIES qu’il n’aurait pas appris avant de faire partie d’une équipe INDYCAR, comme la stratégie, les arrêts au stand et la façon de s’arrêter correctement dans la boîte à gants.

Lire aussi:  Newgarden gagne encore à WWTR ; les sept premiers sont à 58 points.

La semaine dernière, lors du test ouvert de l’Indianapolis 500, où AJ Foyt Racing a fait tester Kirkwood, JR Hildebrand et Dalton Kellett en vue de la 106ème course de l’Indianapolis 500 présentée par Gainbridge, Pedersen était avec Kirkwood le premier jour pour apprendre les courses sur ovale.

Pedersen a découvert les outils dont disposent les pilotes du NTT INDYCAR SERIES sur les ovales, tels que les vérins de poids et d’autres choses qu’un pilote peut faire depuis l’intérieur de la voiture pour améliorer ses performances.

« C’est juste beaucoup de nouvelles choses auxquelles on ne pense jamais à moins d’être sur place avec une équipe », a déclaré Pedersen. « Et c’est en soi la raison pour laquelle je suis ici, et j’ai beaucoup appris ici ».

Bien que Pedersen, originaire de Copenhague, au Danemark, prenne une longueur d’avance sur ses concurrents qui veulent également courir dans la NTT INDYCAR SERIES, il a déclaré qu’il en apprenait davantage sur les courses open-wheel, en général, qu’il pense pouvoir appliquer à la course Indy Lights de ce dimanche (11 h ET, en direct sur Peacock Premium et INDYCAR Radio Network).

Indy Lights est la dernière étape avant la première série de courses à roues ouvertes d’Amérique du Nord, et les voitures sont suffisamment similaires pour que les pilotes arrivent à la NTT INDYCAR SERIES prêts à affronter les stars établies de cette série.

Cela rend Pedersen confiant pour son retour au Barber Motorsports Park, où il a terminé deuxième l’année dernière, son meilleur résultat en carrière en Indy Lights. Pedersen vient également de terminer en deuxième position lors de l’ouverture de la saison à St. Petersburg.

Tout ceci, plus un test réussi en Indy Lights à Barber il y a quelques semaines, rend Pedersen confiant qu’il pourrait remporter sa première victoire en Indy Lights au volant de la voiture n°24 de Global Racing Group w/ HMD Motorsports à Barber.

Lire aussi:  Peacock Premium devient le siège des essais et des qualifications INDYCAR en 2021.

« Je m’attends à ce que nous fassions vraiment bien », a-t-il déclaré. « Nous avons été très forts lors des essais de pré-saison, mais je ne suis pas du tout satisfait. Je pense que lorsque vous êtes dans cette position, et que vous avez été le plus rapide à chaque test chez Barber, il est très facile de se reposer sur ses lauriers.

« Je pense que le cerveau se met à penser que l’on n’est pas le meilleur, alors on pousse encore plus fort et on travaille encore plus dur pour être sûr de rester en tête. »

Pedersen a déclaré que cet état d’esprit lui permet de se concentrer sur le championnat, qui est son objectif principal. Terminer deuxième à Saint-Pétersbourg était frustrant, mais il se console en sachant qu’il n’est qu’à 11 points du leader Matthew Brabham.

Mais au-delà de ça, Pedersen a admis qu’il a des vues sur la NTT INDYCAR SERIES et qu’il veut y monter en 2023, ce qui rend son opportunité avec AJ Foyt Racing encore plus bénéfique.

« En regardant l’année prochaine, l’objectif et le plan sont à 100% d’être dans l’INDYCAR », a déclaré Pedersen. « Nous sommes encore en train de voir à quoi cela ressemble et de discuter avec différentes équipes. Donc, c’est un processus en cours. Mais pour répondre en une phrase, le plan et l’objectif sont à 100 % d’être dans l’INDYCAR l’année prochaine. »

L’action Indy Lights à Barber commence vendredi avec les essais à 14h45 (ET), en direct sur le service de streaming INDYCAR Live ! et le réseau de radio INDYCAR.

Article précédentÉlargissement de la procédure de qualification pour la 106e édition de l’Indianapolis 500
Article suivantJos Verstappen a « apprécié » le dépassement de Max par Hamilton lors du GP de F1 à Imola.