Accueil Moto GP Nakagami a une « pression supplémentaire » dans les courses européennes pour sauver sa...

Nakagami a une « pression supplémentaire » dans les courses européennes pour sauver sa place en MotoGP.

134
0

Le pilote japonais est en fin de contrat à la fin de 2022 et sa place est actuellement menacée par la jeune star du Moto2, Ai Ogura.

Ogura est monté sur trois podiums depuis qu’il est passé en Moto2 en 2021 avec le Honda Team Asia et il est actuellement deuxième au classement.

Le côté du garage LCR soutenu par Idemitsu de Nakagami est spécifiquement conçu pour un pilote japonais, et Ogura – dont l’équipe Moto2 est également sponsorisée par Idemitsu – est le seul candidat logique pour le remplacer si Honda décide de se séparer de lui à la fin de 2022.

En quatre ans en avec LCR et Honda, Nakagami n’a pas réussi à monter sur le podium et n’a obtenu qu’une quatrième place à trois reprises.

Avec un début d’année 2022 décevant pour Nakagami – il n’a qu’un seul top 10 à son actif sur la Honda d’usine gérée par LCR – la pression monte sur le pilote japonais pour essayer de sauver sa place.

Lire aussi:  MotoGP japonais : 'Très triste, grosse erreur' : Aleix Espargaro explique son problème de moto au Motegi

« Pour être honnête, depuis le Qatar, j’avais la pression », a-t-il déclaré, lorsque Autosport lui a demandé si le début de la saison européenne ce week-end au Portugal lui mettait la pression pour qu’il soit performant pour son avenir.

« Mais les quatre dernières courses – Qatar, Indonésie, Argentine, Amérique – n’ont pas été les meilleures performances, bien sûr. Juste un top 10 au Qatar.

« Je ne cherchais pas à obtenir ces mauvais résultats. Maintenant, de Portimao à Jerez, ces deux courses sont vraiment, vraiment importantes pour moi pour retrouver la confiance.

« Ensuite, je dois montrer à l’équipe et au HRC que j’ai le potentiel, que j’ai de la vitesse.

Lire aussi:  MotoGP Mugello : Pol Espargaro " parle " à d'autres équipes et rejette les rumeurs " stupides ".

« Donc, peut-être que c’est une pression supplémentaire, mais en même temps, je cherche à retrouver ma confiance. Donc, ces deux courses seront très importantes pour l’avenir. »

Nakagami a ajouté : « Je ne veux pas non plus me battre pour le top 10. Nous pouvons au moins nous battre pour le top 5 ou le top 6.

« C’est la performance minimale. Ensuite, bien sûr, si nous avons la chance ou la confiance supplémentaire, nous pouvons nous battre pour le podium.

« Donc, la première étape est de ramener ce potentiel parce qu’avec la nouvelle moto, cette moto a du potentiel.

« Donc, il faut être compétitif tout le week-end et ne pas faire d’erreurs. »

Alex Marquez, le coéquipier de Nakagami chez LCR, est également en fin de contrat avec Honda à la fin de l’année 2022.

Article précédentGanassi fait le plein de muscles lors des essais libres
Article suivantLa FIA publie les règles de conduite de la F1 pour les pilotes