Accueil Formule 1 Norris doutait que McLaren puisse monter sur le podium en F1 2022...

Norris doutait que McLaren puisse monter sur le podium en F1 2022 après Bahrain

139
0

a connu un début de campagne 2022 difficile, puisque ni Norris ni son coéquipier Daniel Ricciardo n’ont marqué de points, terminant 14e et 15e. Norris a déclaré après la course que l’équipe était « très loin » et qu’il « s’attendait à souffrir ».

Mais Norris a rebondi en terminant septième en Arabie Saoudite, avant que les deux pilotes ne marquent des points en Australie, donnant à l’équipe la certitude que Bahreïn était plutôt un résultat aberrant.

Cette conviction a été confirmée à Imola, où Norris s’est qualifié en troisième position le vendredi sur le mouillé, avant de monter sur le podium du grand prix du dimanche, lorsque le tête-à-queue de Charles Leclerc à 11 tours de l’arrivée l’a propulsé en troisième position.

S’exprimant après la course, Norris a révélé qu’il avait pensé après Bahreïn que McLaren ne marquerait peut-être pas de podium de toute l’année, ce qui en fait un résultat inattendu.

« Je suis surpris d’être ici, mais c’est une sensation incroyable », a déclaré Norris.

Lire aussi:  Directeurs d'équipe de F1 : Qui sont-ils et que font-ils ?

« Nous étions sur le podium il y a trois ou quatre semaines à Bahreïn, je ne pensais vraiment pas que nous serions sur le podium toute l’année après Bahreïn. C’est donc un choc.

« [It’s] peut-être pas surprenant après le genre de progrès que nous avons fait au cours du dernier mois, mais oui, certainement pas un podium, avec la façon dont les Red Bull et les Ferrari sont plus rapides.

« C’est difficile de s’imaginer sur le podium, et un bon résultat aujourd’hui aurait été P5. Mais quelques bonnes choses [happened] tout au long de cette course, un départ incroyable pour être devant les Ferrari, pour rester en dehors du chaos qui s’est produit derrière.

« Je suppose [it was] une course solitaire, mais une grande course. »

Les voitures McLaren avaient terminé cinquième et sixième de la course de sprint, mais Norris a été l’unique marqueur de l’équipe après que Ricciardo se soit emmêlé avec Carlos Sainz dans le premier tour, le laissant terminer 18e.

Lire aussi:  Zandvoort a prouvé que Williams peut maintenant être compétitif sur des circuits de style différent, dit Albon.

Alors que la McLaren semblait être la troisième voiture la plus rapide à Imola, Norris pensait qu’il était « trop difficile de dire » si c’était sa véritable place dans la hiérarchie car elle « change chaque week-end ».

« La n’était pas si mauvaise ce week-end », a déclaré Norris.

« Je pense que nous étions un peu plus rapides qu’eux, probablement tout au long. L’Alfa Romeo était peut-être plus rapide.

« [It] n’a pas vraiment d’importance, nous avons battu deux voitures qui sont probablement une seconde par tour plus rapides que nous : l’une a fini dans le mur et l’autre dans les graviers.

« Donc ça ne signifie pas nécessairement que vous avez la troisième, quatrième ou cinquième meilleure voiture. Je pense que nous avons juste fait une bonne course de notre côté. La voiture était bonne, et j’avais une bonne confiance et c’est tout ce dont j’avais besoin. »

Article précédentVidéo : Les facteurs qui ont conduit au week-end cauchemardesque de Ferrari à Imola
Article suivantClassement des pilotes du MotoGP de Portimao : Un trio parfait, mais qui sont-ils ?