Accueil Indycar Palou montre qu’il est capable de remporter le titre grâce à sa...

Palou montre qu’il est capable de remporter le titre grâce à sa victoire du dimanche.

188
0

Pour ce qui est des défenses de titre dans le NTT INDYCAR SERIES, le dimanche d’Alex Palou dans le Firestone Grand Prix de St. Petersburg présenté par RP Funding était aussi bon que possible.

Quant aux reprises après un début de week-end difficile, elles ont été encore meilleures pour l’Espagnol de 24 ans.

Il était presque incompréhensible que Palou soit sur le podium dimanche après-midi avec une deuxième place. Les quatre voitures de l’écurie Chip Ganassi Racing n’étaient pas très performantes après les essais du vendredi – Palou était 17e sur 26 pilotes – et sa Honda NTT DATA n°10 a heurté le mur du virage 9 lors de la séance du samedi matin.

Gagner la 10ème position de départ semblait être un rebond raisonnable jusqu’à ce que le leader de la course Scott McLaughlin trouve Palou à ses trousses dans la seconde moitié de la course. McLaughlin s’est accroché pour remporter sa première victoire en série au volant de la Chevrolet n°3 de l’équipe Penske de DEX Imaging, mais Palou l’a fait travailler pour cela.

« Je pense que tout le monde a vu comment nous avons commencé le week-end – en luttant », a déclaré Palou. « Mais je pense que tout le monde a aussi vu comment nous avons pu revenir et améliorer notre voiture et notre performance globale. »

Palou a poursuivi en disant que finir deuxième a fait de cette journée « une grande journée ».

« Évidemment, mon petit contact avec le mur lors des essais (samedi) n’a pas du tout aidé, mais l’équipe a fait un travail incroyable une fois de plus, comme l’année dernière lors de l’Indy 500, pour remettre une voiture en état avant les qualifications, et une voiture rapide, aussi », a-t-il déclaré. « Donc, nous n’avons eu aucun problème.

« Nous sommes partis dans le top 10 aujourd’hui, et nous avons été capables d’attaquer et de dépasser les voitures une par une avec des arrêts aux stands incroyables. (Je suis) assez heureux. Nous faisons des pas dans la bonne direction… mais j’espère que nous aurons aussi des week-ends plus faciles. »

Le fait que Palou se soit montré à la hauteur de la situation n’aurait pas dû être une surprise, car c’est ce que les champions INDYCAR en titre ont fait régulièrement ces dernières années. Palou est le quatrième champion en neuf ans à terminer deuxième lors de la première course de la saison suivante, et à deux autres occasions, ce pilote a terminé troisième. Mais il y a aussi ceci : Aucun de ces huit autres pilotes n’a été champion de la saison.

Power satisfait du podium

Pour la deuxième année consécutive, Will Power (Chevrolet n°12 Verizon Team Penske) a débuté sa saison par un podium. L’année dernière, il avait terminé deuxième derrière Palou lors de la première course au Barber Motorsports Park. Dimanche, il a terminé troisième après avoir démarré la course en première ligne avec McLaughlin.

Lire aussi:  Grosjean fait plaisir à des fans de plus en plus nombreux en atteignant la troisième place.

Power a déclaré qu’il est détendu alors qu’il poursuit son premier championnat de série depuis 2014, et son insolence lors de la conférence de presse d’après course de dimanche le laissait entendre.

« Je me trouve juste plus détendu à mesure que je vieillis », a-t-il déclaré. « Je ne jure jamais vraiment à la radio ou ne m’énerve pas dans la voiture.

« Je suis très sarcastique dans ces conférences de presse pour m’amuser parce que mon frère est un comédien et nous avons passé toute notre vie à faire ça, comme dire des choses sarcastiques juste dans la famille. J’espère que personne ne le prendra trop mal. »

Lundgaard en tête du classement des recrues

Christian Lundgaard (Shield Cleaners Honda n°30 de Rahal Letterman Lanigan Racing) a été le premier rookie à terminer en 11ème position, mais Kyle Kirkwood (ROKiT/AJ Foyt Racing Chevrolet n°14) et Callum Ilott (Juncos Hollinger Racing Chevrolet n°77) ont lutté en tête de la course avant de terminer respectivement 18ème et 19ème. Ilott a couru jusqu’à la deuxième place dans la seconde moitié de la course avant de s’arrêter.

Devlin DeFrancesco (n°29 PowerTap Honda de Andretti Steinbrenner Autosport) a terminé 22ème, Tatiana Calderon (n°11 ROKiT/AJ Foyt Racing Chevrolet) 24ème et David Malukas (n°18 HMD Honda de Dale Coyne Racing avec HMD) 26ème. Malukas a attiré le seul drapeau jaune de la course après avoir heurté le mur dans le virage 3 au 25e tour sur 100. Il n’a pas été blessé.

Alors qu’Ilott (trois courses) et Lundgaard (une) avaient participé à des courses de la NTT INDYCAR SERIES l’année dernière, aucun d’entre eux n’avait piloté une voiture dans une course de la série sur ce site. Kirkwood avait remporté des courses USF2000 et Indy Lights à St. Petersburg.

McLaughlin, le dernier à gagner pour Penske

La première victoire de McLaughlin en tant que pilote INDYCAR lui permet de figurer au palmarès de l’équipe Penske. McLaughlin est devenu le 20ème vainqueur de l’organisation dans la série. La liste :

37 victoires : Puissance de la volonté

30 : Helio Castroneves

29 : Rick Mears

17 : Josef Newgarden

12 : Danny Sullivan, Al Unser Jr.

11 : Bobby Unser, Emerson Fittipaldi, Paul Tracy, Simon Pagenaud

9 : Gil de Ferran

8 : Sam Hornish Jr.

7 : Ryan Briscoe

4 : Juan Pablo Montoya

3 : Mark Donohue, Tom Sneva, Al Unser

2 : Gary Bettenhausen, Mario Andretti

1 : Scott McLaughlin

McLaughlin est devenu le sixième pilote à remporter sa première victoire en série dans une voiture de l’équipe Penske. Les autres étaient Donohue, Sullivan, Tracy, Mears et Castroneves. La victoire était la première pour la voiture n°3 de l’équipe depuis Castroneves à Iowa Speedway en 2017.

Lire aussi:  Notez la course : Mid-Ohio

Odds And Ends

  • Les organisateurs de l’événement ont annoncé une augmentation de la foule de 49 % par rapport au week-end de la course en 2019, la dernière organisée avant le début de la pandémie COVID-19. Cela porte le nombre de participants sur trois jours à environ 200 000.
  • Le week-end le plus compétitif de la carrière de Dalton Kellett dans la NTT INDYCAR SERIES s’est terminé par des problèmes mécaniques liés au blocage de sa voiture en quatrième vitesse à mi-course. Après s’être qualifié à la 14e place, le pilote de la Chevrolet n°4 de K-LINE/AJ Foyt Racing a terminé 25e.
  • Trois médaillés en patinage de vitesse des Jeux Olympiques d’hiver de Floride ont participé aux festivités d’avant course d’INDYCAR. Erin Jackson a pris place dans le siège le plus rapide en sport de Ruoff Mortgage, tandis que Brittany Bowe et Joey Mantia étaient les partants honoraires qui agitaient le drapeau vert. Le maire de Saint-Pétersbourg, Kenneth Welch, a donné l’ordre de démarrer les moteurs ; le running back des Dallas Cowboys, Ezekiel Elliott, a donné le départ de la course Indy Lights présentée par Cooper Tires.
  • Matthew Brabham a profité de la déception de ses coéquipiers d’Andretti Autosport, Hunter McElrea et Christian Rasmussen, pour remporter la course Indy Lights de dimanche. McElrea, le vainqueur de la pole, a heurté le mur à l’entrée de la première ligne droite, donnant la tête à Rasmussen, qui est tombé en panne de carburant à moins de deux tours de l’arrivée. Brabham a dû prendre des mesures évasives pour éviter de heurter la voiture de son coéquipier qui ralentissait, et a remporté sa deuxième victoire en série en carrière. Son autre victoire remonte à 2014.
  • En USF2000, l’Afro-Américain Myles Rowe, de Pabst Racing, a rebondi après un accident dans le dernier tour de la course de vendredi pour remporter la partie arrière du double tour, la deuxième victoire de sa carrière. Son coéquipier Jace Denmark, qui a remporté la course de vendredi, a terminé deuxième, tandis que Jagger Jones de Cape Motorsports a terminé troisième. Jones est le petit-fils de Parnelli Jones, vainqueur de l’Indianapolis 500 en 1963.
  • La prochaine course INDYCAR, la XPEL 375 au Texas Motor Speedway, aura lieu le 20 mars sur NBC et le réseau radio INDYCAR. Les courses Indy Lights, Indy Pro 2000 et USF2000 auront lieu au Barber Motorsports Park lors du week-end INDYCAR du 29 avril au 1er mai.